Tour de France 1981

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour de France 1981
Généralités
Course
Compétition
Super Prestige Pernod 1981 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Étapes
25
Date
Distance
3 758 km
Pays traversé(s)
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Équipes
14Voir et modifier les données sur Wikidata
Partants
150Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
38,960 km/h[1]
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Vainqueur du combiné
Meilleure équipe
Route of the 1981 Tour de France.png

Le Tour de France 1981 est la 68e édition du Tour de France, course cycliste qui s'est déroulée du 25 juin au sur 24 étapes pour 3 758 km. Il est remporté par le Français Bernard Hinault, qui obtient la troisième de ses cinq victoires sur la « Grande Boucle ». Vainqueur de 5 étapes, le Breton a largement dominé cette édition avec une avance de près d'un quart d'heure sur le Belge Lucien Van Impe et de 17 minutes sur son compatriote Robert Alban.

Parcours[modifier | modifier le code]

Le départ du Tour a lieu à Nice, l'arrivée se juge aux Champs-Élysées à Paris.

Participation[modifier | modifier le code]

  • 15 formations de 10 coureurs se présentent au départ. Seules 2 formations arriveront à Paris au complet.
  • Pour la première fois un coureur américain participe au Tour de France (Jonathan Boyer).
  • Phil Anderson est le premier australien et le premier "non-européen" à revêtir le maillot jaune[2].

Résumé de la course[modifier | modifier le code]

Dans son beau maillot de champion du monde, Bernard Hinault se présente revanchard sur cette 68° édition du Tour un an après son abandon à Pau. Face au "Blaireau", l'opposition est malheureusement en petite forme. Seul le jeune Australien Phil Anderson se révèle au grand public en devenant le 1er coureur de son pays à revêtir le maillot jaune. Pour le reste, vainqueur de 5 étapes dont l'étape de montagne au Pleynet - Les Sept Laux, Hinault remporte facilement son 3ème tour avec une marge importante sur ses suivants immédiats, à savoir le Belge Lucien Van Impe et son compatriote Robert Alban.

Étapes[modifier | modifier le code]

Étape[3],[4],[5],[6] Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
Prologue 25 juin NiceNice
Contre-la-montre individuel
5,9 Drapeau : France Bernard Hinault Drapeau : France Bernard Hinault
1re étape (a) 26 juin NiceNice
Étape de moyenne montagne
97 Drapeau : Belgique Freddy Maertens Drapeau : France Bernard Hinault
1re étape (b) 26 juin NiceAntibesNice
Contre-la-montre par équipes
40 Drapeau : Pays-Bas TI-Raleigh-Creda Drapeau : Pays-Bas Gerrie Knetemann
2e étape 27 juin NiceDraguignan[Note 1]Martigues
Étape de plaine
254 Drapeau : Pays-Bas Johan van der Velde Drapeau : Pays-Bas Gerrie Knetemann
3e étape 28 juin MartiguesNarbonne-Plage
Étape de plaine
232 Drapeau : Belgique Freddy Maertens Drapeau : Pays-Bas Gerrie Knetemann
4e étape 29 juin NarbonneCarcassonne
Contre-la-montre par équipes
77,2 Drapeau : Pays-Bas TI-Raleigh-Creda Drapeau : Pays-Bas Gerrie Knetemann
5e étape 30 juin Saint-GaudensSaint-Lary-Soulan - Pla d'Adet
Étape de montagne
117,5 Drapeau : Belgique Lucien Van Impe Drapeau : Australie Phil Anderson
6e étape 1er juillet NayPau
Contre-la-montre individuel
26,7 Drapeau : France Bernard Hinault Drapeau : France Bernard Hinault
7e étape 2 juillet PauBordeaux
Étape de plaine
227 Drapeau : Suisse Urs Freuler Drapeau : France Bernard Hinault
8e étape 3 juillet Rochefort-sur-MerNantes
Étape de plaine
182 Drapeau : Pays-Bas Ad Wijnands Drapeau : France Bernard Hinault
4 juillet Nantes
Jour de repos
Journée de repos no 1
9e étape 5 juillet NantesLe Mans
Étape de plaine
196,5 Drapeau : Belgique René Martens Drapeau : France Bernard Hinault
10e étape 6 juillet Le MansAulnay-sous-Bois
Étape de plaine
264 Drapeau : Pays-Bas Ad Wijnands Drapeau : France Bernard Hinault
11e étape 7 juillet CompiègneRoubaix
Étape de plaine
246 Drapeau : Belgique Daniel Willems Drapeau : France Bernard Hinault
12e étape (a) 8 juillet RoubaixDrapeau : Belgique Bruxelles (BEL)
Étape de plaine
107,3 Drapeau : Belgique Freddy Maertens Drapeau : France Bernard Hinault
12e étape (b) 8 juillet Drapeau : Belgique Bruxelles (BEL)Drapeau : Belgique Circuit de Zolder (BEL)
Étape de plaine
137,8 Drapeau : Belgique Eddy Planckaert Drapeau : France Bernard Hinault
13e étape 9 juillet Drapeau : Belgique Beringen (BEL)Drapeau : Belgique Hasselt (BEL)
Étape de plaine
157 Drapeau : Belgique Freddy Maertens Drapeau : France Bernard Hinault
14e étape 10 juillet MulhouseMulhouse
Contre-la-montre individuel
38,5 Drapeau : France Bernard Hinault Drapeau : France Bernard Hinault
15e étape 11 juillet BesançonThonon-les-Bains
Étape de moyenne montagne
231 Drapeau : Irlande Seán Kelly Drapeau : France Bernard Hinault
16e étape 12 juillet Thonon-les-BainsMorzine
Étape de montagne
199,5 Drapeau : France Robert Alban Drapeau : France Bernard Hinault
13 juillet Morzine
Jour de repos
Journée de repos no 2
17e étape 14 juillet MorzineL'Alpe d'Huez
Étape de montagne
230,5 Drapeau : Pays-Bas Peter Winnen Drapeau : France Bernard Hinault
18e étape 15 juillet Le Bourg-d'OisansLe Pleynet - Les Sept Laux
Étape de montagne
134 Drapeau : France Bernard Hinault Drapeau : France Bernard Hinault
19e étape 16 juillet Veurey-VoroizeSaint-Priest
Étape de plaine
117,5 Drapeau : Belgique Daniel Willems Drapeau : France Bernard Hinault
20e étape 17 juillet Saint-PriestSaint-Priest
Contre-la-montre individuel
46,5 Drapeau : France Bernard Hinault Drapeau : France Bernard Hinault
21e étape 18 juillet AuxerreFontenay-sous-Bois
Étape de plaine
207 Drapeau : Pays-Bas Johan van der Velde Drapeau : France Bernard Hinault
22e étape 19 juillet Fontenay-sous-BoisParis - Champs-Élysées
Étape de plaine
186,8 Drapeau : Belgique Freddy Maertens Drapeau : France Bernard Hinault

Notes :

  1. Étape volante.

Classements[modifier | modifier le code]

Classement général final[modifier | modifier le code]

Classement général[7]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Bernard Hinault Leader du classement général Drapeau de la France France Renault-Elf-Gitane en 96 h 19 min 38 s
2e Lucien Van Impe Leader du classement du meilleur grimpeur Drapeau de la Belgique Belgique Boston-Mavic + 14 min 34 s
3e Robert Alban Drapeau de la France France La Redoute-Motobécane + 17 min 4 s
4e Joop Zoetemelk Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas TI-Raleigh-Creda + 18 min 21 s
5e Peter Winnen Leader du classement du meilleur jeune Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Capri Sonne + 20 min 26 s
6e Jean-René Bernaudeau Drapeau de la France France Peugeot-Esso-Michelin Leader du classement par équipes + 23 min 2 s
7e Johan De Muynck Drapeau de la Belgique Belgique Splendor-Wickes Bouwmarkt + 24 min 25 s
8e Sven-Åke Nilsson Drapeau de la Suède Suède Splendor-Wickes Bouwmarkt + 24 min 37 s
9e Claude Criquielion Drapeau de la Belgique Belgique Splendor-Wickes Bouwmarkt + 26 min 18 s
10e Phil Anderson Drapeau de l'Australie Australie Peugeot-Esso-Michelin Leader du classement par équipes + 27 min 0 s
11e Alfons De Wolf Drapeau de la Belgique Belgique Vermeer-Thijs + 28 min 53 s
12e Johan van der Velde Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas TI-Raleigh-Creda + 29 min 46 s
13e Marcel Tinazzi Drapeau de la France France Sem-France Loire-Campagnolo + 30 min 3 s
14e Paul Wellens Drapeau de la Belgique Belgique Boule d'Or-Sunair-Colnago + 32 min 9 s
15e Mariano Martinez Drapeau de la France France La Redoute-Motobécane + 32 min 16 s
16e Eddy Schepers Drapeau de la Belgique Belgique DAF Trucks-Côte d'Or + 33 min 27 s
17e Raymond Martin Drapeau de la France France Miko-Mercier-Vivagel + 33 min 41 s
18e Michel Laurent Drapeau de la France France Peugeot-Esso-Michelin Leader du classement par équipes + 34 min 41 s
19e Jean-François Rodriguez Drapeau de la Belgique Belgique Renault-Elf-Gitane + 38 min 32 s
20e Graham Jones Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Peugeot-Esso-Michelin Leader du classement par équipes + 41 min 6 s
21e Alberto Fernández Blanco Drapeau de l'Espagne Espagne Teka-Campagnolo + 42 min 27 s
22e Lucien Didier Drapeau du Luxembourg Luxembourg Renault-Elf-Gitane + 49 min 26 s
23e Jacques Michaud Drapeau de la France France Sem-France Loire-Campagnolo + 50 min 23 s
24e Dominique Arnaud Drapeau de la France France Puch-Wolber-Campagnolo + 52 min 15 s
25e Géry Verlinden Drapeau de la Belgique Belgique Boule d'Or-Sunair-Colnago + 52 min 48 s

Classements annexes finals[modifier | modifier le code]

Classement par points[modifier | modifier le code]

Grand Prix de la montagne[modifier | modifier le code]

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Classement général du meilleur jeune[8],[10]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Peter Winnen Leader du classement du meilleur jeune Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Capri Sonne en 96 h 40 min 4 s
2e Claude Criquielion Drapeau de la Belgique Belgique Splendor-Wickes Bouwmarkt + min 52 s
3e Phil Anderson Drapeau de l'Australie Australie Peugeot-Esso-Michelin Leader du classement par équipes + min 26 s
4e Jean-François Rodriguez Drapeau de la France France Renault-Elf-Gitane + 18 min 6 s
5e Graham Jones Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Peugeot-Esso-Michelin Leader du classement par équipes + 20 min 40 s
6e Dominique Arnaud Drapeau de la France France Puch-Wolber-Campagnolo + 31 min 49 s
7e Marino Lejarreta Drapeau de l'Espagne Espagne Teka-Campagnolo + 50 min 11 s
8e Theo de Rooij Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Capri Sonne + 55 min 36 s
9e Ronny Claes Drapeau de la Belgique Belgique Capri Sonne + 56 min 3 s
10e Juan Fernández Martín Drapeau de l'Espagne Espagne Kelme-Gios + h 10 min 20 s

Classement des sprints intermédiaires[modifier | modifier le code]

Classement par équipes au temps[modifier | modifier le code]

Les coureurs de l'équipe en tête de ce classement portent une casquette jaune (représentée dans les classements par l'icône Leader du classement par équipes à côté du nom de l'équipe)[12],[13].

Classement par équipes[8],[9]
  Équipe Pays Temps
1re Peugeot-Esso-Michelin Leader du classement par équipes Drapeau de la France France en 399 h 30 min 24 s
2e Renault-Elf-Gitane Drapeau de la France France + 11 min 20 s
3e Capri Sonne Drapeau de la Belgique Belgique + 26 min 46 s
4e La Redoute-Motobécane Drapeau de la France France + 42 min 49 s
5e Sem-France Loire-Campagnolo Drapeau de la France France + 45 min 53 s
6e Splendor-Wickes Bouwmarkt Drapeau de la Belgique Belgique + 52 min 17 s
7e TI-Raleigh-Creda Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas + h 55 min 35 s
8e Miko-Mercier-Vivagel Drapeau de la France France + h 15 min 53 s
9e DAF Trucks-Côte d'Or Drapeau de la Belgique Belgique + h 23 min 29 s
10e Puch-Wolber-Campagnolo Drapeau de la France France + h 29 min 20 s

Classement par équipes aux points[modifier | modifier le code]

Classement combiné[modifier | modifier le code]

Classement de la combativité[modifier | modifier le code]

Classement de la combativité[15]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Bernard Hinault Leader du classement général Drapeau de la France France Renault-Elf-Gitane 25 points
2e Dominique Arnaud Drapeau de la France France Puch-Wolber-Campagnolo 16 pts
3e Gilbert Duclos-Lassalle Drapeau de la France France Peugeot-Esso-Michelin Leader du classement par équipes 12 pts
4e Willy Teirlinck Drapeau de la Belgique Belgique Boston-Mavic 11 pts
5e Phil Anderson Drapeau de l'Australie Australie Peugeot-Esso-Michelin Leader du classement par équipes 10 pts
6e Pierre Bazzo Drapeau de la France France La Redoute-Motobécane 10 pts

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Évolution des leaders des classements par étape[16],[17],[18]
Étape Vainqueur Classement général
Leader du classement général
Classement par points
Leader du classement par points
Classement de la montagne
Leader du classement du meilleur grimpeur
Classement du meilleur jeune
Leader du classement du meilleur jeune
Classement du combiné Classement des sprints intermédiaires Classement par équipes Classement de la combativité
au temps
Leader du classement par équipes
aux points
P Bernard Hinault Bernard Hinault Bernard Hinault Non décerné Theo de Rooij Bernard Hinault Non décerné Renault-Elf-Gitane TI-Raleigh-Creda Non décerné
1a Freddy Maertens Rudy Pevenage Charly Bérard Phil Anderson Rudy Pevenage Renault-Elf-Gitane Jean-René Bernaudeau
1b TI-Raleigh-Creda Gerrie Knetemann Ad Wijnands TI-Raleigh-Creda Non décerné
2 Johan van der Velde Bernard Hinault Miko-Mercier-Vivagel Gilbert Duclos-Lassalle
3 Freddy Maertens Freddy Maertens Phil Anderson Capri Sonne Willy Teirlinck
4 TI-Raleigh-Creda Daniel Willems Non décerné
5 Lucien Van Impe Phil Anderson Phil Anderson Phil Anderson Freddy Maertens Renault-Elf-Gitane Bernard Hinault
6 Bernard Hinault Bernard Hinault Bernard Hinault Renault-Elf-Gitane Non décerné
7 Urs Freuler Jean-François Pescheux
8 Ad Wijnands Capri Sonne Eddy Verstraeten
9 René Martens Peugeot-Esso-Michelin Patrick Perret
10 Ad Wijnands Régis Ovion
11 Daniel Willems Serge Beucherie
12a Freddy Maertens Daniel Willems
12b Eddy Planckaert
13 Freddy Maertens Rudy Pevenage
14 Bernard Hinault Non décerné
15 Sean Kelly Pierre Bazzo
16 Robert Alban Lucien Van Impe Peugeot-Esso-Michelin Hubert Linard
17 Peter Winnen Peter Winnen Dominique Arnaud
18 Bernard Hinault Juan Fernández Martín
19 Daniel Willems Phil Anderson
20 Bernard Hinault Non décerné
21 Johan van der Velde Gerrie Knetemann
22 Freddy Maertens Dominique Arnaud
Classements finals Bernard Hinault Freddy Maertens Lucien Van Impe Peter Winnen Bernard Hinault Freddy Maertens Peugeot-Esso-Michelin Peugeot-Esso-Michelin Bernard Hinault

Liste des coureurs[modifier | modifier le code]

TI-Raleigh-Creda
Peugeot-Esso-Michelin
Miko-Mercier-Vivagel
Splendor-Wickes Bouwmarkt
Sem-France Loire-Campagnolo
La Redoute-Motobécane
Capri Sonne
Puch-Wolber-Campagnolo
Boston-Mavic
Teka-Campagnolo
DAF Trucks-Côte d'Or
Kelme-Gios
Boule d'Or-Sunair
Renault-Elf-Gitane
Vermeer-Thijs

NP: non-partant; A: abandon en cours d'étape; HD: hors-délai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] « Guide historique », sur letour.fr (consulté le 22 juin 2013)
  2. « Les bonnes vieilles recettes du cyclisme australien », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mars 2020)
  3. a b et c « 68ème Tour de France 1981 » [archive du ], Mémoire du cyclisme (consulté le 26 septembre 2016)
  4. Augendre 2016, p. 72.
  5. Arian Zwegers, « Tour de France GC top ten » [archive du ], sur CVCCBike.com (consulté le 15 août 2011)
  6. « The history of the Tour de France – Year 1981 – The stage winners », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 2 avril 2020)
  7. « The history of the Tour de France – Year 1981 – Stage 22 Fontenay-sous-Bois > Paris », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 2 avril 2020)
  8. a b c d et e « Laatste Tour in cijfers », Leidsch dagblad,‎ , p. 10 (lire en ligne, consulté le 10 février 2012)
  9. a b et c « Clasificaciones », El Mundo Deportivo,‎ , p. 22 (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2013)
  10. (nl) Pieter van den Akker, « Stand in het jongerenklassement – Etappe 22 » [« Standings in the youth classification – Stage 22 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 24 avril 2019)
  11. a et b Martin et Penazzo 1981, p. 125.
  12. van den Akker 2018, p. 148.
  13. Nauright et Parrish 2012, p. 455.
  14. (nl) Pieter van den Akker, « Combinatieklassement » [« Combination classification »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 6 mars 2019)
  15. (nl) « Truien-Premies-Petjes » [« Jerseys-Premiums-Caps »], Gazet van Antwerpen,‎ , p. 23 (lire en ligne[archive du ])
  16. (nl) « Dag na dag » [« Day to day »], Gazet van Antwerpen,‎ , p. 23 (lire en ligne[archive du ])
  17. Martin et Penazzo 1981, p. 124.
  18. (nl) Pieter van den Akker, « Informatie over de Tour de France van 1981 » [« Information about the Tour de France from 1981 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 2 mars 2019)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]