Tour de France 1971

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour de France 1971
Généralités
Course
Compétition
Super Prestige Pernod 1971 (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Étapes
21
Date
Distance
3 608 km[1]
Pays traversé(s)
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Partants
130Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
38,084 km/h[1]
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Vainqueur du combiné
Meilleure équipe
Route of the 1971 Tour de France.png

Le Tour de France 1971 est la 58e édition du Tour de France, course cycliste qui s'est déroulée du 26 juin au . Il comprend 20 étapes pour une longueur totale de 3 608 km. Le départ du Tour a lieu à Mulhouse ; l'arrivée se juge à Paris au vélodrome de la Cipale. Le Belge Eddy Merckx remporte son troisième Tour de France et ce, malgré la chute de l'Espagnol Luis Ocaña dans la descente du col de Menté qui l'a contraint à l'abandon alors qu'il dominait l'épreuve. C'est le plus difficile succès du champion belge sur la Grande Boucle.

Généralités[modifier | modifier le code]

  • Ce Tour reste marqué par la chute et l'abandon de Luis Ocaña, alors porteur du maillot jaune avec sept minutes d'avance au classement général, dans le col de Menté, laissant ainsi la victoire finale à Eddy Merckx.
  • 13 équipes de 10 coureurs prennent le départ de ce Tour. Seule la formation Molteni arrive à Paris au complet.
  • Première liaison aérienne : Marseille-Albi
  • Moyenne du vainqueur : 38,084 km/h.
  • L'étape du est la plus courte en ligne de l'histoire : 19 kilomètres entre Luchon et Superbagnères.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un Tour de France dramatique et plein de panache, resté dans les mémoires. Eddy Merckx est le favori. Côté français, ni Poulidor ni Pingeon ne sont présents. Luis Ocaña est convaincu de pouvoir battre Merckx et fait partie des quatre "outsiders" : Ocaña, Pettersson, Zoetemelk et Bracke. L'étape d'Orcières-Merlette le fait entrer dans la légende. Ocaña relègue le cannibale à près de neuf minutes. Le Belge ne s'avoue pas vaincu et commence à grignoter son retard vers Marseille. Malheureusement, l'orage du col de Menté met fin au duel. « Quoiqu'il arrive, j'ai perdu le Tour, il restera toujours un doute » avouera Merckx[2]. Au classement général, Eddy Merckx devance finalement le Hollandais Joop Zoetemelk et son compatriote Lucien Van Impe.

L'exploit d'Ocaña à Orcières-Merlette[modifier | modifier le code]

Lors de la 12ème étape alpine menant à Orcières-Merlette, le Portugais Joachim Agostinho part en éclaireur, rapidement relayé par Luis Ocaña. Au pied du col du Noyer, Ocaña se lance à l’assaut des 60 derniers kilomètres. Merckx est irrémédiablement lâché. Accompagné par un soleil éblouissant, Luis Ocaña assomme le Tour, rejette Eddy Merckx à 8’42[3].

La chute et l'abandon d'Ocaña dans les Pyrénées[modifier | modifier le code]

Ocaña mise sur le 12 juillet 1971 et l’étape entre Revel et Luchon pour asseoir définitivement son maillot jaune et attaquer une nouvelle fois Merckx. Ce jour-là, les cols du Portet-d’Aspet, de Menté et du Portillon sont au programme. Luis a choisi de frapper au col du Portillon. Lorsqu’on lui demande pourquoi, il a cette réponse : « j’attaque au Portillon, parce qu’au portillon, c’est automatique ! ». Dès le col de Portet-d’Aspet, Merckx multiplie les accélérations. Ocaña y répond à chaque fois et se porte à la hauteur du Belge. Le même schéma se répète dans l’ascension du col de Menté. Au sommet de la montée, les nuages s’assemblent et l’orage éclate. Il fait quasiment nuit lorsque les coureurs entament la descente du col de Menté. Eddy Merckx roule à bloc et prend tous les risques. Des coulées de boue viennent s’ajouter à la pluie et à la grêle que les essuie-glaces des voitures suiveuses ne parviennent plus à chasser. Dans un virage en forme de fer à cheval, Merckx file tout droit et tombe. « Le Cannibale » se relève et repart. Luis Ocaña, calé dans la roue du belge, chute également. Au moment où le maillot jaune se relève, il est heurté par Joaquim Agostinho. Ocaña se remet debout une seconde fois avant que Joop Zoetemelk, privé de freins, ne le frappe de plein fouet. Cette fois-ci, Luis ne se relève pas. C'est l'abandon et la fin du duel entre les deux champions[4].

Étapes[modifier | modifier le code]

Étape[5],[6] Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
Prologue 26 juin MulhouseMulhouse
Contre-la-montre par équipes
11 Molteni Eddy Merckx
1re étape (a) 27 juin Mulhouse Bâle (SUI)
Étape de moyenne montagne
59,5 Eric Leman Marinus Wagtmans
1re étape (b) 27 juin Bâle (SUI) Fribourg-en-Brisgau (RFA)
Étape de plaine
90 Gerben Karstens Eddy Merckx
1re étape (c) 27 juin Fribourg-en-Brisgau (RFA)Mulhouse
Étape de plaine
74 Albert Van Vlierberghe Eddy Merckx
2e étape 28 juin MulhouseStrasbourg
Étape de moyenne montagne
144 Eddy Merckx Eddy Merckx
3e étape 29 juin StrasbourgNancy
Étape de moyenne montagne
165,5 Marinus Wagtmans Eddy Merckx
4e étape 30 juin Nancy Marche-en-Famenne (BEL)
Étape de plaine
242 Jean-Pierre Genet Eddy Merckx
5e étape 1er juillet Dinant (BEL)Roubaix
Étape de plaine
208,5 Pietro Guerra Eddy Merckx
6e étape (a) 2 juillet RoubaixAmiens
Étape de plaine
127,5 Eric Leman Eddy Merckx
6e étape (b) 2 juillet AmiensLe Touquet-Paris-Plage
Étape de plaine
133,5 Mauro Simonetti Eddy Merckx
3 juillet Le Touquet-Paris-Plage
Jour de repos
Journée de repos no 1
7e étape 4 juillet RungisNevers
Étape de plaine
257,5 Eric Leman Eddy Merckx
8e étape 5 juillet NeversClermont-Ferrand - Puy de Dôme
Étape de montagne
221 Luis Ocaña Eddy Merckx
9e étape 6 juillet Clermont-FerrandSaint-Étienne
Étape de moyenne montagne
153 Walter Godefroot Eddy Merckx
10e étape 7 juillet Saint-ÉtienneGrenoble
Étape de montagne
188,5 Bernard Thévenet Joop Zoetemelk
11e étape 8 juillet GrenobleOrcières-Merlette
Étape de montagne
134 Luis Ocaña Luis Ocaña
9 juillet Orcières-Merlette
Jour de repos
Journée de repos no 2
12e étape 10 juillet Orcières-MerletteMarseille
Étape de plaine
251 Luciano Armani Luis Ocaña
13e étape 11 juillet AlbiAlbi
Contre-la-montre individuel
16,5 Eddy Merckx Luis Ocaña
14e étape 12 juillet RevelLuchon
Étape de montagne
214,5 José Manuel Fuente Eddy Merckx
15e étape 13 juillet LuchonLuchon-Superbagnères
Étape de montagne
19,5 José Manuel Fuente Eddy Merckx
16e étape (a) 14 juillet LuchonGourette - Les Eaux-Bonnes
Étape de montagne
145 Bernard Labourdette Eddy Merckx
16e étape (b) 14 juillet Gourette - Les Eaux-BonnesPau
Étape de plaine
57,5 Herman Van Springel Eddy Merckx
17e étape 15 juillet Mont-de-MarsanBordeaux
Étape de plaine
188 Eddy Merckx Eddy Merckx
18e étape 16 juillet BordeauxPoitiers
Étape de plaine
244 Jean-Pierre Danguillaume Eddy Merckx
19e étape 17 juillet BloisVersailles
Étape de plaine
185 Jan Krekels Eddy Merckx
20e étape 18 juillet Versailles - Paris - Vélodrome de la Cipale
Contre-la-montre individuel
54 Eddy Merckx Eddy Merckx

Classements[modifier | modifier le code]

Classement général final[modifier | modifier le code]

Classement général[7]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Eddy Merckx Leader du classement généralLeader du classement par pointsLeader du classement du combiné Drapeau de la Belgique Belgique Molteni en 96 h 45 min 14 s
2e Joop Zoetemelk Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Mars-Flandria + min 51 s
3e Lucien Van Impe Drapeau de la Belgique Belgique Sonolor-Lejeune + 11 min 6 s
4e Bernard Thévenet Drapeau de la France France Peugeot-BP-Michelin + 14 min 50 s
5e Joaquim Agostinho Drapeau du Portugal Portugal Hoover-De Gribaldy + 21 min 0 s
6e Leif Mortensen Drapeau du Danemark Danemark Bic Leader du classement par équipes + 21 min 38 s
7e Cyrille Guimard Drapeau de la France France Fagor-Mercier-Hutchinson + 22 min 58 s
8e Bernard Labourdette Drapeau de la France France Bic Leader du classement par équipes + 30 min 7 s
9e Lucien Aimar Drapeau de la France France Sonolor-Lejeune + 32 min 45 s
10e Vicente López Carril Drapeau de l'Espagne Espagne Kas-Kaskol + 36 min 0 s
11e Francisco Galdós Drapeau de l'Espagne Espagne Kas-Kaskol + 41 min 59 s
12e Primo Mori Drapeau de l'Italie Italie Salvarani + 47 min 44 s
13e Antonio Martos Drapeau de l'Espagne Espagne Werner (es) + 48 min 13 s
14e Herman Van Springel Drapeau de la Belgique Belgique Molteni + 48 min 20 s
15e Agustín Tamames Drapeau de l'Espagne Espagne Werner (es) + 49 min 19 s
16e Marinus Wagtmans Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Molteni + 52 min 50 s
17e Désiré Letort Drapeau de la France France Bic Leader du classement par équipes + 57 min 53 s
18e Jean-Pierre Danguillaume Drapeau de la France France Peugeot-BP-Michelin + 59 min 10 s
19e Mauro Simonetti Drapeau de l'Italie Italie Ferretti + h 3 min 6 s
20e Jean Dumont Drapeau de la France France Peugeot-BP-Michelin + h 3 min 49 s
21e Victor Van Schil Drapeau de la Belgique Belgique Molteni + h 8 min 28 s
22e Johnny Schleck Drapeau du Luxembourg Luxembourg Bic Leader du classement par équipes + h 9 min 35 s
23e Michel Périn Drapeau de la France France Fagor-Mercier-Hutchinson + h 10 min 19 s
24e Luis Pedro Santamarina Drapeau de l'Espagne Espagne Werner (es) + h 10 min 28 s
25e Ottavio Crepaldi Drapeau de l'Italie Italie Salvarani + h 12 min 0 s

Classements annexes finals[modifier | modifier le code]

Classement par points[modifier | modifier le code]

Prix du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Classement du Prix du meilleur grimpeur[10],[11]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Lucien Van Impe Drapeau de la Belgique Belgique Sonolor-Lejeune 228 points
2e Joop Zoetemelk Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Mars-Flandria 180 pts
3e Eddy Merckx Leader du classement généralLeader du classement par pointsLeader du classement du combiné Drapeau de la Belgique Belgique Molteni 137 pts
4e José Manuel Fuente Drapeau de l'Espagne Espagne Kas-Kaskol 89 pts
5e Cyrille Guimard Drapeau de la France France Fagor-Mercier-Hutchinson 74 pts
6e Joaquim Agostinho Drapeau du Portugal Portugal Hoover-De Gribaldy 68 pts
7e Bernard Thévenet Drapeau de la France France Peugeot-BP-Michelin 48 pts
8e Vicente López Carril Drapeau de l'Espagne Espagne Kas-Kaskol 47 pts
9e Désiré Letort Drapeau de la France France Bic Leader du classement par équipes 38 pts
10e Lucien Aimar Drapeau de la France France Sonolor-Lejeune 37 pts

Classement combiné[modifier | modifier le code]

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Les coureurs de l'équipe en tête de ce classement portent une casquette jaune (représentée dans les classements par l'icône Leader du classement par équipes à côté du nom de l'équipe)[12],[13].

Classement par équipes[8],[10]
  Équipe Pays Temps
1re Bic Leader du classement par équipes Drapeau de la France France en 292 h 1 min 40 s
2e Molteni Drapeau de la Belgique Belgique + 20 min 20 s
3e Peugeot-BP-Michelin Drapeau de la France France + 31 min 39 s
4e Sonolor-Lejeune Drapeau de la France France + 56 min 32 s
5e Ferretti Drapeau de l'Italie Italie + h 22 min 31 s
6e Kas-Kaskol Drapeau de l'Espagne Espagne + h 35 min 39 s
7e Werner (es) Drapeau de l'Espagne Espagne + h 51 min 43 s
8e Fagor-MercierHutchinson Drapeau de la France France + h 56 min 8 s
9e Mars-Flandria Drapeau de la Belgique Belgique + h 10 min 32 s
10e Hoover-De Gribaldy Drapeau de la France France + h 13 min 11 s

Classement des sprints intermédiaires[modifier | modifier le code]

Classement des sprints intermédiaires[10],[14]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Pieter Nassen Drapeau de la Belgique Belgique Mars-Flandria 52 points
2e Jos van der Vleuten Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Goudsmit-Hoff (es) 35 pts
3e Eddy Merckx Leader du classement généralLeader du classement par pointsLeader du classement du combiné Drapeau de la Belgique Belgique Molteni 34 pts
4e Barry Hoban Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni Sonolor-Lejeune 26 pts
5e Robert Mintkiewicz Drapeau de la France France Sonolor-Lejeune 21 pts
6e Joop Zoetemelk Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Mars-Flandria 20 pts
7e Gerben Karstens Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Goudsmit-Hoff (es) 17 pts
8e Raymond Riotte Drapeau de la France France Sonolor-Lejeune 16 pts
9e Roberto Ballini Drapeau de l'Italie Italie Ferretti 14 pts
10e Wilmo Francioni Drapeau de l'Italie Italie Ferretti 14 pts

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Évolution des leaders des classements par étape[8],[15],[16],[17]
Étape Vainqueur Classement général
Leader du classement général
Classement par points
Leader du classement par points
Classement de la montagne Classement du combiné
Leader du classement du combiné
Classement des sprints intermédiaires Classement par équipes
Leader du classement par équipes
Classement de la combativité
P Molteni Eddy Merckx Non décerné Non décerné Non décerné Non décerné Molteni Non décerné
1a Eric Leman Eric Leman Pieter Nassen Joop Zoetemelk
1b Gerben Karstens Rini Wagtmans Walter Godefroot Joop Zoetemelk Cyrille Guimard Eddy Merckx
1c Albert Van Vlierberghe Eddy Merckx Gerben Karstens Pieter Nassen
2 Eddy Merckx Roger De Vlaeminck Eddy Merckx Eddy Merckx Mars-Flandria Raymond Riotte
3 Rini Wagtmans Pieter Nassen Christian Raymond
4 Jean-Pierre Genet Jean-Claude Genty
5 Pietro Guerra Joaquim Agostinho
6a Eric Leman Rolf Wolfshohl
6b Mauro Simonetti
7 Eric Leman Gerben Karstens Wilfried David
8 Luis Ocaña Bernard Thévenet
9 Walter Godefroot Walter Godefroot Peugeot-BP-Michelin Jean-Pierre Danguillaume
10 Bernard Thévenet Joop Zoetemelk Cyrille Guimard Joop Zoetemelk Désiré Letort
11 Luis Ocaña Luis Ocaña Lucien Van Impe Bic Luis Ocaña
12 Luciano Armani Eddy Merckx Eddy Merckx Eddy Merckx
13 Eddy Merckx Non décerné
14 José Manuel Fuente Eddy Merckx José Manuel Fuente
15 José Manuel Fuente Eddy Merckx Cyrille Guimard
16a Bernard Labourdette Lucien Van Impe
16b Herman Van Springel
17 Eddy Merckx Pieter Nassen Jos van der Vleuten
18 Jean-Pierre Danguillaume Roberto Ballini
19 Jan Krekels Wilmo Francioni
20 Eddy Merckx Non décerné
Classements finals Eddy Merckx Eddy Merckx Lucien Van Impe Eddy Merckx Pieter Nassen Bic Luis Ocaña

Liste des coureurs[modifier | modifier le code]

Molteni
Mars-Flandria
Ferretti
Sonolor-Lejeune
Fagor-Mercier
Salvarani
KAS
Peugeot-BP-Michelin
Hoover-De Gribaldy
Bic
Scic
Goudsmit-Hoff
Werner

A : Abandon en cours d'étape ; HD : Hors Délai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le palmarès depuis 1903 », sur letour.fr (consulté le )
  2. http://www.memoire-du-cyclisme.eu/
  3. https://www.lefigaro.fr/sports/cyclisme/tour-de-france/fil-info/l-ombre-romantique-de-luis-ocana-a-orcieres-merlette-1012496
  4. https://www.revuedesdeuxmondes.fr/tour-de-france-luis-ocana-un-soleil-noir/
  5. « Les classements des étapes du Tour de France 1971 », Le Dico du Tour (consulté le )
  6. « The history of the Tour de France – Year 1971 – The stage winners », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le )
  7. « The history of the Tour de France – Year 1971 – Stage 20 Versailles > Paris » [archive du ], sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le )
  8. a b c et d (nl) « De Ronde in cijfers » [« The Tour in numbers »], Gazet van Antwerpen,‎ , p. 15 (lire en ligne[archive du ])
  9. a et b Wadley 1971, p. 62.
  10. a b et c (es) « Clasificaciones oficiales » [« Official classifications »], El Mundo Deportivo,‎ , p. 19 (lire en ligne[archive du ])
  11. (it) « Classifica finale » [« Final ranking »], Corriere dello Sport,‎ , p. 7 (lire en ligne[archive du ])
  12. van den Akker 2018, p. 148.
  13. Nauright et Parrish 2012, p. 455.
  14. (nl) « Eindstanden in de Tour » [« Final positions in the Tour »], Leeuwarder Courant,‎ , p. 9 (lire en ligne[archive du ])
  15. Wadley 1971, p. 58–62.
  16. (nl) Pieter van den Akker, « Informatie over de Tour de France van 1971 » [« Information about the Tour de France from 1971 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le )
  17. (nl) Pieter van den Akker, « Het bergklassement (bolletjestrui) in de Tour de France » [« The mountain classification (polka dot jersey) in the Tour de France »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]