Claude Criquielion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claude Criquielion
Image dans Infobox.
Claude Criquielion lors de la remise des prix du Grand Prix Criquielion 2014 à Deux-Acren.
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
AlostVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Distinction
Équipes professionnelles
Équipes dirigées
Principales victoires

Claude Criquielion, appelé aussi Claudy Criquielion et surnommé « le Crique », est un coureur cycliste belge, né le à Lessines et mort le à Alost. Professionnel de 1979 à 1991, il a notamment été champion du monde sur route en 1984.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Claude Criquielion a remporté 60 victoires. Il a été élu sportif belge de l'année en 1984, après sa victoire aux championnats du monde à Barcelone. Lors du sprint des championnats du monde de 1988 à Renaix, alors qu’il allait remporter son second titre mondial, il est victime d'un coup de coude de Steve Bauer et chute. Steve Bauer est déclassé, mais le titre lui échappe. Il fut champion de Belgique en 1990.

Il remporte la Flèche wallonne en 1985 et 1989, la Classique de Saint-Sébastien en 1983 et le Tour des Flandres en 1987. Il n'a cependant jamais réussi à remporter Liège-Bastogne-Liège où il cumule les accessits : 4 en 1982, 2e en 1985, 4e en 1986, 3e en 1987 et 2e en 1991. En 1987, alors qu'il était échappé avec Stephen Roche dans le final, les deux coureurs se sont trop observés et furent rattrapés par Moreno Argentin qui gagna la course.

Dans les courses par étapes, il gagna le Tour de Romandie en 1986 et le Grand Prix du Midi libre en 1986 et 1988. Dans les grands tours, Claudy Criquielion fut un coureur très régulier terminant notamment 3e du Tour d'Espagne 1980, 5 fois dans les dix premiers du Tour de France entre 1979 et 1991, dont une 5e place du Tour de France 1986[1] et 7e du Tour d'Italie 1989.

Bon coureur de contre la montre, il remporte le grand prix Eddy Merckx en 1984 et en 1979 et 1984, deux fois l' Escalade de Montjuïc.

Après sa carrière sportive[modifier | modifier le code]

Après sa carrière de coureur, il est devenu directeur sportif chez Lotto puis au sein de l’équipe Landbouwkrediet-Colnago. À la fin de sa carrière, il a donné son nom à une épreuve cycliste, le Grand Prix Criquielion, devenue entre-temps une épreuve de la Topcompétition et de l'UCI Europe Tour 1.2. Cette épreuve dont il était le directeur de course jusqu'à sa disparition, se tient traditionnellement le troisième weekend de mai. Depuis le décès de Claudy, c'est son fils, Mathieu, qui a repris le rôle de Directeur de Course cher à son père et Laurent Haegeman, aussi secrétaire du Grand Prix Cerami, la Présidence du club organisateur.

Le , il est victime d'un « grave AVC »[2]. Conduit dans un premier temps à l’hôpital de Grammont, il est ensuite transféré dans un hôpital d'Alost[3]. Il meurt le à l'âge de 58 ans[4].

Son fils Mathieu a également été cycliste professionnel dans les années 2000.

Parcours en politique[modifier | modifier le code]

Entre 2006 et 2012, il est échevin des sports de sa commune de Lessines. Il a brigué un mandat politique à Lessines lors des élections communales de 2012, sur la liste du Mouvement réformateur[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

12 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

  • 1980 : 3e
  • 1982 : abandon, Jersey yellow.svg leader durant 6 jours

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :