Tour de France 1978

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour de France 1978
Image dans Infobox.
Bernard Hinault, vainqueur du Tour de France 1978
Généralités
Course
Compétition
Super Prestige Pernod 1978 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Étapes
23
Date
Distance
3 908 km[1]
Pays traversé(s)
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Équipes
11Voir et modifier les données sur Wikidata
Partants
110Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
36,084 km/h[1]
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe
Route of the 1978 Tour de France.png

Le Tour de France 1978 est la 65e édition du Tour de France, course cycliste qui s'est déroulée du 29 juin au sur 22 étapes pour 3 908 km. Le départ a lieu à Leiden aux Pays-Bas ; l'arrivée se juge aux Champs-Élysées à Paris. C'est le premier des cinq succès dans l'épreuve de Bernard Hinault. Le champion breton, vainqueur également de trois étapes, devance le Hollandais Joop Zoetemelk et le Portugais Joaquim Agostinho. Bernard Thévenet, tenant du titre, a abandonné dans les Pyrénées.

Généralités[modifier | modifier le code]

  • Bernard Hinault gagne son premier Tour de France lors de sa première participation.
  • 11 formations de 10 coureurs prennent le départ à Leyde aux Pays-Bas. Une seule équipe arrivera au complet à Paris.
    • Grève des coureurs lors de la 12e étape (Tarbes-Valence d'Agen). Protestant contre les horaires de départ, les coureurs décident de mettre pied à terre à 100 m de l'arrivée après avoir couru l'étape à une allure réduite. Cette demi-étape (a) sera finalement annulée.
  • Michel Pollentier prend le maillot jaune à l'Alpe d'Huez après avoir gagné l'étape, mais est mis hors course le soir même pour fraude au contrôle anti-dopage.
  • Moyenne du vainqueur : 36,084 km/h.
  • Le classement par équipes au temps (casquettes jaunes) est remporté par l'équipe de Joop Zoetemelk, tandis que celui par points (places aux arrivées d'étape, casquettes vertes) des équipes est acquis par l'équipe de Hennie Kuiper, soit 720 points, devant celle de Bernard Hinault, soit 933 points [2].

Résumé de la course[modifier | modifier le code]

Pour sa soixante-quinzième année, le Tour et toute la France attendent un grand champion qui patiente depuis 3 ans : Bernard Hinault, champion de France en titre et vainqueur de la Vuelta. Bernard Thévenet, le vainqueur sortant, en méforme depuis le début de saison n'est pas le favori et abandonne dans les Pyrénées. Hinault contrôle les grimpeurs et assomme la concurrence dans le dernier contre-la-montre entre Metz et Nancy. Il prend son premier maillot jaune à trois jours de l'arrivée et gagne pour sa première participation. Une édition qui sera, malheureusement, marquée aussi par l'affaire Pollentier.

La grève de Valence d'Agen[modifier | modifier le code]

Mécontents de devoir se lever à 4h30 du matin pour se rendre au départ, les coureurs décident de ne pas faire la douzième étape entre Tarbes et Valence d'Agen. Ils roulent groupés à vingt à l'heure et franchissent la ligne d'arrivée à pieds (avec Bernard Hinault en tête), accueilli par le maire de Valence d'Agen qui leur fait part de son mécontentement[2].

L'affaire Pollentier[modifier | modifier le code]

Vainqueur à l'Alpe d'Huez d'une étape longue de 240 km, le Belge Michel Pollentier, meilleur grimpeur jusque-là fait coup double et endosse le Maillot Jaune. Mais, obligé de se rendre au contrôle anti-dopage et certain d'être positif, il choisit d'emmener avec lui l'urine d'un autre dans une poire qu'il va cacher sous son épaule. La supercherie est vite découverte et c'est le scandale. Le Belge est exclu de la course[3].

Étapes[modifier | modifier le code]

Étape[4],[5],[6] Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
Prologue 29 juin Leiden (NED) Leiden (NED)
Contre-la-montre individuel
5,2 Jan Raas [Note 1]
1re étape (a) 30 juin Leiden (NED) Sint Willebrord (NED)
Étape de plaine
135 Jan Raas Jan Raas
1re étape (b) 30 juin Sint Willebrord (NED) Bruxelles (BEL)
Étape de plaine
100 Walter Planckaert Jan Raas
2e étape 1er juillet Bruxelles (BEL)Saint-Amand-les-Eaux
Étape de plaine
299 Jacques Esclassan Jan Raas
3e étape 2 juillet Saint-Amand-les-EauxSaint-Germain-en-Laye
Étape de plaine
243,5 Klaus-Peter Thaler Jacques Bossis
4e étape 3 juillet ÉvreuxCaen
Contre-la-montre par équipes
153 TI-Raleigh-McGregor Klaus-Peter Thaler
5e étape 4 juillet CaenMazé - Montgeoffroy
Étape de plaine
244 Freddy Maertens Klaus-Peter Thaler
6e étape 5 juillet Mazé - MontgeoffroyPoitiers
Étape de plaine
162 Seán Kelly Gerrie Knetemann
7e étape 6 juillet PoitiersBordeaux
Étape de plaine
242 Freddy Maertens Gerrie Knetemann
8e étape 7 juillet Saint-ÉmilionSainte-Foy-la-Grande
Contre-la-montre individuel
59,3 Bernard Hinault Joseph Bruyère
9e étape 8 juillet BordeauxBiarritz
Étape de plaine
233 Miguel María Lasa Joseph Bruyère
9 juillet Biarritz
Jour de repos
Journée de repos no 1
10e étape 10 juillet BiarritzPau
Étape de moyenne montagne
191,5 Henk Lubberding Joseph Bruyère
11e étape 11 juillet PauSaint-Lary-Soulan - Pla d'Adet
Étape de montagne
161 Mariano Martinez Joseph Bruyère
12e étape (a) 12 juillet TarbesValence-d'Agen
Étape de plaine
158 [Note 2] Joseph Bruyère
12e étape (b) 12 juillet Valence-d'AgenToulouse
Étape de plaine
96 Jacques Esclassan Joseph Bruyère
13e étape 13 juillet FigeacBesse-en-Chandesse - Super-Besse
Étape de moyenne montagne
221,5 Paul Wellens Joseph Bruyère
14e étape 14 juillet Besse-en-ChandessePuy de Dôme
Contre-la-montre individuel
52,5 Joop Zoetemelk Joseph Bruyère
15e étape 15 juillet Saint-Dier-d'AuvergneSaint-Étienne
Étape de moyenne montagne
196 Bernard Hinault Joseph Bruyère
16e étape 16 juillet Saint-ÉtienneL'Alpe d'Huez
Étape de montagne
240,5 Hennie Kuiper Joop Zoetemelk
17 juillet Le Bourg-d'Oisans
Jour de repos
Journée de repos no 2
17e étape 18 juillet GrenobleMorzine
Étape de montagne
225 Christian Seznec Joop Zoetemelk
18e étape 19 juillet Morzine Lausanne (SUI)
Étape de plaine
137,5 Gerrie Knetemann Joop Zoetemelk
19e étape 20 juillet Lausanne (SUI)Belfort
Étape de plaine
181,5 Marc Demeyer Joop Zoetemelk
20e étape 21 juillet MetzNancy
Contre-la-montre individuel
72 Bernard Hinault Bernard Hinault
21e étape 22 juillet ÉpernaySenlis
Étape de plaine
207,5 Jan Raas Bernard Hinault
22e étape 23 juillet Saint-Germain-en-LayeParis - Champs-Élysées
Étape de plaine
161,5 Gerrie Knetemann Bernard Hinault

Notes :

  1. En raison des mauvaises conditions météorologiques rendant le circuit dangereux, les organisateurs décident de ne pas comptabiliser les temps du prologue au classement général. Il n'y a donc pas de maillot jaune remis à l'issue du prologue[7].
  2. Étape annulée en raison d'une grève des coureurs, pour protester contre les horaires de départ des étapes, qui ont parcouru l'étape à allure très réduite avant de s'arrêter à quelques mètres de la ligne d'arrivée[7].

Classements[modifier | modifier le code]

Classement général final[modifier | modifier le code]

Freddy Maertens lors du prologue.
Classement général[8],[9]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Bernard Hinault Leader du classement général Drapeau de la France France Renault-Gitane-Campagnolo en 107 h 18 min 0 s
2e Joop Zoetemelk Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Miko-Mercier-Hutchinson Leader du classement par équipes + min 56 s
3e Joaquim Agostinho Drapeau du Portugal Portugal Flandria-Velda-Lano + min 54 s
4e Joseph Bruyère Drapeau de la Belgique Belgique C&A + min 4 s
5e Christian Seznec Drapeau de la France France Miko-Mercier-Hutchinson Leader du classement par équipes + 12 min 50 s
6e Paul Wellens Drapeau de la Belgique Belgique TI-Raleigh-McGregor + 14 min 38 s
7e Francisco Galdós Drapeau de l'Espagne Espagne Kas-Campagnolo + 17 min 8 s
8e Henk Lubberding Leader du classement du meilleur jeune Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas TI-Raleigh-McGregor + 17 min 26 s
9e Lucien Van Impe Drapeau de la Belgique Belgique C&A + 21 min 1 s
10e Mariano Martinez Leader du classement du meilleur grimpeur Drapeau de la France France Jobo-Spidel + 22 min 58 s
11e Sven-Åke Nilsson Drapeau de la Suède Suède Miko-Mercier-Hutchinson Leader du classement par équipes + 23 min 0 s
12e Raymond Martin Drapeau de la France France Miko-Mercier-Hutchinson Leader du classement par équipes + 32 min 58 s
13e Freddy Maertens Leader du classement par points Drapeau de la Belgique Belgique Flandria-Velda-Lano + 34 min 26 s
14e Michel Laurent Drapeau de la France France Peugeot-Esso-Michelin + 40 min 0 s
15e André Romero Drapeau de la France France Jobo-Spidel + 49 min 34 s
16e Edward Janssens Drapeau de la Belgique Belgique C&A + 51 min 19 s
17e Yves Hézard Drapeau de la France France Peugeot-Esso-Michelin + 53 min 20 s
18e Antonio Menéndez Drapeau de l'Espagne Espagne Teka + 53 min 28 s
19e René Bittinger Drapeau de la France France Flandria-Velda-Lano + 53 min 47 s
20e Joseph Deschoenmaecker Drapeau de la Belgique Belgique C&A + 54 min 14 s
21e Pierre Bazzo Drapeau de la France France Lejeune-BP + 55 min 35 s
22e José Martins Drapeau du Portugal Portugal Teka + 57 min 7 s
23e Gilbert Le Lay Drapeau de la France France Fiat + 57 min 40 s
24e Jan Raas Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas TI-Raleigh-McGregor + 58 min 43 s
25e Fedor den Hertog Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Lejeune-BP + h 1 min 46 s

Classements annexes finals[modifier | modifier le code]

Classement par points[modifier | modifier le code]

Grand Prix de la montagne[modifier | modifier le code]

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Classement général du meilleur jeune[10],[11],[12]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Henk Lubberding Leader du classement du meilleur jeune Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas TI-Raleigh-McGregor en 107 h 25 min 26 s
2e Sven-Åke Nilsson Drapeau de la Suède Suède Miko-Mercier-Hutchinson Leader du classement par équipes + min 34 s
3e René Bittinger Drapeau de la France France Flandria-Velda-Lano + 36 min 21 s
4e Pierre Bazzo Drapeau de la France France Lejeune-BP + 38 min 9 s
5e Gilbert Le Lay Drapeau de la France France Fiat + 40 min 14 s
6e René Martens Drapeau de la Belgique Belgique C&A + 45 min 3 s
7e Pierre-Raymond Villemiane Drapeau de la France France Renault-Gitane-Campagnolo + 50 min 24 s
8e Juan Pujol Drapeau de l'Espagne Espagne Kas-Campagnolo + 50 min 54 s
9e Sean Kelly Drapeau de l'Irlande Irlande Flandria-Velda-Lano + 52 min 52 s
10e Gilbert Chaumaz Drapeau de la France France Renault-Gitane-Campagnolo + 58 min 24 s

Classement des sprints intermédiaires[modifier | modifier le code]

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Les coureurs de l'équipe en tête de ce classement portent une casquette jaune (représentée dans les classements par l'icône Leader du classement par équipes à côté du nom de l'équipe)[14],[15].

Classement par équipes[10],[11]
  Équipe Pays Temps
1re Miko-Mercier-Hutchinson Leader du classement par équipes Drapeau de la France France en 562 h 5 min 52 s
2e TI-Raleigh-McGregor Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas + 17 min 20 s
3e C&A Drapeau de la Belgique Belgique + 17 min 22 s
4e Flandria-Velda-Lano Drapeau de la Belgique Belgique + h 15 min 45 s
5e Renault-Gitane-Campagnolo Drapeau de la France France + h 47 min 46 s
6e Peugeot-Esso-Michelin Drapeau de la France France + h 25 min 36 s
7e Lejeune-BP Drapeau de la France France + h 29 min 18 s
8e Teka Drapeau de l'Espagne Espagne + h 51 min 32 s
9e Jobo-Spidel Drapeau de la France France + h 2 min 48 s
10e Fiat Drapeau de la Belgique Belgique + h 4 min 37 s

Classement par équipes aux points[modifier | modifier le code]

Classement par équipes par points[10],[11]
  Équipes Pays Point(s)
1re TI-Raleigh-McGregor Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 720
2e Renault-Gitane-Campagnolo Drapeau de la France France 909
3e Flandria-Velda-Lano Drapeau de la Belgique Belgique 972
4e Miko-Mercier-Hutchinson Leader du classement par équipes Drapeau de la France France 1 072
5e Peugeot-Esso-Michelin Drapeau de la France France 1 144
6e C&A Drapeau de la Belgique Belgique 1 456
7e Jobo-Spidel Drapeau de la France France 1 656
8e Lejeune-BP Drapeau de la France France 1 729
9e Fiat Drapeau de la Belgique Belgique 2 347
10e Teka Drapeau de l'Espagne Espagne 2 629

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Évolution des leaders des classements par étape[16],[17]
Étape Vainqueur Classement général
Leader du classement général
Classement par points
Leader du classement par points
Classement de la montagne
Leader du classement du meilleur grimpeur
Classement du meilleur jeune
Leader du classement du meilleur jeune
Classement des sprints intermédiaires Classement par équipes
au temps
Leader du classement par équipes
aux points
P Jan Raas Non attribué[note 1],[7] Non décerné Non décerné Non décerné Non décerné Non attribué[note 1],[7] Non attribué[note 1],[7]
1a Jan Raas Jan Raas Jan Raas Jean-Louis Gauthier Freddy Maertens TI-Raleigh-McGregor TI-Raleigh-McGregor
1b Walter Planckaert Freddy Maertens
2 Jacques Esclassan Roger Legeay Sean Kelly
3 Klaus-Peter Thaler Jacques Bossis René Bittinger Jacques Bossis
4 TI-Raleigh-McGregor Klaus-Peter Thaler
5 Freddy Maertens Renault-Gitane-Campagnolo
6 Sean Kelly Gerrie Knetemann Peugeot-Esso-Michelin
7 Freddy Maertens
8 Bernard Hinault Joseph Bruyère Henk Lubberding
9 Miguel Maria Lasa
10 Henk Lubberding Gilbert Lelay
11 Mariano Martinez Michel Pollentier Renault-Gitane-Campagnolo
12a Non attribué[note 2],[7]
12b Jacques Esclassan Peugeot-Esso-Michelin
13 Paul Wellens C&A TI-Raleigh-McGregor
14 Joop Zoetemelk
15 Bernard Hinault Miko-Mercier-Hutchinson
16 Hennie Kuiper Joop Zoetemelk Mariano Martinez
17 Christian Seznec Bernard Hinault
18 Gerrie Knetemann Mariano Martinez
19 Marc Demeyer
20 Bernard Hinault Bernard Hinault
21 Jan Raas
22 Gerrie Knetemann
Classements finals Bernard Hinault Freddy Maertens Mariano Martínez Henk Lubberding Jacques Bossis Miko-Mercier-Hutchinson TI-Raleigh-McGregor
  1. a b et c En raison des mauvaises conditions météorologiques rendant le circuit dangereux, les organisateurs décident de ne pas comptabiliser les temps du prologue au classement général. Il n'y a donc pas de maillot jaune remis à l'issue du prologue.
  2. Étape annulée en raison d'une grève des coureurs, pour protester contre les horaires de départ des étapes, qui ont parcouru l'étape à allure très réduite avant de s'arrêter à quelques mètres de la ligne d'arrivée.

Liste des coureurs[modifier | modifier le code]

Peugeot-Esso-Michelin
Ti-Raleigh
C&A
KAS-Campagnolo
Miko-Mercier-Hutchinson
Renault-Gitane
Teka
Lejeune-BP
Fiat
Velda-Flandria-Lano
Jobo-Superia

NP : Non-Partant ; A : Abandon en cours d'étape ; HD : Hors Délai ; Ex : Exclu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le palmarès depuis 1903 », sur letour.fr (consulté le )
  2. http://www.ledicodutour.com/villes_etapes/villes_v/valence_d_agen.htm
  3. https://www.huffingtonpost.fr/julien-holtz/8-histoires-insolites-du-tour-de-france-que-vous-ignoriez-peut-etre_a_23473750/
  4. « 65ème Tour de France 1978 » [« 65th Tour de France 1978 »], sur Mémoire du cyclisme (consulté le )
  5. Augendre 2016, p. 69.
  6. Arian Zwegers, « Tour de France GC top ten » [archive du ], sur CVCCBike.com (consulté le )
  7. a b c d e et f « Les classements des étapes du Tour de France 1978 », sur Le Dico du Tour (consulté le )
  8. Magowan 1979, p. 198.
  9. Duker 1978, "Final general classification".
  10. a b c d e et f Magowan 1979, p. 199.
  11. a b c d et e (es) « Clasificaciones oficiales », Mundo Deportivo,‎ , p. 25 (lire en ligne[archive du ])
  12. (nl) Pieter van den Akker, « Stand in het jongerenklassement – Etappe 22 » [« Standings in the youth classification – Stage 22 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le )
  13. Duker 1978, "Hot spot sprints classification".
  14. van den Akker 2018, p. 148.
  15. Nauright et Parrish 2012, p. 455.
  16. (nl) « Tour panorama », Gazet van Antwerpen,‎ , p. 11 (lire en ligne[archive du ])
  17. (nl) Pieter van den Akker, « Informatie over de Tour de France van 1978 » [« Information about the Tour de France from 1978 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le )
  18. Les oubliés du Tour (5/6)-Des coureurs pris en flagrants délais

2. Le Miroir du cyclisme n°255 de juillet août 1978 consacré au Tour de France avec Bernard Hinault en couverture.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]