Alain Meslet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alain Meslet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes professionnelles
Principales victoires

Alain Meslet est un coureur cycliste français, né le à Averton, dans la Mayenne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Averton, Alain Meslet commence le cyclisme à l'âge de 17 ans, après avoir pratiqué l'athlétisme du côté de Villaines-la-Juhel. Dès ses débuts, il se distingue en remportant onze courses, la première à Izé. Rapidement, il attire l'attention de Marcel Duchemin, meilleur cycliste amateur français de l'époque, qui l'invite à rejoindre les rangs des équipes de France amateurs et militaires[1],[2].

Au cours de sa carrière chez les amateurs, il se forge un solide palmarès. En 1975, il réalise probablement sa meilleure saison dans cette catégorie, en remportant le championnat de Bretagne, le Circuit du Morbihan, les Boucles de la Mayenne, le Tour de Vendée et le Tour d'Émeraude. De plus, il termine deuxième de la Route de France, épreuve phare pour les coureurs amateurs. À la fin de l'année, il passe professionnel en signant dans l'équipe Gitane-Campagnolo de Cyrille Guimard[1].

Pour sa première saison entière chez les professionnels en 1976, il impressionne en remportant le Grand Prix du Midi libre, devant son leader Lucien Van Impe et plusieurs autres cyclistes de renom comme Bernard Hinault, Bernard Thévenet ou encore Luis Ocaña. Après s'être classé deuxième des championnats de France, il est sélectionné pour disputer son premier Tour de France, aux côtés de son leader Van Impe, qui remporte cette édition. Pour sa première « Grande Boucle », Alain Meslet termine 24e du classement général et deuxième du classement du meilleur jeune[1].

En juillet 1977, il participe à son second Tour de France, où il réalise les meilleures performances de sa carrière. En l'absence de leaders dans l'équipe, il joue sa carte personnelle, et termine dixième du contre-la-montre de Bordeaux[3] ou encore quinzième de l'étape de l'Alpe d'Huez. Lors de la derrière étape, il connait son jour de gloire en devenant le premier Français à s'imposer sur le circuit des Champs-Élysées. Il conclut ce Tour à la dixième place, son meilleur classement[1],[4],[5], et termine tout comme l'année précédente deuxième du classement des jeunes.

Il participe à trois autres Tours de France entre 1979 et 1981, sans toutefois rééditer de résultats notables.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

5 participations

  • 1976 : 24e
  • 1977 : 10e, vainqueur de la 22eb étape
  • 1979 : 24e
  • 1980 : abandon (13e étape)
  • 1981 : 41e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Le Miroir du cyclisme n°232 du 12 mai 1977 : fiche du coureur par Robert Descamps.

Liens externes[modifier | modifier le code]