Tour de France 1968

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour de France 1968
Généralités
Course
Compétition
Super Prestige Pernod 1968 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Étapes
22
Date
Distance
4 492 km[1]
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Partants
110Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
33,556 km/h[1]
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Vainqueur du combiné
Meilleure équipe
Route of the 1968 Tour de France.png

Le 55e Tour de France a eu lieu du 27 juin au 21 juillet 1968 sur 22 étapes pour 4 492 km.

Généralités[modifier | modifier le code]

  • Ce Tour de France est la dernière édition sous la formule d'équipes nationales.
  • Il est marqué par la grève des reporters sur la route de Bayonne, très critiques à l'égard du tracé monotone, après que Félix Lévitan, le patron de l'épreuve, les a accusés sur RTL d'avoir « les yeux usés »[2].
  • Les contrôles anti-dopage sont quasi quotidiens. Jean Stablinski sera contrôlé positif, peut-être par rétorsion de son soutien envers la grève des journalistes[2],[3].
  • Les premiers commissaires à moto font leur apparition.
  • Raymond Poulidor, favori avec l'absence d'Eddy Merckx, de Jacques Anquetil et de Felice Gimondi, abandonne à la 17e étape après avoir été violemment heurté, deux jours plus tôt, par un motard (pilote de la moto information) qui fait un écart chaloupé. Il est sérieusement blessé à la tête (double fracture de l'os frontal) et a des blessures profondes au genou gauche et au coude droit[4].
  • Lors de l'avant-dernière étape, André Poppe (Belgique A) prend part à une échappée au long cours, qui lui permet d'être leader virtuel de la course, au grand dam de Félix Lévitan, président de la FICP et patron de la compétition. Menaçant de supprimer toutes les primes, il enjoint au peloton de rouler sur les fugueurs et d'empêcher un coureur anonyme de s'emparer du maillot jaune à la veille de l'arrivée, ce qui fut fait[5],[6].
  • Jan Janssen est le premier Néerlandais à gagner le Tour.
  • Le vainqueur n'a été maillot jaune à aucun moment. Ce cas s'était déjà produit en 1947 avec la victoire de Jean Robic et ne s'est pas renouvelé depuis.

Les étapes[modifier | modifier le code]

Détail Date Villes étapes km Vainqueur d'étape Leader du classement général
Prologue 27 juin Vittel 6 (CLM) Drapeau : France Charly Grosskost Drapeau : France Charly Grosskost
1re étape 27 juin Vittel - Esch-sur-Alzette 169 Drapeau : France Charly Grosskost Drapeau : France Charly Grosskost
2e étape 28 juin Arlon - Forest 210,5 Drapeau : Belgique Eric De Vlaeminck Drapeau : France Charly Grosskost
3ea étape 29 juin Forest - Forest 22 (CLM par équipes) Drapeau de la Belgique Belgique A Drapeau : Belgique Herman Van Springel
3eb étape 29 juin Forest - Roubaix 112 Drapeau : Belgique Walter Godefroot Drapeau : Belgique Herman Van Springel
4e étape 30 juin Roubaix - Rouen 238 Drapeau : France Georges Chappe Drapeau : France Jean-Pierre Genet
5ea étape 1er juil. Rouen - Bagnoles-de-l'Orne 165 Drapeau : France André Desvages Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
5eb étape 2 juil. Bagnoles-de-l'Orne - Dinard 154,5 Drapeau : France Jean Dumont Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
6e étape 3 juil. Dinard - Lorient 188 Drapeau : Espagne Aurelio González Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
7e étape 4 juil. Lorient - Nantes 190 Drapeau : Italie Franco Bitossi Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
8e étape 5 juil. Nantes - Royan 223 Drapeau : Belgique Daniel Van Ryckeghem Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
9e étape 6 juil. Royan - Bordeaux 137,5 Drapeau : Belgique Walter Godefroot Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
10e étape 8 juil. Bordeaux - Bayonne 202,5 Drapeau : France Gilbert Bellone Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
11e étape 9 juil. Bayonne - Pau 183,5 Drapeau : Belgique Daniel Van Ryckeghem Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
12e étape 10 juil. Pau - Saint-Gaudens 226,5 Drapeau : Belgique Georges Pintens Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
13e étape 11 juil. Saint-Gaudens - La Seu d'Urgell 208,5 Drapeau : Belgique Herman Van Springel Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
14e étape 12 juil. La Seu d'Urgell - Canet-Plage 231,5 Drapeau : Pays-Bas Jan Janssen Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
15e étape 13 juil. Font-Romeu - Albi 250,5 Drapeau : France Roger Pingeon Drapeau : Belgique Georges Vandenberghe
16e étape 14 juil. Albi - Aurillac 199 Drapeau : Italie Franco Bitossi Drapeau : République fédérale d'Allemagne Rolf Wolfshohl
17e étape 15 juil. Aurillac - Saint-Étienne 236,5 Drapeau : France Jean-Pierre Genet Drapeau : République fédérale d'Allemagne Rolf Wolfshohl
18e étape 17 juil. Saint-Étienne - Grenoble 235 Drapeau : France Roger Pingeon Drapeau : Espagne Gregorio San Miguel
19e étape 18 juil. Grenoble - Sallanches-Cordon 200 Drapeau : Royaume-Uni Barry Hoban Drapeau : Belgique Herman Van Springel
20e étape 19 juil. Sallanches - Besançon 242,5 Drapeau : Belgique Jos Huysmans Drapeau : Belgique Herman Van Springel
21e étape 20 juil. Besançon - Auxerre 242 Drapeau : Belgique Eric Leman Drapeau : Belgique Herman Van Springel
22ea étape 21 juil. Auxerre - Melun 136 Drapeau : France Maurice Izier Drapeau : Belgique Herman Van Springel
22eb étape 21 juil. Melun - Paris 55 (CLM) Drapeau : Pays-Bas Jan Janssen Drapeau : Pays-Bas Jan Janssen

Classements finals[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Jan Janssen Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Pays-Bas en 133 h 49 min 42 s
2 Herman Van Springel Drapeau de la Belgique Belgique Belgique A + 38 s
3 Ferdinand Bracke Drapeau de la Belgique Belgique Belgique B 3 min 03 s
4 Gregorio San Miguel Drapeau : Espagne Espagne Espagne 3 min 17 s
5 Roger Pingeon Drapeau de la France France France A 3 min 29 s
6 Rolf Wolfshohl Drapeau de l'Allemagne Allemagne Allemagne 3 min 46 s
7 Lucien Aimar Drapeau de la France France France B 4 min 44 s
8 Franco Bitossi Drapeau de l'Italie Italie Italie 4 min 59 s
9 Andrés Gandarias Drapeau : Espagne Espagne Espagne 5 min 05 s
10 Ugo Colombo Drapeau de l'Italie Italie Italie 7 min 55 s

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Classement du Prix du meilleur grimpeur (1–10)[7]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Aurelio González Drapeau de l'Espagne Espagne Espagne 96
2 Franco Bitossi Drapeau de l'Italie Italie Italie 84
3 Julio Jiménez Drapeau de l'Espagne Espagne Espagne 72
4 Roger Pingeon Drapeau de la France France France A 65
5 Andrés Gandarias Drapeau de l'Espagne Espagne Espagne 57
6 Barry Hoban Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Grande-Bretagne 50
7 Gregorio San Miguel Drapeau de l'Espagne Espagne Espagne 30
8 Jean-Pierre Ducasse Drapeau de la France France France B 28
9 Arie den Hartog Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Pays-Bas 26
10 Silvano Schiavon Drapeau de l'Italie Italie Italie 25
Classement par points (1–10)[7]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Franco Bitossi Drapeau de l'Italie Italie Italie 241
2 Walter Godefroot Drapeau de la Belgique Belgique Belgique B 219
3 Jan Janssen Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Pays-Bas 200
4 Daniel Van Rijckeghem Drapeau de la Belgique Belgique Belgique A 167
5 Georges Vandenberghe Drapeau de la Belgique Belgique Belgique B 155
6 Herman Van Springel Drapeau de la Belgique Belgique Belgique A 119
7 Barry Hoban Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Grande-Bretagne 113
8 Georges Pintens Drapeau de la Belgique Belgique Belgique A 95
9 Michael Wright Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Grande-Bretagne 92
10 Rolf Wolfshohl Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest Allemagne 89

Classement par équipes[7]
Rang Équipe Temps
1 Espagne 403 h 47 min 51 s
2 Belgique A + 12 min 12 s
3 France B + 21 min 45 s
4 Italie + 25 min 01 s
5 Belgique B + 25 min 16 s
6 France A + 44 min 27 s
7 France C + 46 min 39 s
8 Pays-Bas + 49 min 11 s
9 Allemagne + 49 min 11 s
10 Grande-Bretagne + 1 h 53 min 52 s
Classement de la combativité[7]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Roger Pingeon Drapeau de la France France France A 307
2 Aurelio González Drapeau de l'Espagne Espagne Espagne 243
3 Jean Dumont Drapeau de la France France France C 219
4 Barry Hoban Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Grande-Bretagne 215
5 Rolf Wolfshohl Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest Allemagne 168
Classement combiné[7]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Franco Bitossi Drapeau de l'Italie Italie Italie 11
2 Jan Janssen Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Pays-Bas 18,5
3 Roger Pingeon Drapeau de la France France France A 20
4 Herman Van Springel Drapeau de la Belgique Belgique Belgique A 20,5
5 Gregorio San Miguel Drapeau de l'Espagne Espagne Espagne 26
Classement des sprints intermédiaires[7]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Georges Vandenberghe Drapeau de la Belgique Belgique Belgique B 59
2 Michael Wright Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Grande-Bretagne 45
3 Barry Hoban Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Grande-Bretagne 43
4 Eric Leman Drapeau de la Belgique Belgique Belgique B 27
5 Serge Bolley Drapeau de la France France France B 20


  • Exceptionnellement, le maillot attribué au classement par points est rouge cette année (couleur du sponsor SIC, fabricant de soda).

Liste des coureurs[modifier | modifier le code]

FRANCE A 
FRANCE B 
FRANCE C 
ALLEMAGNE 
BELGIQUE A 
BELGIQUE B 
ESPAGNE 
Grande-Bretagne 
ITALIE 
PAYS-BAS 
SUISSE - LUXEMBOURG 

NP : Non-Partant ; E : Éliminé ; A : Abandon en cours d'étape ; HD : Hors Délai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le palmarès depuis 1903 », sur letour.fr (consulté le 25 juillet 2011)
  2. a et b Jean-Pierre Bidet, « Jean Stablinski, premier de tranchée », sur abonnes.lequipe.fr, (consulté le 9 avril 2018).
  3. Daniel Pautrat, Le Tour de France, Éditions de l'Aurore, 1990
  4. Jacques Augendre, Souvenirs ou l'épopée du Tour de France, Éd. de la Maison du boulanger, , p. 210.
  5. Philippe Brunel, « Un Tour "moral" et désenchanté », L'Équipe, no 22994,‎ , p. 13
  6. (es) Juan Plans, « La batuta de Goddet puso remedio a la situación », Mundo Deportivo, no 13943,‎ , p. 17-18 (lire en ligne)
  7. a b c d e et f « Clasificaciones », El Mundo Deportivo,‎ , p. 21 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]