Hasselt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hasselt (homonymie).
Hasselt
L’hôtel de ville.
L’hôtel de ville.
Blason de Hasselt
Héraldique
Drapeau de Hasselt
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg
Arrondissement Hasselt
Bourgmestre Hilde Claes (sp.a) (2009-18)
Majorité Helemaal Hasselt (sp.a-Groen), CD&V (2013-18)
Sièges
Helemaal Hasselt
N-VA
CD&V
Open Vld
Vlaams Belang
41 (2013-18)
15
11
10
4
1
Section Code postal
Hasselt
Herck-Saint-Lambert
Wimmertingen
Kermt
Spalbeek
Kuringen
Stokrooie
Stevoort
3500
3500
3501
3510
3510
3511
3511
3512
Code INS 71022
Zone téléphonique 011
Démographie
Gentilé Hasseltois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
74 694 ()
49 %
51 %
731 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
16,70 %
64,74 %
18,56 %
Étrangers 4,62 % ()
Taux de chômage 7,69 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 15 301 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 55′ nord, 5° 20′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
102,24 km2 (2005)
52,32 %
5,47 %
36,04 %
6,18 %
Localisation
Situation de la ville au sein de l'arrondissement de Hasselt et de la province de Limbourg.
Situation de la ville au sein de l'arrondissement de Hasselt et de la province de Limbourg.

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 12.svg
Hasselt

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 12.svg
Hasselt
Liens
Site officiel hasselt.be

Hasselt est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande, chef-lieu de la province de Limbourg et chef-lieu de l'arrondissement du même nom.

La ville est située sur le Démer et le canal Albert, entre les régions de la Campine et de la Hesbaye dans l'Euregio Meuse-Rhin.

Au , la population d'Hasselt est de 70 035 habitants (34 212 hommes et 35 823 femmes). La superficie est de 102,24 km2.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Les armes de la ville ont été accordées en 1840. Leur blasonnement parlant est : mi-parti : au 1 burelé de gueules et d’or de dix pièces ; au deux d’argent, aux deux coudriers feuillés de sinople, posés en pal sur une terrasse de même.

Origine du toponyme[modifier | modifier le code]

La contrée campagnarde est désignée au XIIe siècle par le mot Hasluth ou Hasselth.

Les étymologistes du XIXe siècle ont proposé une correspondance identitaire avec les mots de sonorité proche Haselût ou Hasaluth, indiquant une coudraie, c'est-à-dire un lieu planté de coudriers ou de noisetiers, l'ancien mot germanique hasel signifiant "noisetier", de même que l'allemand Hasel, l'anglais hazel ou le néerlandais hazelaar[1].

Il existe d'autres localités néerlandophones homonymes, ainsi Hasselt en Overijssel, Ophasselt et Neerhasselt. Une interprétation plus probable du toponyme originel, propose le vocable agraire gallo-romain assetelumo ou hassetelu indiquant une vaste terrasse, une terre sèche éventuellement aménagée et clôturée en parcelles cultivées. Le suffixe gaulois (h)ass(e) est en rapport avec le sec, le desséché, le brûlé, le rôti, voir le trop cuit, le bronzé ou le hâlé (du verbe ancien-français hasler). Il est également possible que ce qualificatif s'appliquait autrefois à la petite rivière locale "hel" ou "hasel" qui s'asséchait en été.

Le radical principal tellu(mo) qualifie la terre, la terre cultivée, voire la matière ou la vie tellurique ou terrestre en général. L'évolution linguistique de hassetelu en "hasstlu" puis "hasslut" expliquerait le dérivé Hasselt. C'est pourquoi il était possible de trouver des opp- ou nieder- Hasselt comme des plans de terre au sec en haut (au-dessus) ou en bas (en dessous).

Anciennes communes regroupées dans l'actuelle commune[modifier | modifier le code]

Hasselt, Kermt, Kuringen, Herck-Saint-Lambert, Spalbeek, Stevoort, Stokrooie et Wimmertingen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Hasselt fut fondée au VIIe siècle sur le Helbeek, un affluent du Demer. Elle fut l'une des bonnes villes du comté de Looz dont les frontières correspondaient approximativement à celles de l'actuel Limbourg belge. Hasselt reçut ce nom de bonne ville de la Principauté de Liège en 1165, ce qu'une charte communale reconnut assez vite. En 1232, ce statut fut confirmé par le comte Arnould IV.

Hasselt en 1740.

Bien que la ville de Borgloon (ou Looz) fût (CEST) la capitale officielle du petit comté de Looz, Hasselt en devint le centre économique, cela à cause de sa position favorable à proximité du château comtal et de l'abbaye de Herkenrode à Kuringen. En 1366, le comté de Looz fut intégré au diocèse de Liège et, sur le plan politique, à la principauté de Liège. Ce statut politique perdura jusqu'à l'annexion par la France révolutionnaire en 1794).

Article détaillé : Bataille de Hasselt (1798).
Hasselt sur une carte de Ferraris (vers 1775).
Carte de la ville en 1813.

Le 5 décembre 1798, la ville alors aux mains des insurgés belges est attaquée par les troupes françaises. Les rebelles sont écrasés lors de la bataille qui marque la fin de la guerre des Paysans de 1798.

Maastricht devint la capitale de la région incluant essentiellement l'ancien pays de Looz et l'ancien duché du Limbourg. L'ensemble prit le nom de département de la Meuse-Inférieure. Après la défaite finale de Napoléon et l'intégration au royaume des Pays-Bas réunis en 1815, le nom de Limbourg resta à la région. À l'indépendance de la Belgique, il resta définitivement au détriment de Looz. Le , le Traité des XXIV articles fut signé à Londres, partageant la province du Limbourg en deux: une partie belge et une partie néerlandaise. Hasselt devint alors chef-lieu de la province belge de Limbourg.

Transport[modifier | modifier le code]

La gratuité des bus a fait la renommée d'Hasselt entre 1997 et 2013. Expérience unique en Belgique, elle a cependant inspiré de nombreuses initiatives à l'étranger[2].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Hasselt compte trois instituts supérieurs. Il y a aussi l'université d'Hasselt à Hasselt et Diepenbeek (tout près d'Hasselt).

Hasselt est une ville estudiantine avec 14 000 étudiants.

Évolution démographique depuis 1806[modifier | modifier le code]

  • Sources : INS et Ville de Hasselt
  • 1977 : Annexion de Kermt, Kuringen, Sint-Lambrechts-Herk, Stevoort et Wimmertingen

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La cathédrale Saint-Quentin.
  • La basilique Virga-Jesse.
  • Le musée national du genièvre.
  • Le musée Het Stadsmus.
  • Le musée de la mode.
  • Le Jardin japonais réalisé en collaboration avec la ville d'Itami au Japon, ville avec laquelle Hasselt est jumelée.
  • L'abbaye de Herkenrode à Kuringen.
  • Le refuge de l'abbaye de Herckenrode.
  • Les bâtiments historiques et les musées de la ville.
  • La Banque Nationale, œuvre de l'architecte Henri van Dievoet.
  • L'aéroport de Kiewit.
  • Le domaine naturel de Kiewit.
  • Le Kapermolenpark.
  • Du parc urbain jusqu'au centre culturel.
  • Le plus grand centre extérieur de skateboard d'Europe.
  • Le parc d'attractions Plopsa Indoor Hasselt.

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Hasselt est connu pour son équipe de handball, l'Initia HC Hasselt dont l'équipe masculine évolue en BeNe League tandis que la section féminine évolue en division 1, la section masculine réalisa quelques exploits tels qu'arriver deux fois en quart de final d'une compétition européenne ou encore de remporter la BeNeLux Liga 2013-2014. Au niveau du football, la ville d'Hasselt fut, auparavant, réputé par plusieurs club et surtout le KSC Hasselt, qui fut une apparitions en division 1, en 1977. Le Basket-ball est également présent dans la ville puisque le Limburg United évolue en Ethias League.

Clubs sportifs[modifier | modifier le code]

Évènement annuels[modifier | modifier le code]

Événements occasionnels[modifier | modifier le code]

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Stade

  • Stade Stedelijk Hasselt (11 000 places)

Hall Omnisports

Patinoire

  • Patinoire De Schaverdijn

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Hasselt est jumelée avec[3]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette hypothèse est encore proposée dans l'entrée "Hasselt" du dictionnaire des noms de lieux par Louis Deroy et Marianne Mullon, Usuels Robert, 1992, 532 pages.
  2. « Hasselt supprime les transports en commun gratuits »
  3. Hasselt is officieel verzusterd met de steden Detmold, Itami, Mountain View en Sittard.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]