Tour de France 1979

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour de France 1979
Généralités
Course
Compétition
Super Prestige Pernod 1979 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Étapes
25
Date
Distance
3 765 km[1]
Pays traversé(s)
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Partants
150Voir et modifier les données sur Wikidata
Coureurs au départ
150
Coureurs à l'arrivée
89
Vitesse moyenne
36,513 km/h[1]
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe
Route of the 1979 Tour de France.png

Le Tour de France 1979 est la 66e édition du Tour de France, course cycliste qui s'est déroulée du 27 juin au sur 24 étapes pour 3 765 km. Le départ a lieu à Fleurance ; l'arrivée se juge aux Champs-Élysées à Paris. C'est la seconde victoire du Français Bernard Hinault qui remporte en outre 7 étapes et le maillot vert. Le podium est le même que l'année précédente : Bernard Hinault devance le Hollandais Joop Zoetemelk et le Portugais Joaquim Agostinho.

Généralités[modifier | modifier le code]

  • 15 formations de 10 coureurs prennent le départ de Fleurance. Deux équipes arriveront complètes à Paris et une formation disparaîtra avant.
  • Bernard Hinault remporte sept victoires d'étape.
  • Joaquim Agostinho monte sur la 3e marche du podium à l'âge de 37 ans.
  • Le podium est identique à celui du Tour de l'année précédente.
  • Ce Tour est entièrement dominé par le match Bernard HinaultJoop Zoetemelk. Lors de la dernière étape, les deux coureurs arrivent ensemble sur les Champs-Élysées en ayant relégué le peloton à plus de 2 minutes.
  • Deux arrivées à l'Alpe d'Huez ont lieu lors de cette édition 1979. Une première dans l'histoire de la course.
  • Gerrie Knetemann perd le bénéfice de sa victoire d'étape à Dijon au profit de Serge Parsani pour avoir bénéficié de l'abri d'une voiture.
  • Contrôlé positif aux anabolisants lors de la dernière étape, Joop Zoetemelk écope de 10 minutes de pénalités au classement général.
  • Moyenne du vainqueur : 36,512 km/h[1].

Résumé de la course[modifier | modifier le code]

Un départ très original (les trois premières étapes dans les Pyrénées) permet à Bernard Hinault de frapper fort d'entrée. Il est en jaune dès le 3ème jour à Superbagnères. Cette édition se caractérise par un match entre Hinault et Joop Zoetemelk et par sept épreuves chronométrées. Une crevaison mal venue du "Blaireau" sur les pavés du Nord permet à Zoetemelk de rêver en jaune jusqu'aux Alpes. Bernard Hinault tue alors le suspense dans le contre-la-montre d'Évian puis termine très fort en remportant trois des quatre dernières étapes. Joachim Agostinho monte sur le podium à l'âge de 37 ans.

Étapes[modifier | modifier le code]

Étape[2],[3],[4],[5] Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
Prologue 27 juin FleuranceFleurance
Contre-la-montre individuel
5 Gerrie Knetemann Gerrie Knetemann
1re étape 28 juin FleuranceBagnères-de-Luchon
Étape de montagne
225 René Bittinger Jean-René Bernaudeau
2e étape 29 juin Bagnères-de-LuchonLuchon-Superbagnères
Contre-la-montre individuel en montagne
23,9 Bernard Hinault Bernard Hinault
3e étape 30 juin Bagnères-de-LuchonPau
Étape de montagne
180,5 Bernard Hinault Bernard Hinault
4e étape 1er juillet CaptieuxBordeaux
Contre-la-montre par équipes
87,5 TI-Raleigh-McGregor Bernard Hinault
5e étape 2 juillet Neuville-de-PoitouAngers
Étape de plaine
145,5 Jan Raas Bernard Hinault
6e étape 3 juillet AngersSaint-Brieuc
Étape de plaine
238,5 Jos Jacobs Bernard Hinault
7e étape 4 juillet Saint-Hilaire-du-HarcouëtDeauville
Étape de plaine
158,2 Leo van Vliet Bernard Hinault
8e étape 5 juillet DeauvilleLe Havre
Contre-la-montre par équipes
90,2 TI-Raleigh-McGregor Bernard Hinault
9e étape 6 juillet AmiensRoubaix
Étape de plaine
201,2 Ludo Delcroix Joop Zoetemelk
10e étape 7 juillet Roubaix Bruxelles (BEL)
Étape de plaine
122,2 Jo Maas Joop Zoetemelk
11e étape 8 juillet Bruxelles (BEL) Bruxelles (BEL)
Contre-la-montre individuel
33,4 Bernard Hinault Joop Zoetemelk
12e étape 9 juillet Rochefort (BEL)Metz
Étape de plaine
193 Christian Seznec Joop Zoetemelk
13e étape 10 juillet MetzBallon d'Alsace
Étape de moyenne montagne
202 Pierre-Raymond Villemiane Joop Zoetemelk
14e étape 11 juillet BelfortÉvian-les-Bains
Étape de plaine
248,2 Marc Demeyer Joop Zoetemelk
15e étape 12 juillet Évian-les-BainsMorzine - Avoriaz
Contre-la-montre individuel en montagne
54,2 Bernard Hinault Bernard Hinault
16e étape 13 juillet MorzineLes Menuires
Étape de montagne
201,3 Lucien Van Impe Bernard Hinault
14 juillet Les Menuires
Jour de repos
Journée de repos
17e étape 15 juillet Les MenuiresL'Alpe d'Huez
Étape de montagne
166,5 Joaquim Agostinho Bernard Hinault
18e étape 16 juillet L'Alpe d'HuezL'Alpe d'Huez
Étape de montagne
118,5 Joop Zoetemelk Bernard Hinault
19e étape 17 juillet L'Alpe d'HuezSaint-Priest
Étape de plaine
162 Dietrich Thurau Bernard Hinault
20e étape 18 juillet Saint-PriestDijon
Étape de plaine
239,6 Sergio Parsani Bernard Hinault
21e étape 19 juillet DijonDijon
Contre-la-montre individuel
48,8 Bernard Hinault Bernard Hinault
22e étape 20 juillet DijonAuxerre
Étape de plaine
189 Gerrie Knetemann Bernard Hinault
23e étape 21 juillet AuxerreNogent-sur-Marne
Étape de plaine
205 Bernard Hinault Bernard Hinault
24e étape 22 juillet Le Perreux-sur-MarneParis - Champs-Élysées
Étape de plaine
180,3 Bernard Hinault Bernard Hinault

Classements[modifier | modifier le code]

Classement général final[modifier | modifier le code]

Joop Zoetemelk termine initialement à min 7 s du vainqueur, mais reçoit une pénalité de 10 min après la dernière étape.

Classement général[6]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Bernard Hinault Leader du classement généralLeader du classement par points Drapeau de la France France Renault-Gitane Leader du classement par équipes en 103 h 6 min 50 s
2e Joop Zoetemelk Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Miko-Mercier-Vivagel + 13 min 7 s
3e Joaquim Agostinho Drapeau du Portugal Portugal Flandria-Ça va seul + 26 min 53 s
4e Hennie Kuiper Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Peugeot-Esso-Michelin + 28 min 2 s
5e Jean-René Bernaudeau Leader du classement du meilleur jeune Drapeau de la France France Renault-Gitane Leader du classement par équipes + 32 min 43 s
6e Giovanni Battaglin Leader du classement du meilleur grimpeur Drapeau de l'Italie Italie Inoxpran + 38 min 12 s
7e Jo Maas Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas DAF Trucks-Aida + 38 min 38 s
8e Paul Wellens Drapeau de la Belgique Belgique TI-Raleigh-McGregor + 39 min 6 s
9e Claude Criquielion Drapeau de la Belgique Belgique Kas-Campagnolo + 40 min 38 s
10e Dietrich Thurau Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest IJsboerke-Warncke Eis + 44 min 35 s
11e Lucien Van Impe Drapeau de la Belgique Belgique Kas-Campagnolo + 47 min 26 s
12e Sven-Åke Nilsson Drapeau de la Suède Suède Miko-Mercier-Vivagel + 48 min 16 s
13e Pierre-Raymond Villemiane Drapeau de la France France Renault-Gitane Leader du classement par équipes + 59 min 9 s
14e Johan van der Velde Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas TI-Raleigh-McGregor + 59 min 13 s
15e Eddy Schepers Drapeau de la Belgique Belgique DAF Trucks-Aida + 59 min 51 s
16e Mariano Martinez Drapeau de la France France La Redoute-Motobécane + h 1 min 36 s
17e Yves Hézard Drapeau de la France France Peugeot-Esso-Michelin + h 3 min 5 s
18e Henk Lubberding Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas TI-Raleigh-McGregor + h 3 min 9 s
19e Robert Alban Drapeau de la France France Fiat + h 6 min 49 s
20e Bernard Vallet Drapeau de la France France La Redoute-Motobécane + h 8 min 25 s
21e Joseph Deschoenmaecker Drapeau de la Belgique Belgique Flandria-Ça va seul + h 9 min 32 s
22e Christian Seznec Drapeau de la France France Miko-Mercier-Vivagel + h 9 min 52 s
23e Rudy Pevenage Drapeau de la Belgique Belgique IJsboerke-Warncke Eis + h 11 min 24 s
24e Raymond Martin Drapeau de la France France Miko-Mercier-Vivagel + h 14 min 30 s
25e René Martens Drapeau de la Belgique Belgique Flandria-Ça va seul + h 14 min 46 s

Classements annexes finals[modifier | modifier le code]

Classement par points[modifier | modifier le code]

Grand Prix de la montagne[modifier | modifier le code]

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Classement général du meilleur jeune[8],[9]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Jean-René Bernaudeau Leader du classement du meilleur jeune Drapeau de la France France Renault-Gitane Leader du classement par équipes en 103 h 39 min 33 s
2e Claude Criquielion Drapeau de la Belgique Belgique Kas-Campagnolo + min 55 s
3e Johan van der Velde Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas TI-Raleigh-McGregor + 26 min 30 s
4e Eddy Schepers Drapeau de la Belgique Belgique DAF Trucks-Aida + 27 min 8 s
5e René Martens Drapeau de la Belgique Belgique Flandria-Ça va seul + 42 min 3 s
6e Hendrik Devos Drapeau de la Belgique Belgique Flandria-Ça va seul + h 7 min 17 s
7e Sean Kelly Drapeau de l'Irlande Irlande Splendor-Euro Soap + h 21 min 53 s
8e Bernard Becaas Drapeau de la France France Renault-Gitane Leader du classement par équipes + h 26 min 43 s
9e Jean-Louis Gauthier Drapeau de la France France Miko-Mercier-Vivagel + h 42 min 40 s
10e Christian Levavasseur Drapeau de la France France Miko-Mercier-Vivagel + h 42 min 47 s

Classement des sprints intermédiaires[modifier | modifier le code]

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Les coureurs de l'équipe en tête de ce classement portent une casquette jaune (représentée dans les classements par l'icône Leader du classement par équipes à côté du nom de l'équipe)[11],[12].

Classement par équipes[7]
  Équipe Pays Temps
1re Renault-Gitane Leader du classement par équipes Drapeau de la France France en 414 h 45 min 46 s
2e Flandria-Ça va seul Drapeau de la Belgique Belgique + 10 min 29 s
3e TI-Raleigh-McGregor Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas + 15 min 22 s
4e Miko-Mercier-Vivagel Drapeau de la France France + 23 min 12 s
5e IJsboerke-Warncke Eis Drapeau de la Belgique Belgique + 40 min 50 s
6e Kas-Campagnolo Drapeau de l'Espagne Espagne + h 18 min 51 s
7e Peugeot-Esso-Michelin Drapeau de la France France + h 20 min 7 s
8e La Redoute-Motobécane Drapeau de la France France + h 29 min 24 s
9e Fiat Drapeau de la France France + h 31 min 12 s
10e DAF Trucks-Aida Drapeau de la Belgique Belgique + h 39 min 46 s

Classement par équipes aux points[modifier | modifier le code]

Classement par équipes par points[7],[13]
  Équipes Pays Point(s)
1re Renault-Gitane Leader du classement par équipes Drapeau de la France France 1 008
2e IJsboerke-Warncke Eis Drapeau de la Belgique Belgique 1 057
3e TI-Raleigh-McGregor Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1 165
4e Miko-Mercier-Vivagel Drapeau de la France France 1 353
5e Flandria-Ça va seul Drapeau de la Belgique Belgique 1 407
6e La Redoute-Motobécane Drapeau de la France France 1 558
7e Peugeot-Esso-Michelin Drapeau de la France France 1 602
8e Kas-Campagnolo Drapeau de l'Espagne Espagne 1 767
9e DAF Trucks-Aida Drapeau de la Belgique Belgique 2 050
10e Fiat Drapeau de la France France 2 064

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Évolution des leaders des classements par étape[14],[15]
Étape Vainqueur Classement général
Leader du classement général
Classement par points
Leader du classement par points
Classement de la montagne
Leader du classement du meilleur grimpeur
Classement du meilleur jeune
Leader du classement du meilleur jeune
Classement des sprints intermédiaires Classement par équipes Classement de la combativité
au temps
Leader du classement par équipes
aux points
P Gerrie Knetemann Gerrie Knetemann Gerrie Knetemann Non décerné Leo van Vliet Non décerné TI-Raleigh-McGregor TI-Raleigh-McGregor Non décerné
1 René Bittinger Jean-René Bernaudeau Jean-René Bernaudeau Giovanni Battaglin Jean-René Bernaudeau Jean-René Bernaudeau Robert Alban
2 Bernard Hinault Bernard Hinault Bernard Hinault Bernard Hinault Non décerné
3 Bernard Hinault Mariano Martinez René Bittinger Renault-Gitane Renault-Gitane Pierre-Raymond Villemiane
4 TI-Raleigh-McGregor Non décerné
5 Jan Raas Philippe Tesnière Gerrie Knetemann
6 Jos Jacobs Michel Laurent
7 Leo van Vliet Christian Poirier
8 TI-Raleigh-McGregor Non décerné
9 Ludo Delcroix Joop Zoetemelk Miko-Mercier-Vivagel IJsboerke-Warncke Eis Bernard Hinault
10 Jo Maas IJsboerke-Warncke Eis Didier Vanoverschelde
11 Bernard Hinault Non décerné
12 Hennie Kuiper Giovanni Battaglin
13 Pierre-Raymond Villemiane Giovanni Battaglin Giovanni Battaglin
14 Marc Demeyer Nazzareno Berto
15 Bernard Hinault Bernard Hinault Non décerné
16 Lucien Van Impe Eddy Schepers
17 Joaquim Agostinho Renault-Gitane Joaquim Agostinho
18 Joop Zoetemelk Renault-Gitane Joop Zoetemelk
19 Dietrich Thurau Willy Teirlinck
20 Serge Parsani Serge Parsani
21 Bernard Hinault Willy Teirlinck Non décerné
22 Gerrie Knetemann Giovanni Battaglin
23 Bernard Hinault Giovanni Battaglin
24 Bernard Hinault Joop Zoetemelk
Classements finals Bernard Hinault Bernard Hinault Giovanni Battaglin Jean-René Bernaudeau Willy Teirlinck Renault-Gitane Renault-Gitane Joop Zoetemelk

Liste des coureurs[modifier | modifier le code]

Renault-Gitane
Miko-Mercier-Vivagel
Flandria-Ça va seul
Ti-Raleigh
Kas
La Redoute-Motobécane
Peugeot-Esso-Michelin
Teka
Fiat
Ijsboerke-Warncke Eis
Splendor-Euro Soap
Bianchi-Faema
DAF Trucks-Aida
Inoxpran
Magniflex-Famcucine

NP : Non-partant ; A : Abandon en cours d'étape ; HD : Hors-délai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Le palmarès depuis 1903 », sur letour.fr (consulté le )
  2. « 66ème Tour de France 1979 » [« 66th Tour de France 1979 »], sur Mémoire du cyclisme (consulté le )
  3. Augendre 2016, p. 70.
  4. Arian Zwegers, « Tour de France GC top ten » [archive du ], CVCC (consulté le )
  5. « The history of the Tour de France – Year 1979 – The stage winners », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le )
  6. « The history of the Tour de France – Year 1979 – Stage 24 Le Perreux > Paris », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le )
  7. a b c d et e (es) « Clasificaciones oficiales », Mundo Deportivo,‎ , p. 29 (lire en ligne[archive du ])
  8. (nl) « Tour-eindstanden », Leeuwarder Courant, De krant van toen,‎ , p. 13 (lire en ligne, consulté le )
  9. (nl) Pieter van den Akker, « Stand in het jongerenklassement – Etappe 24 » [« Standings in the youth classification – Stage 24 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le )
  10. (nl) Pieter van den Akker, « Sprintdoorkomsten in de Tour de France 1979 » [« Sprint results in the Tour de France 1979 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le )
  11. van den Akker 2018, p. 148.
  12. Nauright et Parrish 2012, p. 455.
  13. Martin et Penazzo 1979, p. 124.
  14. (nl) « Tour panorama », Gazet van Antwerpen,‎ , p. 11 (lire en ligne[archive du ])
  15. (nl) Pieter van den Akker, « Informatie over de Tour de France van 1979 » [« Information about the Tour de France from 1979 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le )
  16. a et b Les oubliés du Tour (5/6)-Des coureurs pris en flagrants délais

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]