Tour de Bregille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour de Bregille
Tour de Bregille.JPG
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Aucune
Style
Architecte
Vauban
Construction
Propriétaire
Ville de Besançon
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Avenue Arthur-GaulardVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Besançon

(Voir situation sur carte : Besançon)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

(Voir situation sur carte : Franche-Comté)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Besançon centre

(Voir situation sur carte : Besançon centre)
Point carte.svg

La tour (bastionnée) de Bregille est un bastion de l'enceinte urbaine qui entourait le centre- ville de Besançon à partir de la fin du XVIIe siècle. Elle est située avenue Gaulard près de la caserne Ruty et du pont de Bregille qui date de la même époque. Elle est parfois désignée sous les appellations colombier militaire ou bastion Bregille.

Histoire[modifier | modifier le code]

La tour de Bregille est l'une des trois grosses tours bastionnées de l'enceinte urbaine avec celle de Rivotte et celle de St Pierre aujourd'hui dérasée. Construite entre 1687 et 1689, elle devait assurer le flanquement de la tour de Rivotte et avait également pour rôle la défense du moulin Saint-Paul. C'est la seule des six tours bastionnées de Vauban sur Besançon à avoir été réalisée entièrement en pierre et elle possède, comme la tour de Rivotte, une voûte annulaire sur un pilier central creux formant un puits. Ce puits servait au passage vers la plateforme supérieure des militaires et de l'armement. La toiture n'a été réalisée qu'au XIXe siècle avec une ouverture centrale permettant la récupération des eaux pluviales.

L'édifice fut durant le XIXe siècle jusqu'en 1920, affecté à l’élevage et au séjour des pigeons et fut alors surnommé « colombier » militaire. Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]