Hôtel de Clévans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hôtel de Clévans
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Construction
Propriétaire
Propriété de l'état
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
4, rue du Général-LecourbeVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Doubs
(Voir situation sur carte : Doubs)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Besançon centre
(Voir situation sur carte : Besançon centre)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Besançon
(Voir situation sur carte : Besançon)
Point carte.svg

L'hôtel de Clévans (ou hôtel du quartier général) est un hôtel particulier situé à Besançon dans le département du Doubs.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'édifice est situé au 4 rue du Général Lecourbe dans le secteur de La Boucle de Besançon.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1741 l'hôtel est achevé pour un conseiller au parlement de Besançon, Joseph Lebas de Clévans[1].

En 1818, le bâtiment est loué à l'armée pour servir de quartier général[1] et sert depuis 1828 de résidence aux généraux commandant le corps d'armée[2].

En 1854, l'Etat rachète l'édifice[1].

Entre 1943 et 1944, l'hôtel est le siège de la Gestapo et en 1944 le Général de Lattre de Tassigny y séjourne. De cette époque, une pièce qui servait de cellule, couverte de graffitis, a été conservé comme témoignage[1].

L'hôtel et ses décors intérieurs[3] font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [2].

Architecture et décorations[modifier | modifier le code]

L'architecture principale du corps de logis rappelle l'architecture des hôtels parisiens (appelés Hôtels à la parisienne)[4] et en particulier l'Hôtel de Matignon[1].

Au XIXe siècle, la galerie située au rez-de-chaussée de l'aile gauche a été recoupée en plusieurs pièces, et un couloir aménagé au premier étage.

Une cour antérieure sépare la rue du corps de logis et un jardin à l'anglaise est aménagé derrière le bâtiment[5]. Le jardin est transformé en parc à l'anglaise au cours du XIXe siècle.

La façade principale est rythmée par des pilastres et un fronton triangulaire[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]