Hôtel Isabey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Isabey.
Hôtel Isabey
Hôtel Isabey.JPG
Présentation
Destination initiale
Hôtel particulier
Destination actuelle
Chambre de métiers et de l'artisanat
Architecte
Claude-Antoine Colombot
Construction
Propriétaire
Propriété d'un établissement public
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Commune
Accès et transport
Autobus
BUSL4 L6 10 Ginko Citadelle 
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Besançon centre

(Voir situation sur carte : Besançon centre)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Besançon

(Voir situation sur carte : Besançon)
Point carte.svg

L'hôtel Isabey est un hôtel particulier situé à Besançon dans le département du Doubs.

Les façades et les toitures sur rue et sur cour, le portique donnant sur le jardin, l'escalier avec sa rampe sur le jardin, l'escalier avec sa rampe en fer forgé, les six pièces suivantes au premier étage du bâtiment entre rue et cour avec leur décor font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'édifice est situé au 21 rue de la préfecture dans le quartier de la Boucle de Besançon[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1775, l'hôtel est construit par l'architecte bisontin Claude Antoine Colombot pour l'avocat Antoine-Joseph Isabey[2].

En 1862, un jardin d'hiver est aménagé[2].

Depuis le milieu du XXe siècle, l'hôtel abrite la Chambre de métiers et de l'artisanat du Doubs[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

De plan régulier en « U », la façade sur la rue est rythmée par une série de pilastres qui ornent les fenêtres à l'etage[2].

Entre la cour et le jardin, le jardin d'hiver est à façade concave[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]