Chapelle Notre-Dame-du-Foyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Notre-Dame et Chapelle Notre-Dame.
Chapelle Notre-Dame du Refuge
Image illustrative de l'article Chapelle Notre-Dame-du-Foyer
Présentation
Culte Catholique romain
Type Chapelle
Rattachement Archevêché de Besançon
Début de la construction 1739
Fin des travaux 1745
Style dominant Baroque
Protection Logo monument historique Classé MH (1970, chapelle, et hôpital en partie)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Ville Besançon
Coordonnées 47° 14′ 13″ nord, 6° 01′ 19″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Notre-Dame du Refuge

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Chapelle Notre-Dame du Refuge

Géolocalisation sur la carte : Besançon centre

(Voir situation sur carte : Besançon centre)
Chapelle Notre-Dame du Refuge

Géolocalisation sur la carte : Besançon

(Voir situation sur carte : Besançon)
Chapelle Notre-Dame du Refuge

La chapelle Notre-Dame du Refuge ou chapelle Notre-Dame-du-Foyer est une chapelle catholique de style baroque du XVIIIe siècle située à Besançon (Doubs), dotée d'une coupole monumentale en tuiles vernissées polychromes, rattachée à un ancien « couvent du Refuge » de 1709 puis à l'Hôpital Saint-Jacques de Besançon en 1802. Située au centre historique (La Boucle) de Besançon dans le Doubs en Franche-Comté, elle est dédiée à la Vierge Marie et classée aux monuments historiques en 1970[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Suite de la seconde conquête de Franche-Comté de 1678 par le roi Louis XIV de France, les archevêques de Besançon font construire l'Hôpital Saint-Jacques de Besançon en 1686, ainsi que l'ancien « couvent du Refuge » en 1709, puis cette chapelle / institution voisine en 1739 par l'architecte Nicolas Nicole pour les femmes et jeunes filles moralement en danger sur l'emplacement d'une précédente église de 1690.

Le monument est construit sur un plan tracé à l'ellipse, et le grand axe est occupé à ses extrémités par la porte d'entrée et le chœur. Fortement inspiré de l'Institut de France à Paris, et à l'image de la chapelle Notre-Dame-Libératrice de Salins-les-Bains, elle est baptisée « église du bon Pasteur » puis par la suite « Chapelle Notre-Dame du Foyer ». Déclarée bien national à la Révolution française, elle est rattachée en 1802 à l'Hôpital Saint-Jacques de Besançon. La coupole culmine à 26 mètres de haut, et la chapelle comprend médaillons peints, tableaux de maître et sculpture de Claude François Devosge ...

Cette chapelle est classée aux monuments historiques le , en même temps qu'une partie des façades et toitures de l'hôpital[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]