Conservatoire à rayonnement régional du Grand Besançon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Besançon
Image illustrative de l’article Conservatoire à rayonnement régional du Grand Besançon
Le conservatoire à rayonnement régional du Grand Besançon, dans la Cité des Arts, au bord du Doubs.
Généralités
Création 1860
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 47° 14′ 11″ nord, 6° 02′ 00″ est
Adresse Cité des Arts
1 Passage des Arts
25000 Besançon
Site internet conservatoire.grandbesancon.fr
Cadre éducatif
Réseau Conservatoire de musique, danse et art dramatique en France
Type Établissement public d'enseignement artistique spécialisé
Pouvoir organisateur Communauté d'agglomération du Grand Besançon
Département du Doubs
Région Bourgogne-Franche Comté
État
Directeur Eric Scrève
Population scolaire 1 850 (2017)
Enseignants 110 [Professeur d'enseignement artistique
Niveau Conservatoire à rayonnement régional
Formation Musique, Danse, Art dramatique (détails)
Options 1er, 2e et 3e cycle pratique amateur, 3e cycle spécialisé (DEM)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

(Voir situation sur carte : Bourgogne-Franche-Comté)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Besançon

(Voir situation sur carte : Besançon)
Point carte.svg

Le conservatoire à rayonnement régional du Grand Besançon est un établissement d'enseignement artistique agréé et contrôlé par l'État (Direction générale de la Création artistique du ministère de la Culture et de la Communication), représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC). Il propose[1] trois spécialités, musique, chorégraphie et art dramatique.

Le CRR est situé dans la Cité des Arts à Besançon.

Histoire[modifier | modifier le code]

La décision de fonder une école municipale de musique date du [1]. L'école est installée dans le Vieux Grenier (également appelé Grenier d'Abondance), bâtiment construit en 1720[2].

Article détaillé : Grenier de la ville de Besançon.

En 1968, l'école est classée en conservatoire national de région (CNR) et depuis le elle est gérée par la communauté d'agglomération du Grand Besançon. Par décret du , le conservatoire devient un conservatoire à rayonnement régional (CRR).

En décembre 2012, le personnel du conservatoire déménage à la Cité des Arts, où les cours ont dorénavant lieu depuis le . L'inauguration officielle a lieu le en présence de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti.

Liste des directeurs successifs[modifier | modifier le code]

Pierre Villette a été directeur du conservatoire de 1957 à 1966. Après André Cauvin, puis Pierre Migard, la direction est maintenant assurée par Eric Scrève depuis la rentrée 2014[3].

Le CRR aujourd'hui[modifier | modifier le code]

L'école en chiffres[modifier | modifier le code]

* 1 800 élèves
  • 97 enseignants
  • 29 agents administratifs & techniques
  • 80 salles de cours.
  • un Auditorium de 280 places, l'Auditorium Jaques Kreisler

Diplômes délivrés[modifier | modifier le code]

Le conservatoire décerne un certificat d'études musicales[1].

Il propose un cycle d'orientation professionnelle pour l'ensemble des disciplines ainsi qu'un cycle supérieur.

L'art dramatique prépare aux CET (certificat d'études théâtrales) et DET (diplôme d'études théâtrales). De même pour la danse, les études sont sanctionnées par un CEC (certificat d'études chorégraphiques) et un DEC (diplôme d'études chorégraphiques)[1].

Enseignements[modifier | modifier le code]

Dans le domaine musical, le conservatoire délivre un enseignement concernant les cordes (violon, alto, violoncelle, contrebasse), les bois (flûtes, hautbois, basson, saxophone, clarinette), les cuivres (cor, trompette, trombone, tuba) ainsi que les instruments polyphoniques (piano, accordéon, guitare, harpe, orgue, percussions). Des classes de chant, d’écriture et de composition musicales sont également organisées. De même l’enseignement de la musique ancienne (flûte à bec, clavecin, contrebasse baroque, viole de gambe et violon baroque) fait partie de la palette du conservatoire. Enfin, la musique traditionnelle occupe une place privilégiée.

L'enseignement théâtral se perfectionne en collaboration avec les structures régionales suivantes : le théâtre de l'Espace (Scène nationale de Franche-Comté), le théâtre Musical, le nouveau théâtre (centre dramatique national de Franche-Comté), le musée des beaux-arts de Besançon, le lycée Pasteur (diplôme des métiers des arts), et de nombreuses compagnies professionnelles[1].

La danse classique, la danse jazz et la danse contemporaine font partie de l’offre chorégraphique du conservatoire. Comme pour le théâtre, des partenariats culturels existent (Théâtre de l'Espace, Théâtre Musical)[1].

Administration[modifier | modifier le code]

Outre la participation de l’État, représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC), le conservatoire est financé par le conseil général du Doubs et la communauté d'agglomération du Grand Besançon[1].

Partenariats[modifier | modifier le code]

Le conservatoire, en partenariat avec l’Éducation nationale, s’inscrit dans un cycle de classes à horaires aménagés dans le domaine musical (CHAM) et rassemble les élèves dans les écoles Battant-La Madeleine, d'Arènes, Helvétie et Bourgogne, ainsi que dans les collèges Victor-Hugo et Denis-Diderot. Le lycée Pasteur prépare au bac TMD (techniques de la musique et la danse)[4].

Liste des personnalités liées au conservatoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]