Bibliothèque municipale de Besançon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bibliothèque municipale de Besançon
Bibliothèque municipale de Besançon - porte.JPG

Façade de la bibliothèque d'étude

Présentation
Type
Style
Architecte
Denis Lapret - Pierre Marnotte
Construction
Destination initiale
Destination actuelle
Propriétaire
Ville de Besançon
Géographie
Pays
Région
Commune
Localisation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Besançon centre

(Voir situation sur carte : Besançon centre)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

(Voir situation sur carte : Franche-Comté)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Besançon

(Voir situation sur carte : Besançon)
Point carte.svg

La bibliothèque municipale de Besançon est la plus importante bibliothèque de la capitale comtoise, mais également le premier édifice français à être construit pour être une bibliothèque publique. L'actuelle bibliothèque d'étude et de conservation fait partie d'un réseau de Médiathèques : Pierre Bayle, Aimé Césaire, Coubertin, Mandela et Palente.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les fonds de la bibliothèque municipale de Besançon furent créés en 1694, lorsque l'abbé Jean-Baptiste Boisot légua ses collections particulières à l'abbaye Saint-Vincent de Besançon, sous l'unique condition que celle-ci soit disponible pour le grand public à des jours et horaires réguliers. Une grande partie de la collection léguée par l'abbé sont des œuvres d'arts et des ouvrages provenant de Nicolas Perrenot de Granvelle et son fils Antoine. Anselme Berthod fut un des bibliothécaire chargé de cette collection au XVIIIe siècle[1].

En 1808, naquit la première bibliothèque française, sur les plans de l'architecte franc-comtois Denis Lapret auquel succèdera Pierre Marnotte. Le bâtiment fut achevé en 1817 et a ouvert officiellement le . L'édifice sera agrandi plusieurs fois jusqu'en 1839 où il prend sa forme actuelle, composée de quatre corps de bâtiments autour d'une cour centrale. En 1811, Charles Weiss (bibliothécaire) fut nommé conservateur administrateur jusqu'en 1866 et Auguste Castan lui succède à la tête de la bibliothèque à partir de 1866 et poursuit ses travaux. Il décède en poste en 1892. Marcel Poëte devient bibliothécaire-adjoint en 1894 puis conservateur jusqu'en 1903.

La bibliothèque municipale de Besançon conserve plus de 500 000 documents manuscrits, imprimés, dessins, gravures, monnaies, médailles... faisant de ce lieu l'une des bibliothèques les plus riches de France avec 1000 incunables et 2800 manuscrits.

Les archives municipales de la ville sont conservées dans le même bâtiment et présentées dans une salle de lecture commune.

Les collections[modifier | modifier le code]

Parmi les manuscrits et les documents conservés à la bibliothèque et aux archives, on trouve :

Bibliothèque numérique[modifier | modifier le code]

Depuis 2012, le site Mémoire vive, patrimoine numérisé de Besançon présente en ligne les collections numérisées des archives municipales, de la bibliothèque et des musées de la Ville. Il est moissonné par Liane (LIvres et Archives Numériques En ligne) portail de la région Franche-Comté et Gallica (portail de la BNF).

L'état civil, les délibérations du conseil municipal, les finances de la ville sont présents sur ce site, ainsi que les nombreux manuscrits, les estampes et la réserve comtoise. Chaque mois, la rubrique "A la loupe" présente un nouveau document. Une des expositions virtuelles sur les cartes postales reprend l'exposition présentée en 2012 au Musée du Temps et valorise la collection Tupin.

Deux différentes vues des mêmes folios de la Besançon MS 865

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]