Tour du Marais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour du Marais
Tour du Marais - Besançon.JPG
Présentation
Type
Tour bastionnée
Destination initiale
Tour bastionnée
Destination actuelle
Aucune
Architecte
Construction
Hauteur
6 mètres environ
Propriétaire
Ville de Besançon
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Rue des fusillés de la CitadelleVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Besançon

(Voir situation sur carte : Besançon)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Besançon centre

(Voir situation sur carte : Besançon centre)
Point carte.svg

La tour bastionnée du Marais ou de Canot est une fortification de la ville de Besançon, conçue par Vauban au cours du XVIIe siècle.

La Tour du Marais, en tant qu'élément des remparts construits par Vauban, fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette imposante tour, semblable extérieurement à la tour de Chamars voisine, fut construite de 1687 à 1691 par l'ingénieur et architecte Sébastien Le Prestre de Vauban. Elle fut la première tour bastionnée construite par ce dernier, et possède deux étages de feux : le premier étant à ciel ouvert sur la partie supérieure, le second étant sur la partie inférieure pour protéger les canons. À noter que Vauban eut la présence d'esprit d'intégrer des briques dans l'édifice, pour que celles-ci ne blessent pas (ou peu) les soldats lorsqu'ils étaient touchés par un boulet. À l'origine la tour n'avait pas de toiture. Celle-ci fut ajoutée (comme pour les autres tours bastionnées) au XIXe siècle. Elle fait partie des fortifications Vauban de Besançon inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 7 juillet 2008[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]