Tour Notre-Dame

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour Notre-Dame
Tour Notre-Dame 2.JPG
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Aucune
Style
Architecte
Inconnu
Construction
Propriétaire
Ville de Besançon
Localisation
Pays
Région
Commune
Accès et transport
Autobus
BUS21 81 82 83 85 86 
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Besançon

(Voir situation sur carte : Besançon)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Besançon centre

(Voir situation sur carte : Besançon centre)
Point carte.svg

La Tour Notre-Dame ou tour de Mostier est une fortification appartenant à la ceinture urbaine de Besançon. Elle est située dans le secteur de Tarragnoz, à proximité du centre historique.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Tour Notre-Dame est une tour construite au cours du XVIe siècle. Elle est située au contrebas de la Citadelle de Besançon, dans le secteur de Tarragnoz et assurait la défense de la porte Notre-Dame au sud-ouest de la ville. Elle fut remaniée par Vauban au XVIIe siècle. Elle est aujourd'hui murée.

La Tour Notre-Dame également appelée Tour ronde, Tour ou Bastion Charles-Quint fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [1].

La référence à Notre-Dame vient de l'ex prieuré de Jussan-Moutier dont les bâtiments, tout proches sont attribués aux Minimes en 1607. L'église Notre-Dame de Jussan-Moutier est rasée à la Révolution sur décision de l'architecte Marnotte[2] mais, outre la tour, la porte d'entrée de la ville[3] et le magasin à poudre de Tarragnoz en garderont le souvenir de par les noms attribués : Porte Notre-Dame et magasin de la Porte Notre-Dame.


Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00101467, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Le couvent sera préservé et deviendra la caserne de gendarmerie de Tarragnoz.
  3. Cette porte s'appelait également porte de Jussan-Moustier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]