Matra-Simca Rancho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Matra-Simca Rancho
Talbot-Matra Rancho
Matra-Simca Rancho

Marque Drapeau : France Matra Simca
Années de production 1977 - 1983
Production 56 457[1] exemplaire(s)
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Moteur Poissy:
1 442 cm3
Transmission Traction
Poids et performances
Poids à vide 1129 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Trois portes
Dimensions
Longueur 4315 mm
Largeur 1665 mm
Hauteur 1735 mm
Chronologie des modèles

La Rancho est une voiture polyvalente et originale, conçue et produite par Matra sous la marque Matra-Simca.

Histoire[modifier | modifier le code]

Apparue en mars 1977, la Rancho est le résultat de la deuxième collaboration entre Matra et Chrysler France sous la marque Matra-Simca. Pour Matra, elle résulte d'une réflexion profonde sur l'attente d'une clientèle autre que celle des coupés sportifs. Elle préfigure, avec presque 20 ans d'avance, la catégorie des ludospaces aujourd'hui largement présents sur le marché qui combinent position de conduite surélevée, habitabilité, confort correct et look baroudeur. Elle fut produite à raison de 56 457 exemplaires. Sortant de l'usine de Poissy puis de chez Heuliez sous forme de base roulante d'utilitaire Simca 1100 VF2, les véhicules étaient acheminés par camion à l'usine Matra de Romorantin où ils étaient habillés et finis. La production s'est arrêtée en 1983 et les exemplaires restant en stock ont été vendus jusqu'en 1984.

Matra Rancho Grand Raid

La Rancho, résulte d'un « assemblage » original pour créer avec très peu d'investissement un véhicule qui n'existait pas en son temps :

  • Plate forme de Simca 1100 VF 2
  • Éléments de Simca 1100 TI
  • « Moteur Poissy » de 1 442 cm3 hérité des Simca-Chrysler 1308
  • Module arrière exclusif conçu par Matra : armature en acier avec une carrosserie en composite (polyester).

« C'est la recette du pain perdu appliquée à l'automobile », explique Philippe Guédon, ingénieur automobile, directeur technique de Matra Automobile à l'époque[2].

En 1979, à la suite de l'intégration de Simca dans le giron du groupe PSA, la Rancho est commercialisée sous le nom de Talbot-Matra jusqu'en 1984.

Séries et versions[modifier | modifier le code]

La Rancho a existé en version utilitaire (AS), familiale vitrée et, beaucoup plus rare, familiale bâchée (nommée "Découvrable"), avec dans tous les cas, seulement deux portes latérales, en raison de l'utilisation de la caisse de l'utilitaire Simca 1100 VF2. C'est pour la même raison qu'elle n'a jamais eu droit aux 4 roues motrices, ni à une boîte de vitesses à 5 rapports.

On dénombre :

  • Rancho "Base" 1977 - 1984
  • Rancho "X" 1980 - 1984
  • Rancho "AS" 1980 - 1984
  • Rancho "Grand Raid" 1980 - 1981
  • Rancho "Loisir" = Rancho "Jeanneau Wind" 1980
  • Rancho "Midnight" 1981
  • Rancho "Découvrable" 1981
  • Rancho "AS Découvrable" 1981
  • Rancho "Davos" (série spéciale de l'importateur allemand)

L'existence de deux types de versions, l'une utilitaire, l'autre familiale, sur la même base technique et de carrosserie, l'apparente encore davantage à un ludospace.

Après la Rancho, Matra concevra et fabriquera les Renault Espace.

Rancho au cinéma[modifier | modifier le code]

La Rancho apparaît comme véhicule principal dans les films La Boum et La Boum 2, avec Sophie Marceau, conduite par Claude Brasseur.

Elle donne également le nom à une web-série[3] dans laquelle, le skieur Enak Gavaggio s'essaie aux différentes variantes du ski.

Elle est présente dans de nombreux films des années 80.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl)Matra Rancho, sur simcamatrasportsclub.nl, consulté le 28 octobre 2017
  2. La Rancho, sur free.fr
  3. Le ski dans toute sa largeur, sur ranchowebshow.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]