Peugeot 204

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Peugeot 204
Peugeot 204

Marque Drapeau : France Peugeot
Années de production 1965 - 1976
Production 1 604 296 exemplaire(s)
Classe Polyvalente
Usine(s) d’assemblage Sochaux

Usine SOMA (Société de Montage Automobile de Saint-Bruno de Montarville, Québec, Canada)

Moteur et transmission
Moteur(s) Motorisation essence :

XK (53 ch), XK4 (55 ch), XK5 (59 ch)
Motorisation Diesel : XLD (40 ch) (moteur Indenor), XL4D (45 ch)

Position du moteur Transversal
Cylindrée 1 130 / 1 255 / 1 357 cm3
Transmission Traction
Poids et performances
Poids à vide 850 à 955 kg
Vitesse maximale 130 à 140 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline, break, coupé, cabriolet, fourgonnette
Dimensions
Longueur Berline : 3 990 mm
Break : 3 970 mm
Cabriolet : 3 740 mm
Largeur 1 560 mm
Hauteur Berline : 1 400 mm
Coupé : 1 300 mm
Cabriolet : 1 320 mm
Chronologie des modèles

La Peugeot 204 est une voiture française populaire qui a été produite entre 1965 et 1976 à Sochaux (Doubs).

La 204 a été déclinée en plusieurs variantes : berline, break (à partir des modèles 1966), coupé 2+2 places (d'octobre 1966 à mars 1970), cabriolet 2 places (d'octobre 1966 à mars 1970) et fourgonnette (à partir des modèles 1967).

Première traction avant de la marque, la 204 a été la voiture la plus vendue en France en 1969, 1970 et 1971[1],[N 1].

Historique[modifier | modifier le code]

Au début des années 1960, Peugeot, qui ne dispose dans sa gamme que de grandes berlines, décide de se repositionner sur le marché des berlines de taille moyenne (catégorie 6 CV) et de donner suite à la série à succès des Peugeot 201, 202 et 203. Connue jusque-là sous l'appellation de projet D12, la Peugeot 204 est présentée pour la première fois le [2].

La 204 sera régulièrement modifiée : nouvelles roues pour les modèles 1966, face arrière type coupé avec nouveaux feux pour 1967, tableau de bord à cadrans ronds pour 1968, pare-chocs avec bourrelet de protection en caoutchouc pour 1969, nouveau volant rembourré pour 1969 et 1975, nouveau Lion héraldique sur la calandre pour 1972, pare-chocs type 104 et feux arrière élargis pour 1973, clignotants avant blancs pour 1974, calandre en plastique noir pour 1975 et enjoliveurs de roue type 104 coupé sur les dernières berlines.

Pour 1977, les nouvelles 104 à moteur 6 CV succèdent à la 204.

Dans l'armée française, la 204 Luxe noire à l'équipement simplifié a été utilisée comme véhicule de liaison[3] et comme auto-école (avec une bande blanche transversale sur le capot) avant d'être remplacée par la berline 304 GL.

Technique[modifier | modifier le code]

La 204 cumule des caractéristiques techniques peu courantes à l'époque.

  • C'est la première berline Peugeot à traction avant — après les fourgons Peugeot D3 puis D4 à partir de 1950, hérités des Chenard et Walcker construits depuis 1941. Le moteur est en position transversale[1], tout comme les DKW F1 de 1931, les Mini Austin et Morris de 1959 et l'Autobianchi Primula de 1964. Entièrement en alliage léger, ce dernier dispose d'un arbre à cames en tête et existe en versions essence, de 1 130 cm3 et 53 ch (puis 55), et Diesel, de 1 255 cm3 et 40 ch, lequel sera plus tard remplacé par un 1 357 cm3 de 45 ch. Cette motorisation Diesel, basée sur le bloc essence sous-dimensionné pour cette adaptation, connut à ses débuts d'importants problèmes de mise au point : problèmes de culasse, de fissuration de bloc-moteur et nombreuses casses moteur entraînant de nombreux échanges standard moteur dans le réseau Peugeot.
  • À l'époque, la 204 Diesel avait le plus petit moteur Diesel du monde monté sur une voiture de série.
  • Le moteur étant positionné transversalement et le ventilateur positionné longitudinalement, celui-ci avait la particularité d'être entraîné par une courroie avec des renvois pour atteindre la poulie du vilebrequin.
  • La boîte de vitesses, sous le bloc-cylindres, est enfermée avec le différentiel dans un carter commun, tout comme la Mini Austin et Morris, sortie en 1959. La lubrification de l'ensemble est ainsi assurée avec la même huile que le moteur.
  • La 204 a été aussi le premier modèle Peugeot à être équipé de freins avant à disques et de quatre roues indépendantes[1].

L'architecture technique générale de la 204 sera directement reprise par la 304, la 104, puis la 305.

Wikimedia Commons présente d’autres illustrations sur la Peugeot 204.

Sports et records[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Elle succède à la Renault 4. C'est la Simca 1100 qui est la voiture la plus vendue en 1972.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Les Peugeot 504 et Coupé 204 engagées au Tour Auto 2017 », Peugeot,
  2. L'argus, 22 avril 1965.
  3. Pascal Meunier, Laurent Jacquot et Jean-Yves Hardouin, Un siècle de véhicules de la Gendarmerie nationale, éditions E.T.A.I., 2004 (ISBN 2-7268-9415-1)
  4. Liste officielle des records de vitesse homologués par la FIA en Catégorie A (Special Cars)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Allain, Peugeot 204 - 304, éditions du Fil Conducteur, 2015 (ISBN 979-10-90084-09-4)
  • François Allain, L'Album 204/304, éditions EPA, 1995 (ISBN 2-85120-429-7)
  • François Allain, Guide Peugeot 1970-1990, éditions EPA, 1996 (ISBN 2-85120-493-9)
  • François Allain, Peugeot coupés et cabriolets, éditions ETAI, 2001 (ISBN 2-7268-8558-6)
  • Gazoline votre auto, hors-série, n° 15
  • Revue technique automobile, n° 308, Peugeot 204 essence
  • Revue technique automobile, n° 298, Peugeot 204 Diesel

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]