Peugeot 301 (1932)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Peugeot 301.

Peugeot 301
Peugeot 301 (1932)

Marque Peugeot
Années de production 1932 - 1936
Production 70 497 exemplaire(s)
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage Sochaux
Moteur et transmission
Moteur(s) 1 465 cm3 de 35 ch
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 070 kg
Vitesse maximale 90 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline
Dimensions
Longueur 4 580 mm
Largeur 1 500 mm
Empattement 2 590 mm
Chronologie des modèles

La Peugeot 301 est une automobile du constructeur français Peugeot produite entre 1932 et 1936.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Peugeot 301 étaient fabriquées à Sochaux et étaient les premiers modèles à être équipés de suspensions à l'avant à roues indépendantes. La tenue de route en était nettement améliorée et le volant ne vibrait plus.

Technique[modifier | modifier le code]

La 301 est dotée d'un moteur quatre-temps, quatre cylindres à soupapes latérales et vilebrequin à deux paliers, d'une boîte de vitesses à trois rapports non synchronisés et marche arrière. La transmission aux roues arrière se fait par arbre et pont rigide à différentiel. Allumage par dynamo et distributeur. Refroidissement liquide avec pompe à eau. Démarrage électrique et manuel par manivelle. Le freinage est assuré par quatre freins à tambour commandés par câbles sans répartiteur. Frein de parking à main sur les roues arrière.

Suspensions arrière par ressorts à lames longitudinaux et avant par un ressort à lames transversal. Quatre amortisseurs hydrauliques.

Le pare-brise est entr'ouvrable, les vitres fonctionnent à manivelles, les essuie glaces sont électriques, la jauge à essence au tableau de bord est commandée par flotteur et chaînette. L'éclairage 12 V (ou 6 V ?) est commandé par un bouton rotatif situé au centre du volant.

La 301 existait sous plusieurs carrosseries : berline quatre portes, familiale sur châssis long, coach deux portes, cabriolet.

Galerie[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Jean L'Hôte, l'écrivain et réalisateur lorrain, a fait de la Peugeot 301 un des « personnages » centraux de son roman à forte teneur autobiographique La Communale, qu'il porte lui-même au cinéma (La Communale) en 1965.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]