Peugeot 3008 I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Peugeot 3008.

Peugeot 3008
Peugeot 3008 I
Peugeot 3008 Phase I

Marque Drapeau : France Peugeot
Années de production Depuis 2009

Europe :
Phase I : 2009 - 2013
Phase II : 2013 - 2016


Chine :
Phase I : 2012 - 2016
Phase II : 2016 -
Production 867 519 exemplaire(s)
Classe Crossover
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Sochaux
Drapeau de la République populaire de Chine Wuhan
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
1.2 PureTech 130
1.6 VTi 120
1.6 THP 155/165
2.0i 150 (selon pays)

Diesel
1.6 HDi/e-HDi 110/112/115
1.6 BlueHDi 120
2.0 HDi 150/163
2.0 BlueHDi 150

Hybride-Diesel
2.0 HDi 163
+ 37 ch Electrique
= 200 ch
Position du moteur Avant
Cylindrée 1 200 à 2 000 cm3
Puissance maximale 165 ch
Transmission Traction
intégrale
Boîte de vitesses Manuelle 5 ou 6 rapports
Robotisée 6 rapports
Automatique 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 399 à 1 539 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 5 portes, 5 places
Châssis PF2
Peugeot 307 et 307 Sedan / 308 I et 308 I Sedan / 408 I / 3008 I / 5008 I / RCZ / Partner II
Citroën C4 I, C-Quatre I et C-Triomphe / C4 Picasso I / C4 II, C-Quatre II et C4L / Berlingo II
DS 4 / 4S / 5 / 5LS / 6
Fengshen L60
Dimensions
Longueur 4 365 mm
4 430 mm
Largeur 1 837 mm
Hauteur 1 639 mm
Empattement 2 613 mm
Volume du coffre De 512 à 1 604 dm3
Chronologie des modèles

La Peugeot 3008 est une voiture du constructeur automobile français Peugeot. Il s'agit d'un véhicule de type crossover, à mi-chemin entre un monospace compact et un SUV. Sa sortie commerciale a eu lieu le 30 avril 2009. Sa première présentation sous forme de concept car nommé Prologue est réalisée au Mondial de l'automobile de Paris 2008.

Sa fabrication est réalisée dans l'usine PSA de Sochaux (Franche-Comté) et à l'usine DPCA de Wuhan par DPCA pour le marché chinois depuis fin 2012.

Elle a reçu cinq étoiles sur cinq aux tests de l'EuroNCAP et a le label Origine France Garantie. Elle bénéficie d'un restylage à l'automne 2013.

Concept Prologue[modifier | modifier le code]

Design[modifier | modifier le code]

La Peugeot Prologue a une calandre proéminente formée d'une grille chromée, et des imposants phares « en amande ». La calandre de cette Peugeot est par ailleurs moins large que sur les modèles précédents. Les flancs du véhicule sont très peu sculptés, à l'exception du galbe des ailes.

L'intérieur est totalement nouveau avec une imposante console centrale légèrement inclinée.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Par son positionnement dans la gamme de PSA, prend l’appellation de 3008 :

  • le « 3 » identifie l’appartenance à la gamme moyenne compacte de Peugeot ;
  • le « 00 » désigne une voiture différente et originale, tout comme l'ont été les 1007 et 4007, en extension à la gamme « classique » de Peugeot ;
  • le « 8 » précise la génération au sein de la gamme actuelle.

Liaisons au sol[modifier | modifier le code]

Dans toute la gamme, les liaisons au sol sont composées d’un train avant pseudo Mac-Pherson et d’un train arrière à traverse déformable.

La 3008 équipée du 2 L HDi FAP ou du 1,6 L THP dispose du système Dynamic Rolling Control, situé sur le train arrière. Ce système tente de diminuer le roulis sans diminuer le confort d’amortissement. Avec ces motorisations, la direction hydraulique à assistance variable est assurée par un groupe électropompe de puissance supérieure (710 watts) pour un agrément et une maniabilité augmentés. Le freinage est assuré à l’avant par des disques ventilés de 302 mm de diamètre et de 26 mm d’épaisseur.

Sécurité[modifier | modifier le code]

La 3008 a reçu cinq étoiles dans le cadre du nouveau protocole EuroNCAP de 2009. Elle peut embarquer le service Peugeot Urgence, inclus avec le système télématique WIP Com 3D.

Restylage 2013[modifier | modifier le code]

La 3008 reçoit une version restylée présentée au Salon de Francfort en septembre 2013. Il s'agit de la 3008 restylée Hybride4[1], avec un moteur amélioré et de nouveaux équipements technologiques. La version Hybrid4 conserve un 2.0 HDi de 163 ch, assisté d'un moteur électrique de 37 ch qui anime les roues arrière.

Galerie[modifier | modifier le code]

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Essence Diesel
1.2 THP 130
BVM6
EB2DTS
1.6 VTi "120"
BVM5
EP6C
1.6 THP "156"
BVM6
EP6CDT
1.6 THP "165"
BVA6
EP6FDT
1.6 HDi FAP "115"
BVM6
DV6TED4
1.6 BlueHDi "120" 2.0 HDi "136" 2.0 BlueHDi "136" 2.0 HDi FAP "150"
BVM6
DW10DTED4
2.0 BlueHDi "150" 2.0 HDi FAP "160"
BVA6
DW10CTED4
Généralités Cylindrée (cm3) 1 199 1 598 1 560 1 997
Puissance maxi en kW (ou ch) / régime (tr/min) 96 (130) / 5 500 88 (120) / 6 000 115 (156) / 5 800 122 (165) / 6 000 80 (112/115) / 4 000 90 (120) / 3 500 100 (136) / 4000 110 (150) / 4000 120 (163) / 3 750
Couple maxi (Nm) / régime (tr/min) 230 / 1 750 160 / 4 250 240 / 1 400 270 - 285[2] / 1 750 285 - 300[2] / 1 750 340 / 2 000 370 / 2 000 340 / 2 000 370 / 2 000 340 / 2 000
Boîte de vitesses BVM6 BE4 / 5N
5 manuelle
MCM / B / 6 manuelle

AT6 automatique
BVA6 (EAT6) BVM6
ETG6
ML6C
6 manuelle
BVM6 AM6C
6 automatique
Catégorie administrative (CV) 6 7 9 6 8 10
Pneumatiques 215 / 60 R16 - 225 / 50 R17 - 235 / 45 R18
Performances
(données constructeur)
Vitesse maximale (km/h) 195 185 202 196 181/183 195 190
Accélérations (secondes) : 1 000 m départ arrêté 32,3 33,2 30,2/30,9 30,6 33,7 33,5

34,1

32 31,8 31,1 31,1 31,6
Accélérations (secondes) : 0 à 100 km/h 10,8 11,8 8,9/9,5 9,6 12,2
12,6
12

12,4

9,7 10,4 9,7 10,2
Consommations ECE - consommation urbaine (l/100 km) 6,5 9,4 9,9[3] / 10
10,7[3] / 10,8
7,4 6,4 / 4,5 4,6

4,5

6,8 4,7 6,9[3] / 7 4,9

5,2

8,5[3] / 8,6
EUDC - consommation extra urbaine (l/100 km) 4,6 5,5 5,6[3] / 5,8
6[3] / 6,1
5,1 4,6 / 4 3,8

4

4,5 3,7 4,6[3] / 4,7 3,8

3,8

5,4[3] / 5,5
Consommation mixte (l/100 km) 5,3 6,9 7,1[3] / 7,3
7,7[3] / 7,8
6 5,2 / 4,2 4,1

4,2

5,3 4,1 5,4[3] / 5,5 4,2

4,4

6,5[3] / 6,6
Émissions de CO2 (g/km) 123 159 167[3] / 169
178[3] / 182
138 135 / 110 108

109

139 106 142[3] / 145 109 169[3] / 172
Capacité du réservoir (l) 60
Dimensions (m) Longueur hors tout 4,365
Largeur caisse aux poignées / avec rétroviseurs repliés / dépliés 1,837 / 1,910 / 2,113
Hauteur en ordre de marche (avec les pleins) 1,639
Empattement 2,613
Porte-à-faux AV / Porte-à-faux AR 0,916 / 0,836
Voie AV / Voie AR 16" : 1,526 / 1,521 ; 17" et 18" : 1,532 / 1,527
Poids (kg) Masse à vide (avec les pleins) 1400 1 399 1 459
1 480
1450 1 421
1422
1 420 1 529 1 500 1 529 1530 1 539
Aérodynamique SCx surface de traînée (m2) - 0,785 0,795
0,795
- 0,787
0,760
? 0,783 ? 0,783

Groupes motopropulseurs[modifier | modifier le code]

L'offre de la 3008 comporte six groupes motopropulseurs constitués autour de deux moteurs à essence, et de trois moteurs Diesel HDi FAP. Tous ces moteurs quatre cylindres sont coiffés d’une culasse dotée de deux arbres à cames en tête et de 16 soupapes. D'après le constructeur la 3008 1,6 litre HDi FAP 80 kW (110 ch) BMP6 consomme, en cycle mixte, 4,9 l/100 km soit 130 g/km de CO2.

Moteurs Diesel HDi FAP[modifier | modifier le code]

2.0 HDi FAP 
110 kW (150 ch) BVM6 ou 120 kW (163 ch) en BVA 6 – DW10DTED4 ML6C ou DW10CTED4 AM6C

D’une cylindrée de 1 997 cm3, ce moteur développe une puissance maximale de 150 ch (110 kW) à 3 750 tr/min (et même 163 ch/120 kW lorsqu’il est associé à la boîte automatique à six vitesses) ainsi qu’un couple maximum de 340 Nm à 2 000 tr/min.

Ce moteur, qui répondait dès sa sortie aux normes Euro 5, est une évolution profonde du « DW10B », le 2.0 HDi de 136 ch (100 kW), connu sur d’autres modèles. Ainsi, la culasse, l’attelage mobile (bielles et pistons), l’admission, l’échappement, la distribution, le carter ont été entièrement repensés. Pour obtenir ces performances, ce moteur comprend également un turbocompresseur à géométrie variable, une pompe haute pression pilotée électroniquement (permettant une pression maximale de 2 000 bars dans la rampe commune selon la charge demandée) ou encore des injecteurs à solénoïde à huit trous.

Ce 2.0 HDi FAP est proposé avec une boîte six vitesses manuelle ou automatique. Cette boîte automatique à commande séquentielle « Tiptronic system Porsche » vient compléter l’offre diesel de la 3008.

1.6 HDi FAP 80 kW (110 ch) BVM6 ou BMP6 – DV6TED4 MCM ou MCP

Délivrant une puissance maximale de 110 ch (80 kW) à 4 000 tr/min, ce HDi de 1 560 cm3, équipé du filtre à particules, il se caractérise par un couple maximal de 240 Nm dès 1 750 tr/min (voire 260 Nm grâce à l’overboost). Ces caractéristiques sont atteintes par des technologies telles qu’un turbocompresseur à géométrie variable et un système d’injection directe à haute pression (jusqu’à 1 600 bars). Ce bloc est accouplé avec deux nouvelles boîtes de vitesses manuelle ou robotisée à six rapports apparues en 2008. La « MCM » est une boîte de vitesses manuelle.

La version « robotisée » de celle-ci, la BMP6, permet la suppression de la pédale d’embrayage, et constitue ainsi une alternative économique aux boîtes automatiques classiques avec ses deux modes : manuel ou automatique. Elle permet de changer de rapport à tout moment en agissant sur le levier de vitesse ou sur les palettes situées derrière le volant. Il s'agit d'une boîte robotisée à un seul embrayage.

En mode automatisé, la boîte de vitesses pilotée permet, grâce à sa gestion électronique optimisant le moment du passage des vitesses, un gain de consommation par rapport à une boîte manuelle classique. Finalement, d'après le constructeur, ce moteur consomme, associé à cette BMP6, 4,9 l/100 km en cycle mixte soit 130 g/km de CO2.

Moteurs Essence[modifier | modifier le code]

1,6 L THP 115 kW (156 ch) BVM6 ou BVA6 – EP6DT MCM ou AT6

Le 1,6 LTHP (pour « Turbo High Pressure »), d’une cylindrée de 1 598 cm3, peut équiper la 3008 avec un couple maximal de 240 Nm disponible dès 1 400 tr/min. Il développe 156 ch (115 kW) à 5 800 tr/min ; il est équipé d'un turbocompresseur de type Twin-Scroll et d'un système d’injection directe d’essence à haute pression. Le passage aux normes Euro 5 lui a fait gagner 5 kW par rapport à la version Euro 4, tout en réduisant ses émissions.

Il est disponible à la fois en boîte manuelle et en boîte automatique, toutes deux dotées de six rapports.

1,6 L VTi 88 kW (120 ch) BVM5 – EP6 BE

Le 1,6 L VTi (pour « Variable Valve Lift and Timing injection ») est un moteur atmosphérique à injection indirecte disposant d’une puissance maximale de 120 ch (88 kW) à 6 000 tr/min et d’un couple maximum de 160 Nm à 4 250 tr/min. À 2 000 tr/min, ce couple atteint déjà 140 Nm, soit 88 % du couple maximum.

Outre son système de distribution à calage variable en continu (VVT) sur les arbres à cames d’admission et d’échappement, un système de levée variable des soupapes d’admission (issu de la technologie Valvetronic de BMW Group) permet de régler graduellement leur course maximale en fonction de la sollicitation de la pédale d’accélérateur. L’association des deux VVT combinés au système de levée variable des soupapes d’admission permet d’améliorer le rendement thermodynamique d’un moteur essence, en abaissant significativement ses consommations (surtout dans les phases de charge partielle), donc les émissions de CO2, et en garantissant une réponse plus spontanée pour une plus grande souplesse du moteur.[réf. nécessaire]

Dès son lancement sur la 3008, ce 1,6 litre VTi répondait aux normes Euro 5.

Hybride[modifier | modifier le code]

La 3008 est la première voiture du groupe PSA à être équipée d'un moteur hybride Diesel. La Peugeot 3008 HYbrid4 est commercialisée en France depuis décembre 2011[4]. Elle est équipée d'une batterie NiMH, d'un moteur électrique de 37 kW actionnant exclusivement les roues arrière et pèse 1 660 kg. PSA prévoit de vendre en Europe 33 000 unités par an de 3008 équipées de cette technologie.

Boîte robotisée six vitesses BMP6[modifier | modifier le code]

La 3008 1.6 HDi FAP 80 kW (110 ch) est proposée avec la boîte de vitesses mécanique robotisée à six rapports (BMP6) apparue pour la première fois, au sein de la gamme Peugeot, sur la 308 en 2008.

Grâce à cette BMP6, le conducteur peut, à tout moment, choisir entre deux modes de conduite, séquentiel ou automatisé :

  • En mode séquentiel, le conducteur dispose de la totale maîtrise de la sélection des vitesses, via le levier de vitesse ou les deux palettes situées derrière le volant, tout en profitant de la suppression de la pédale d’embrayage ;
  • Avec le mode automatique, le conducteur fait le choix d’une conduite où les changements de vitesses sont gérés électroniquement en fonction du comportement du conducteur, de la charge du véhicule, du type de parcours, ou encore des conditions d'adhérence.

L'objectif initial est d'optimiser l'agrément de conduite et la consommation de carburant du véhicule. Le calculateur doit empêcher les situations de surrégime ou de sous-régime pour proposer un comportement économique. D'après le constructeur, sur 3008, cette gestion optimisée permet, en cycle mixte, un gain de consommation de plus de 5 % par rapport à la boîte de vitesses manuelle à six rapports. Même lorsque ce mode automatique est actif, le conducteur peut reprendre la main en actionnant l’une des palettes du volant.

La BMP6 bénéficie d’un typage « Sport » activable via la touche « S » située sur la grille du levier de vitesses. Dès lors, le calculateur utilise les lois de passages les plus rapides, notamment en sélectionnant les vitesses à des régimes moteur plus élevés qu’en mode normal. Cette transmission ne bénéficie toutefois que d'un seul embrayage, contre deux sur le système DSG de Volkswagen (s-tronic chez Audi).

Ventes[modifier | modifier le code]

En France au troisième trimestre de 2010, 10 848 Peugeot 3008 sont sorties des chaînes de Sochaux, ce qui fait d'elle la 3e Peugeot la plus vendue en France pendant cette période après la Peugeot 308 (12 884 véhicules) et la Peugeot 207 (24 483 véhicules)[5]. La 3008 a d'ailleurs dépassé les objectifs initiaux de production, ce qui fait d'elle un succès commercial[6]. En 2014, environ 37 970 exemplaires ont été vendus en France dont environ 4 000 versions hybrides.

Version chinoise[modifier | modifier le code]

La version chinoise de la Peugeot 3008.

La 3008 produite depuis fin 2012 en Chine diffère légèrement de la version européenne au niveau de la calandre, de la vitre de custode et de sa longueur (4,43 m). Elle ne propose que des moteurs essence, dont le 2 L.

Cette version spécifique profite d'un restyling dévoilé au salon de Pékin le . Les évolutions concernent notamment une nouvelle calandre chromée plus verticale, proche de celle présentée sur les nouvelles Peugeot 2008 restylée, une nouvelle signature lumineuse arrière et l'apport de nouvelles aides à la conduite, telles que la vision à 360° et l'alerte anti-collision[7].

Seconde génération (2016-)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Peugeot 3008 II.

La seconde génération de la Peugeot 3008 est dévoilée officiellement le 23 mai 2016 avant d'être commercialisée fin 2016.

Récompenses[modifier | modifier le code]

En mars 2011, la Peugeot 3008 reçoit le prix de « Voiture importée de l’année » en Chine. Ce prix est organisé par le China Council for the Promotion of International Trade et Sohu Auto. La Peugeot 3008 a reçu près d'un tiers des voix.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peugeot 3008 restylé Hybrid4 - Jacques Warnery, Turbo, 27 février 2014
  2. a et b Avec overboost.
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p Avec pneumatiques Michelin 16 et 17".
  4. Peugeot lance la première voiture diesel hybride - Les Échos, 8 septembre 2011
  5. Immatriculations trimestrielles de V.P françaises par modèle - Comité des constructeurs français d'automobiles [PDF] (voir archive)
  6. Peugeot : Le succès commercial du crossover 3008 est au rendez-vous - Olivier Cheilan, Boursier.com, 16 novembre 2009
  7. « Peugeot lance son plan Blue Upper à Pékin, 2 nouveautés en première mondiale », Peugeot,

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]