Paul Colin (affichiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Colin.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Paul-Émile Colin.
Paul Colin (affichiste)
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Œuvres réputées

Paul Hubert Colin, né le à Nancy et mort le à Nogent-sur-Marne, est un artiste peintre, dessinateur, costumier, scénographe et affichiste français, l'un des plus novateurs et influents de la première partie du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève d'Eugène Vallin et de Victor Prouvé, Paul Colin s'affirme après la Première Guerre mondiale comme le chef de l'école moderne de l'affiche lithographiée (ou passant par de nouvelles techniques de reproduction faisant appel à l'héliogravure et la sérigraphie). Il est l'auteur de plus de 1 400 affiches, de décors de théâtre et de costumes.

Révélé en 1925 par son affiche pour la Revue nègre, qui contribue à lancer la carrière de Joséphine Baker, il travaille pendant près de quarante ans pour les arts de la scène et le monde du spectacle.

Son style, au début très marqué à la fois par l'Art déco et la Nouvelle Objectivité, devient rapidement très personnel et difficile à faire entrer dans une simple catégorie : la justesse synthétique de ses portraits, la force d'évocation de ses affiches pour les grandes causes en font un maître de la communication visuelle dont l'œuvre reste aujourd'hui exemplaire et très actuelle.

Son album Le Tumulte noir (1927), magnifiant Joséphine Baker et les musiciens de jazz de la Revue nègre, constitue sans doute un chef-d'œuvre.

Il est le fondateur et directeur d'une école de dessin (1929-1970).

Œuvre[modifier | modifier le code]

Affiches[modifier | modifier le code]

Plus d'une centaine d'affiches sont conservées au département des estampes de la BNF.

Décors pour la scène[modifier | modifier le code]

Ouvrages illustrés[modifier | modifier le code]

  • Le Tumulte noir : Joséphine Baker et la Revue nègre, 42 dessins de Colin lithographiés par Mario Ferreri, Paris, 1927.
  • Mémoires de Joséphine Baker recueillies et adaptées par Marcel Sauvage, 30 dessins inédits, Paris, Simon Kra, 1927.
  • Cora Laparcerie-Richepin, La vraie Carmen : pièce radiophonique en trois parties d'après l’œuvre célèbre de Prosper Mérimée, présentation de Robert de Beauplan, Paris, L'Illustration, 1935.
  • Madeleine Prouvé, Victor Prouvé 1858-1943, préface de Jean Lurçat, Paris, Berger-Levrault, 1958.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Paul Colin : peintures, dessins, 13 avril-25 mai 1951, Maison de la pensée française, Paris.
  • Paul Colin et les spectacles, 2 mai-31 juillet 1994, Musée des beaux-arts, Nancy.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Weill & Jack Rennert, Paul Colin affichiste, avec la collaboration d'Edgard Derouet, Jean Désaleux et Bernard Villemot, Paris, Denoël, 1989.
  • Marguerite Erbstein-Thomé, Paul Colin, le magicien des années folles, Laxou, Éditions de l'Est, 1994.
  • Élodie Vlamynck, Paul Colin et Joséphine Baker : l'expression du mouvement en peinture comme synthèse de l'art nègre et de la danse jazz : 1925-1927, sous la direction de Michèle Barbe, [S.l.], [s.n.] , 2001.

Liens externes[modifier | modifier le code]