Sylvie (actrice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sylvie.
Sylvie
Nom de naissance Louise Pauline Mainguené
Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de France Française
Décès (à 87 ans)
Compiègne, Oise, France
Profession actrice
Films notables Le Petit Monde de don Camillo
Journal intime
La Vieille Dame indigne
Séries notables Belphégor ou le Fantôme du Louvre

Sylvie, ou Louise Sylvie — noms de scènes de Louise Mainguené — est une actrice française, née le à Paris 13e et morte le à Compiègne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un marinier et d'une institutrice, Sylvie entre au Conservatoire où elle obtient le premier Prix de la comédie à l'unanimité[2]. Elle commence en 1903 une importante carrière théâtrale où elle obtient en 1905 son premier succès avec Le Vieil Heidelberg. Bien qu'elle ait, à l'époque du muet, joué au cinéma des rôles importants dans de grands films (Catherine Maheu dans Germinal), elle a continué à consacrer sa carrière au théâtre. Ce n'est que beaucoup plus tard que Pierre Chenal l'a convaincue d'accorder plus d'importance au grand écran, en lui offrant un rôle remarqué dans Crime et châtiment en 1935.

Après-guerre, elle apparaît souvent en vieille dame autoritaire comme dans Le Petit Monde de Don Camillo où elle est « Madame Cristina », l'institutrice retraitée qui en impose à Gino Cervi, voire dure et méchante comme dans Thérèse Raquin, où elle incarne la tyrannique belle-mère de Simone Signoret.

Elle a tourné, au cinéma, plusieurs dizaines de films, mais c'est le dernier, La Vieille Dame indigne, en 1965, qui lui a valu, à 80 ans passés, de voir son talent enfin reconnu à sa juste mesure. Pour ce rôle, elle fut déclarée comme meilleure actrice de l'année par les critiques américains. La même année 1965, elle composait pour la télévision la saisissante « Lady Hodwin » dans le Belphégor de Claude Barma.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Gensducinema.com
  2. Télé 7 Jours no 2679, semaine du 5 au 11 novembre 1983, page 71.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus, Mormoiron, Éditions cinéma, 2008, 1185 p. (ISBN 978-2-9531-1390-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]