Marcel Sauvage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sauvage (homonymie).
Marcel Sauvage
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
PeymeinadeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Marcel Pierre Léon Sauvage
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Marcel Sauvage, né à Paris 4e le [1] et mort le à Peymeinade (Alpes-Maritimes), est un journaliste et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiant en 1914, il devance l'appel. Grand blessé de guerre, il entre à l'Intransigeant en 1926.

En 1920 il fonde la revue Action en collaboration avec Florent Fels, grâce à leurs primes de démobilisation. La revue paraîtra jusqu'en 1922.

Il a publié quatre livres aux éditions Denoël entre 1932 et 1938.

En 1939 il devient rédacteur en chef adjoint de l'agence internationale de presse Opera mundi. Il renoue avec Robert Denoël en juillet 1945.

Il se fait connaître en 1949 lors de la publication de sa biographie de Joséphine Baker.

Il fut l'époux de la journaliste et écrivaine Paule Malardot avec laquelle il eut un enfant, Daniel Sauvage (journaliste et écrivain).

Ils collaborèrent tous deux à l'écriture de l'anthologie des poètes de l'O.R.T.F.

Écrivain et journaliste, il est membre du jury du prix Renaudot.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Hors du commun Maurice Vlaminck, Maurice Savin, Grasset
  • 1974 : Gardiens de la parole, Grasset
  • 1971 : Cœur noir, Grasset
  • Les Mémoires de Joséphine Baker
  • 1969 : (Avec Daniel Sauvage). Anthologie des poètes de l'O.R.T.F.
  • 1966 : Maurice Vlaminck texte de Raymond Nacenta et de Marcel Sauvage, réédition Grasset et Fasquelle, 1998
  • 1965 : Exposition Eugène Baboulène, 1965, Galerie Romanet... Paris. [Préface par Marcel Sauvage.]
  • 1963 : Jean Dannet, Éditions Galerie Espace, Paris.
  • 1955 : La Fleur coupée, poèmes
  • 1950 : Un du Normandie-Niemen, éd. André Martel1947 : Les Solitudes, éditions universelles
  • 1945 : L'Arme à gauche (réédition 1969).
  • 1938 : A soi-même accordé. Cicatrices. Voyage en autobus. Libre-échange. Socrate se meurt, Socrate est mort. (1915-1930.) Denoël
  • 1938 : La Corrida, notes sur la guerre d'Espagne (réédition Grasset et Fasquelle, 1984)
  • 1937 : Les Secrets de l'Afrique noire, éditions Denoël
  • 1932 : Jules et Edmond de Goncourt, éditions de la nouvelle revue critique
  • 1932 : La Fin de Paris ou la Révolte des statues, Denoël et Steele (rééd. Grasset 1970)
  • 1929 : Le Premier Homme qui j'ai tué, éditions La renaissance du livre (réed. Grasset 1976)
  • 1928 : Fritz Rhein
  • 1927 : Poésie du temps, Les Cahiers du sud
  • 1922 : Le Chirurgien des roses, ou Roses des îles et du soir, poèmes en prose...
  • 1921 : Voyage en autobus (illustrations de quatre dessins de Max Jacob), éditions Liber
  • 1921 : Le Brocanteur philosophe, comédie en 1 acte
  • 1920-1922 :"Action" : cahiers de philosophie et d'art publiés de mars 1920 à avril 1922

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]