Denis-Constant Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Denis-Constant Martin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Denis-Constant Martin, né le [1] est un universitaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Denis-Constant Martin, diplômé de l'institut d'études politiques de Paris et de l'institut national des langues et civilisations orientales, est titulaire de deux doctorats, dirigés par Georges Balandier. De 1969 à 2008, il est directeur de recherches au centre d'études et de recherches internationales. Chercheur au centre d'étude d'Afrique noire de l'université de Bordeaux, il enseigne l'anthropologie politique à Sciences Po Bordeaux et a également donné des cours au département de musique de l'université Paris-VIII, mais aussi, entre autres, en Afrique du Sud, en Algérie, aux États-Unis et au Kenya où il fonde et dirige en 1980, l'Institut de recherches en Afrique[2].

Domaines de recherches[modifier | modifier le code]

Les travaux de Denis-Constant Martin sont principalement orientés vers deux domaines : la sociologie et l'anthropologie politiques, notamment en Afrique, et la sociologie de la musique populaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Aux sources du Reggae. Musique, société et politique en Jamaïque, éd. Parenthèses, 1982.
  • Le Kenya, avec Marie-Christine Martin, Que sais-je ?, 1983.
  • L'Héritage de Kenyatta, L'Harmattan, 1985.
  • Tanzanie, l'invention d'une culture politique, Fondation nationale des sciences politiques, 1988.
  • Constellation, satellites, systèmes : enjeux régionaux, enjeux continentaux en Afrique Australe, Centre d'études d'Afrique noire, 1989.
  • L'Amérique de Mingus, avec Didier Levallet, P.O.L, 1991.
  • La découverte des cultures politiques : esquisse d'une approche comparatiste à partir des expériences africaines, Centre d'études et de recherches internationales, 1992.
  • Les démocraties antillaises en crise, éditions Karthala, 1996.
  • Le gospel afro-américain : des spirituals au rap religieux, Actes Sud, 1998.
  • (en) Coon Carnival, New Year in Cape Town, Past and Present, David Philip Publishers, 1999.
  • La France du jazz : musique, modernité et identité dans la première moitié du XXe siècle, éd. Parenthèses, 2002.
  • (en) Viewing the New South Africa, Representations of South Africa in Television Commercials, Institut français d'Afrique du Sud, 2006.
  • Quand le rap sort de sa bulle. Sociologie politique d'un succès populaire (sur la rappeuse Diam's), Éditions Mélanie Seteun / IRMA, 2010.

Ouvrages dirigés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF12084113), consulté le 13 juillet 2012.
  2. Denis-Constant Martin, pol-editeur.com, consulté le 13 juillet 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]