Robert Arnaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Robert Arnaut
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Robert Arnaut, né le à Toulouse et mort le [1],[2], est un journaliste reporter français, homme de radio, producteur à France Inter, écrivain et conteur, « le griot blanc », un des grands « raconteurs » de la radio française. Sa devise : « La radio peut aussi être un art, et le son peut être supérieur à l’image ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de droit et d'art dramatique au conservatoire de Toulouse, il entre à Radio France en 1952 où il reste plus de 50 ans jusqu'en 2008.

À partir de 1958 et jusqu'en 1985, il sillonne l'Afrique, y passant parfois jusqu'à 6 mois par an, afin d'y collecter des traditions orales et il y effectue de nombreux reportages radiophoniques.

Sur France Inter, il débute dans l'émission de fin de semaine l'Oreille en coin (1968-1990), pour laquelle il produit des reportages pendant 15 années. Il anime ensuite ses propres émissions hebdomadaires Balcon sur le rêve (1962), Le Cabaret de l'absurde, Paroles d'hommes, Chroniques sauvages, diffusée chaque samedi de 15 heures à 16 heures (de 1985 jusqu'en ), puis Histoires possibles et impossibles, diffusée tous les dimanches de 13 h 20 à 14 heures (de jusqu'en ).

Robert Arnaut a également écrit plusieurs romans (les Corneilles Blanches en 1996, Les Violettes Sauvages, chroniques toulousaines 1892-1939 en 2012), des biographies (Albert Schweitzer, Marcel Carné) et des récits historiques (Sur les traces de Stanley et Brazza, en 1989).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurence Le Saux,, « Décès de Robert Arnaut, ancien producteur de France Inter », Télérama,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le ).
  2. France Inter, « Robert Arnaut est mort » Accès libre, sur franceinter.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]