Un carnet de bal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Carnet de bal
Un carnet de bal
Réalisation Julien Duvivier
Scénario Julien Duvivier
Henri Jeanson
Yves Mirande
Jean Sarment
Pierre Wolff
Bernard Zimmer
Sociétés de production Sigma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 144 minutes
Sortie 1937

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un carnet de bal est un film français réalisé par Julien Duvivier, sorti en 1937. Il est connu comme étant le premier film à sketches réalisé en France.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une veuve encore jeune, retrouvant le carnet de bal de ses seize ans, recherche ce que sont devenus ses cavaliers d'il y a vingt ans. De déceptions en reniements, elle comprend qu'il vaut mieux laisser reposer le passé. Mais alors qu'elle va peut-être céder au désespoir, elle apprend que le seul sans doute de ces garçons qu'elle ait véritablement aimé, Gérard, vivait non loin d'elle. Et qu'il vient de mourir. Elle va prendre sous son aile son fils de seize ans, s'en faire la marraine et… l'emmener à son premier bal.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

(par ordre d'entrée dans l'action)

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage a débuté le 20 mars, pour se terminer en juin 1937.
  • Julien Duvivier tournera Lydia en 1941, son propre remake du film.
  • À Londres, pour fêter le 14 juillet 1940, « jour heureux » selon lui, le général de Gaulle a offert une séance de détente en invitant ses camarades des Forces françaises libres à voir ce film, les rejoignant et leur adressant préalablement quelques mots dans la mezzanine d'une salle à peu près déserte[1].

Afin de donner à chaque sketch une tonalité spécifique, Julien Duvivier les confia à des scénaristes différents.

Vidéo[modifier | modifier le code]

  • Le film a été édité en vhs chez René Chateau Vidéo en 1997.
  • Le film est également disponible en DVD dans la collection Gaumont à la Demande depuis 2011.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de Daniel Cordier évoqués avec ce dernier sur France Culture le 17 juin 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]