Cattégat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cattégat / Kattegat
Carte du Cattégat et du Skagerrak.
Carte du Cattégat et du Skagerrak.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de la Suède Suède
Géographie physique
Type Détroit et baie
Localisation Skagerrak-mer Baltique (océan Atlantique)
Coordonnées 57° 00′ N 11° 30′ E / 57, 11.557° 00′ Nord 11° 30′ Est / 57, 11.5  
Superficie 57 500 km2

Géolocalisation sur la carte : mer du Nord

(Voir situation sur carte : mer du Nord)
Cattégat / Kattegat

Géolocalisation sur la carte : mer Baltique

(Voir situation sur carte : mer Baltique)
Cattégat / Kattegat

Géolocalisation sur la carte : Suède

(Voir situation sur carte : Suède)
Cattégat / Kattegat

Géolocalisation sur la carte : Danemark (relief)

(Voir situation sur carte : Danemark (relief))
Cattégat / Kattegat

Le Cattégat, en danois Kattegat, en suédois Kattegatt, est un espace maritime, comprenant plusieurs détroits au sud et une vaste baie au nord, s'étendant entre le Danemark et la Suède, plus précisément entre la péninsule danoise du Jutland et la province suédoise de Halland.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Kattegat se connecte au nord au Skagerrak, détroit communiquant avec la mer du Nord. Au sud, il comprend plusieurs détroits communiquant avec la mer Baltique: l'Øresund au sud-est, le chenal du Grand Belt (Storebælt) et celui du Petit Belt (Lillebælt) au sud-ouest. Le Kattegat s'étire sur plus de 220 sur un axe nord/sud. Il s'étend sur 57 500 km2. Sa profondeur moyenne est de 23 m. Les principaux ports du Kattegat sont:

Localisation[modifier | modifier le code]

L'Organisation Hydrographique Internationale détermine les limites du Cattégat de la façon suivante[1] :

Au nord:

Une ligne joignant la pointe de Grenen (The Skaw ou Skagens Odde, la pointe nord-est du Danemark) et les îles Pater Noster (Pater Noster Skären) (57° 53′ 32″ N 11° 26′ 42″ E / 57.89222, 11.445) et de là à travers les hauts-fonds jusqu'à l'île de Tjörn.

Au sud:

Dans le Petit Belt: une ligne joignant Falshöft, en Allemagne, (54° 46′ 45″ N 9° 57′ 23″ E / 54.77917, 9.95639) et Vejsnæs Nakke (Ærö: 54° 49′ 00″ N 10° 25′ 16″ E / 54.81667, 10.42111).

Dans le Grand Belt: une ligne joignant Gulstav (Extrémité sud de l'île de Langeland) et Kappel Kirke(54° 46′ 00″ N 11° 01′ 16″ E / 54.76667, 11.02111), sur l'île de Lolland.

Dans le Guldborg Sund: une ligne joignant Flinthorne-Rev et Skelby (54° 38′ 00″ N 11° 53′ 14″ E / 54.63333, 11.88722).

Dans l'Öresund: une ligne joignant le phare de Stevns (Stevns Fyr) (55° 17′ 26″ N 12° 27′ 15″ E / 55.29056, 12.45417) et la pointe de Falsterbo (Falsterboudde) (55° 21′ 26″ N 12° 48′ 49″ E / 55.35722, 12.81361).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom Kattegat vient du néerlandais et signifie « chatière », il fut donné au détroit à cause de son étroitesse et des hauts-fonds qui rendent la navigation maritime difficile.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Wilhelm Kraft, âgé de 21 ans en 1944, était un soldat allemand stationné du côté du village de Asaa (Nord-Est d'Aalborg). Lui et ses camarades ont dû creuser dans le plus grand secret des fosses de 6x4 et 4 m de profondeur dans la plage. Un peu plus tard, de longues caisses ont été déchargées en secret d’un train et déposées dans ces fosses. En 2013, le soldat nonagénaire se libère du secret en parlant au journal local « Nordjyske » ; il vient sur place et rencontre Sidsel Wahlin, archéologue au Vendsyssel Historiske Museum. Le récit est cohérent et mérite une investigation plus poussée. La ligne côtière ayant évolué depuis 1944, le soldat n’a pu reconnaître les lieux sur lesquels il creusa 69 ans plus tôt[2].

Les îles[modifier | modifier le code]

Un paysage sur Anholt.

(Îles principales, du nord au sud)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Limites des Océans et des Mers, 3e édition », Organisation hydrographique internationale,‎ (consulté le 31 janvier 2015)
  2. Slim Allagui. Et si les nazis avaient caché un trésor au Danemark ? La Libre, lundi 27 mai 2013. Consulté en ligne.