Comorien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Comorien
Shimasiwa, shikomori
Pays Comores et France (Mayotte)
Région Archipel des Comores
Nombre de locuteurs 941 500
mahorais : 156 500[1]
mohélien : 41 500[2]
anjouanais : 348 000[3]
grand-comorien : 396 000[4]
Typologie SVO, agglutinante
Écriture Latin
Arabe
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Drapeau des Comores Comores
Codes de langue
IETF swb, wlc, wni, zdj
ISO 639-3 swb – mahorais
wlc – mohélien
wni – anjouanais
zdj – grand comorien
Glottolog como1260

Le comorien (en comorien shimasiwa, littéralement « langue des îles », ou shikomori, littéralement « langue des Comores ») est un groupe de quatre variétés linguistiques parlées dans l'archipel des Comores : grand-comorien, mohélien, anjouanais et mahorais, liés à chacune des quatre grandes îles, Grande Comore, Mohéli, Anjouan et Mayotte.

Variétés[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de langue comorienne unifiée. Les quatre variétés, proches du swahili standardisé, sont plus ou moins intercompréhensibles. Chacune est utilisée sur une île ou un groupe d'îles de l'archipel. Outre les nombreux emprunts lexicaux à l'arabe, communs au groupe swahili, les dialectes comoriens incorporent des mots portugais, et dans une moindre mesure anglais, depuis le XVIe siècle ; depuis le XIXe siècle, c'est le français qui exerce l'influence la plus importante. Ces langues s'écrivent en employant les caractères latins ou arabes.

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

Phonologie[modifier | modifier le code]

Consonnes[modifier | modifier le code]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

Graphie latine[modifier | modifier le code]

Alphabet latin[5]
Majuscules A Ɓ B C Ɗ D E F G H I J K L M N O P R S T U V W Y Z
Minuscules a ɓ b c ɗ d e f g h i j k l m n o p r s t u v w y z
Phonèmes /a/ /ɓ/ /b/ /t͡ʃ/ /ɗ/ /d/ /e/ /f/ /ɡ/ /h/ /i/ /d͡ʒ/[a 1] /k/ /l/ /m/ /n/ /o/ /p/ /r/ /s/ /t/ /u/ /v/ /w/ /j/ /z/
Digrammes Phonétique
dh /ð/
dj /d͡ʒ/[a 2]
dr /ɖ/
dz /d͡z/
gh /ɣ/
ny /ɲ/
sh /ʃ/
pv /β/
th /θ/
tr /ʈ/
ts /t͡s/

Note: En shimaoré, les digrammes « vh » et « bv » sont employés pour représenter le phonème /β/.

  1. Seulement en shiMaore et en shiNdzuani.
  2. Seulement employé en shiMwali et en shiNgazidja.

Graphie arabe[modifier | modifier le code]

Système Kamar-Eddine [6]
Caractères پ تّ ج ح د ر ز زٌ س سّ ش شّ غ ف ڢ ڤ ك ل م ن نّ ه Alternate medial HA.svg و ي ى
Phonèmes /a/ /b/ ou /ɓ/ /p/ /t/ /ʈ/ /d͡ʒ/ /h/ /d/ ou /ɗ/ /r/ /z/ /d͡z/ /s/ /t͡ʃ/ /ʃ/ /t͡ʃ/ /g/ /f/ /β/ /v/ /k/ /l/ /m/ /n/ /ɲ/ /o/ /e/ /u/ /w/ /i/ ou /j/

Ligature

  •  : /je/

Lexique[modifier | modifier le code]

Français Comorien Phonétique (API)
terre ardhwi, shipvandre-sha-ntsi
ciel bingu, wingu
eau madji, maji
feu m(d)ro, moro
homme mdrumume, muntru baba, mundru baba, mwanam(u)me
femme muntru mdzadze, mwanam(u)she
manger hula, uya, ula
boire hunwa
grand mhu'u, kuu [mhuwu]
petit m'titi, n'titi
nuit masihu, uku [masihu]
midi saa sita
langue lugha
Français (personne) mfarantsa, mzungu, mnaswara
français (langue) shifarantsa, shizungu, shinaswara
étranger (personne) mdjeni
enfant mwana
travail hazi
matin trasi, subuhi
après-midi djioni
bête daba
viande nyama
écouter hwishia
donner nike
argent mapessa
cher ghali
riz maele
manioc mhogo
caca madzi, mazi
beaucoup mendji, menji

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ethnologue [swb].
  2. Ethnologue [wlc].
  3. Ethnologue [wni].
  4. Ethnologue [zdj].
  5. Mohamed Ahmed-Chamanga, « Transcription et orthographe du comorien », KomEDIT,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. Michel Lafon, « Le système Kamar-Eddine : une tentative originale d’écriture du comorien en graphie arabe », Ya Mkobe, nos 14-15,‎ , p. 29-48 (lire en ligne, consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]