Malayalam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crystal128-fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

Malayalam
മലയാളം (malayāḷaṃ)
Date de création Xe siècle
Pays Inde, Singapour
Région Kerala, Lakshadweep, Pondichéry
Originaire de Karnataka, Kerala, Lakshadweep, Territoire de Pondichéry et Tamil Nadu
Nombre de locuteurs 36 millions
Typologie SOV
Classification par famille
  • - langues dravidiennes
    • - langues dravidiennes méridionales
      • - langues tamoul-kannada (hypothétique)
        • - malayalam
Statut officiel
Langue officielle Kerala, Lakshadweep, Pondichéry
Codes de langue
ISO 639-1 ml
ISO 639-2 mal
ISO 639-3 mal
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF ml
Linguasphere 49-EBE-ba
WALS mym
Glottolog mala1464
Échantillon
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français)

മനുഷ്യരെല്ലാവരും തുല്യാവകാശങ്ങളോടും അന്തസ്സോടും സ്വാതന്ത്ര്യത്തോടുംകൂടി ജനിച്ചവരാണ്. മനുഷ്യന്നു വിവേകബുദ്ധിയും മനസ്സാക്ഷിയും സിദ്ധമായിരിക്കുന്നത്.

Le malayalam (മലയാളം (malayāḷaṃ), API : maləjaːɭəm) est une langue dravidienne d’Inde, parlée dans le sud du pays et notamment dans les États du Kerala et du Lakshadweep, ainsi que le territoire de Pondichéry.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le malayalam appartient à la famille des langues dravidiennes. Il s’est séparé du tamoul vers le Xe siècle.

Le terme malayalam est composé des mots mala, signifiant « montagne » et alam, signifiant « région » ou bien « de nature », « de type ». ce terme désigne donc, une « région de montagne ». Il fait, à l'origine, référence à la terre de la dynastie Chera, et devient plus tard le nom de sa langue[1].

Extension géographique[modifier | modifier le code]

Un panneau d'affichage public écrit en malayalam à Kasaragod.
Inscription en malayalam dans un ashram du Kerala.

Le malayalam est l’une des 22 langues officielles indiennes, il est officiel dans les États du Kerala, de Lakshadweep et de Pondichéry (à Mahé).

Il existe aussi des communautés parlant malayalam à Singapour, en Europe et en Amérique du Nord.

Le nombre total de locuteurs est évalué à 36 millions.

Écriture[modifier | modifier le code]

Il s'écrit au moyen de l’alphasyllabaire malayalam, dérivé du grantha (provenant lui-même sans doute de la brâhmî).

Phonologie[modifier | modifier le code]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Voyelles courtes
Antérieures Centrales Postérieures
Fermées [i] i [ɨ̆] ŭ ¹ [u] u
Moyennes [e] e [ə] a ² [o] o
Ouvertes [a]
  • Note ¹ : [ɨ̆] est une épenthèse. Cette voyelle n'apparaissant jamais en début de mot, elle n'a pas de caractère indépendant. Après une consonne, elle est représentée par un virama. Dans les dialectes du sud, la diacritique correspondant à la voyelle [u] est utilisée en plus du virama.
  • Note ² : Bien que [a] et [ə] aient la même graphie, ce sont deux voyelles distinctes. [ə] ne se trouve jamais en début de mot donc le symbole ne peut pas être utilisé pour elle.
Voyelles longues
Antérieures Centrales Postérieures
Fermées [iː] ī [uː] ū
Moyennes [eː] ē [oː] ō
Ouvertes [aː] ā


Le malayalam utilise aussi les diphtongues [äu] (au, ഔ) et [ai] (ai, ഐ)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hermann Gundert, Malayalabhaasha Vyakaranam, 1868.
    Livre de grammaire en malayalam.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :