Mer d'Alboran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mer d'Alboran
Image satellite de la mer d'Alboran.
Image satellite de la mer d'Alboran.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de l'Algérie Algérie
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau du Maroc Maroc
Subdivisions
territoriales
Aïn Témouchent, Tlemcen
Andalousie
Gibraltar
Oriental, Tanger-Tétouan, Taza-Al Hoceïma-Taounate
Géographie physique
Type Mer méditerranéenne
Localisation Mer Méditerranée, océan Atlantique
Coordonnées 36° 00′ N 3° 15′ O / 36, -3.2536° 00′ Nord 3° 15′ Ouest / 36, -3.25

Géolocalisation sur la carte : Méditerranée

(Voir situation sur carte : Méditerranée)
Mer d'Alboran


La mer d'Alboran est la partie de la mer Méditerranée située la plus à l'ouest. Elle est comprise entre l'Espagne au nord, l'Algérie et le Maroc au sud et le détroit de Gibraltar à l'ouest. C'est également le nom d'une des écorégions désignées par le WWF.

De nombreux ports[1] font face à zone de la mer Méditerranée

Carte de la mer d'Alboran

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Organisation Hydrographique Internationale détermine les limites de la mer d'Alboran de la façon suivante[2] :

Elle tire son nom de l'îlot d'Alborán, situé à mi-chemin entre les villes d'Almería et de Melilla (ville-enclave espagnole sur les côtes marocaines).

Villes et ports riverains[modifier | modifier le code]

Villes principales : Tétouan, Al Hoceima, Nador et Saidia (Maroc); Ghazaouet, Beni Saf (Algérie); Ceuta, Melilla, Malaga et Almería (Espagne); Gibraltar. Ce dernier territoire a son port ouvert sur le détroit de Gibraltar, tandis que sa côte orientale baigne la mer d'Alboran.

Principaux ports : Ghazaouet, Ceuta, Melilla, Nador, Malaga, Algeciras et Almería.

Stations balnéaires : Marsa Ben M'Hidi (Algérie). Saïdia, Martil, Cabo Negro et Al Hoceima (Maroc). Marbella, Malaga et Almería (Espagne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ports de la mer d'Alboran », sur sea-seek.com,‎ (consulté le 13 mai 2015)
  2. « Limites des Océans et des Mers, 3e édition », Organisation hydrographique internationale,‎ (consulté le 31 janvier 2015)