Nationalisme andalou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les couleurs de la communauté autonome d'Andalousie, depuis l'année cruciale et la prise du royaume de Grenade.
Drapeau de la nation andalouse.

Le nationalisme andalou est un mouvement politique et social qui défend la reconnaissance de l’Andalousie comme nation au niveau européen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Blas Infante[modifier | modifier le code]

Blas Infante Pérez de Vargas (1885-1936) est un politicien, idéologue et écrivain andalou, qui est considéré comme le principal soutien du nationalisme andalou.

Évolution récente[modifier | modifier le code]

Avec le vote fin 2006 à 90 % en faveur d'un statut d'autonomie élargie (assorti de plus d'un fort taux d'abstention tant le résultat était acquis), il semble que la forme de délégation prise par l'État espagnol pour déléguer les pouvoirs au travers du régionalisme (au sens des autonomies espagnoles) convienne aux Andalous.

Lors des élections générales de 2004, le Parti andalou a obtenu 4,06 % des voix en Andalousie, franchissant la barre des 5 % dans les provinces de Cadiz et Huelva, et le Parti socialiste a obtenu quant à lui 0,52 % des voix.

Concorde qui est moins généralisée pour les Catalans et les Basques, qui chacun parlent encore d'indépendance et de nations qui leur soit propre, au-delà de l'obtention des statuts d'autonomie élargie.

Partis politiques[modifier | modifier le code]

Le principal parti politique représentant le nationalisme andalou a longtemps été le Parti andalou (Partido Andalucista) (PA), qui a été représenté au Parlement andalou entre 1982 et 2008, avant de se dissoudre en 2015.

Les autres formations politiques andalouses comprennent notamment le Parti socialiste andalou (PSA), dissous en 2011 et d’autres encore plus minoritaires comme Nation andalouse (NA), Gauche andalouse (IA), l'Assemblée nationale andalouse (ANA), Convergence andalouse ou Libération andalouse. On peut considérer également le mouvement de jeunesse Jaleo comme appuyant ce nationalisme.

Régionalisme de Grenade[modifier | modifier le code]

Il y a un mouvement qui prône la séparation des provinces de Grenade, Almería, Jaén et Malaga en Andalousie aujourd'hui pour former une nouvelle région autonome. La communauté de Grenade, Andalousie orientale ou Haute Andalousie. Pour des raisons historiques (anciens royaumes de Grenade et Jaén), économiques, sociologiques, linguistiques et géographiques [réf. nécessaire].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Nationalisme andalou.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]