Système économique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un modèle économique, ou système économique, est un mode d’organisation et de fonctionnement de l'activité économique, dont les caractéristiques influencent entre autres la production de biens et services, les relations sociales et le fonctionnement du marché du travail.

Les caractéristiques du modèle sont influencées par les caractéristiques propres de chaque pays.

Présentation[modifier | modifier le code]

On appelle "système économique", la façon de produire et de répartir les biens et les services. Le système économique mis en place dans un pays a une grande influence sur le niveau de vie de ses habitants, sur le niveau des inégalités (politique de redistribution plus ou moins poussée), sur les relations avec les autres pays (ouverture économique) et sur la puissance économique.

Les systèmes économiques varient en fonction des régions et des époques.

Sa particularité est qu'il repose sur la croyance de la part des pratiquants, en une valeur attribué à un objet. Cette valeur est symbolisée par un nombre, suivi d'un symbole qui défini l'unité (exemples : €, £,...). Les objets sur lesquelles sont inscrits ces nombres suivis d'un symbole, ont alors la valeur symbolique du nombre inscrit. Mais n'importe qui ne peut généralement pas fabriquer ces objets de valeur symbolique. Les droits de fabrication et de contrôle de la diffusion, sont accordés à un groupes de personnes extrêmement restreint sur le nombre des utilisateurs du système monétaire, des personnes que l'ont pourrait alors présenter comme les contrôleurs de l'économie.

Les pays occidentaux suivent aujourd'hui une organisation fondée sur le capitalisme. Le système économique des pays de l'ex-Bloc de l'Est était fondé sur les principes de l'économie communiste. Le point commun de ces deux systèmes, est que le fric circulant est récupéré par cycle, par les possédants "maîtres du jeu". Via par exemple des taxes, qui permettent aux diligents de pays, de payer leur salaires, leurs frais, les hôpitaux, les écoles,etc. Le fric est aussi récupéré par une autre classe de dirigeants : les banquiers qui sous prétexte, qu'ils ont prêter une certaine somme de valeurs symbolique à une personne, cette personne doit leur rendre plus qu'elle n'a reçu. Lorsque dès sa création, le fric est diffusé via ce système de prêt à intérêts, les fabricants du fric s'assurent un contrôle sans limite sur les utilisateurs du fric, puisqu ces derniers leur doivent plus qu'ils n'ont créer. Et enfin il y a les actionnaires de multinationales (entreprises qui emploient des gens, pour fabriquer des trucs et les vendre à d'autres gens, afin que le fric des ventes rapporte plus de fric aux actionnaires, qu'ils n'en ont dépenser pour financer l'entreprise.)

Donc les systèmes économiques "classiques" et actuels, permettent à ceux qui détienne le pouvoir de le garder, ou plus simplement, permettent l’existence d'une classe dirigeante.

Mais il existe un autre système économique, imaginé par Jérôme Tellier en 2018 : le "power back economy", un système où par cycle, la totalité du fric existant est redistribué de manière égale entre tous les utilisateurs (tous les utilisateurs, c'est tous les utilisateurs, un bébé est un utilisateur, un enfant est un utilisateur, un perroquet auquel on aurait appris à jouer au système monétaire avec les humains est aussi un utilisateur de même niveau que tous les autres.) Donc à chaque début de cycle, une nouvelle monnaie est créée et répartie équitablement entre tous les utilisateurs. Les durées de cycle et quantités monétaire créé, sont variables, en fonction des besoin généraux des utilisateurs, des changements d'environnement, etc. Une fois la nouvelle monnaie créée et répartie égalitairement entre tous les utilisateurs, alors on peut commencer à l'utiliser et abandonné la monnaie des cycles précédents. Bien que je pense qu'il soit préférable de toujours garder active les monnaies des deux cycles précédents à chaque nouveaux cycle, pour contrebalancer s'il y a des défauts dans la nouvelle monnaie, ou qui peuvent au contraire, être contrebalancés, grace à la nouvelle monnaie.

Et avec ce système, des classes dirigeantes émergent durant les cycles à cause de la circulation de la monnaie. Mais comme les comptes sont rééquilibrés régulièrement, les classes dirigeantes sont hyper mouvantes, ce qui est important pour le bon déroulement de la vie des utilisateurs, parce que 1000 personnes qui décident pour 1000 personnes, trouveront forcément plus vite des solutions plus profitables à leurs problèmes, que lorsqu'il y a 10 personnes qui décident pour les 1000.

Le système économique a un effet sur le développement économique car il conditionne l'affectation des ressources : c’est un mode de répartition des ressources.

Le système économique induit une interaction indirecte entre le système environnemental (les ressources) et le système démographique (les besoins).

Par zones et pays[modifier | modifier le code]

Système économique et environnement[modifier | modifier le code]

Le passage à un mode de développement durable suppose d'évoluer vers un nouveau modèle économique[1]. Lorsqu'il a annoncé sa démission le 28 août 2018 sur France Inter, l'ex-ministre de la transition écologique Nicolas Hulot a déclaré qu'« on s'évertue à entretenir un modèle économique responsable de tous ces désordres climatiques », signifiant ainsi l'incompatibilité entre le modèle libéral et les contraintes environnementales et climatiques*[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Développement durable : vers un nouveau modèle économique
  2. Lorène Lavocat, « Bilan de Nicolas Hulot : décevant, trop décevant », Reporterre, 29 août 2018, lire en ligne


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :