Liste de saints patrons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le christianisme
Cette liste est une ébauche concernant le christianisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Un saint patron est le saint protecteur d'une personne (généralement de même prénom) ou d'un groupe particulier. Dans ce cas, il peut s'agir d'une paroisse, d'une communauté religieuse, d'une localité, d'une région, d'un pays, d'une corporation, d'une profession... Ce type de vénération est principalement partagé par les catholiques, les orthodoxes et, dans une certaine mesure, la communion anglicane et les luthériens. La plupart des cultes protestants réprouvent cette pratique. Pour les Serbes orthodoxes, il existe aussi un saint patron protecteur pour la famille, fêté le jour de la fête du saint, selon le calendrier julien. On appelle cette tradition la slava.

Voir aussi l’article sur le patron à Rome.

Professions[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Continents[modifier | modifier le code]

Pays[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Océanie[modifier | modifier le code]

Régions et villes[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

Autriche[modifier | modifier le code]

Belgique[modifier | modifier le code]

Canada[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

De plus, les communes espagnoles sont subdivisées en paroisses civiles, issues de paroisses historiques, qui possèdent chacune un saint patron.

France[modifier | modifier le code]

Grèce[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

Liban[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Russie[modifier | modifier le code]

Suisse[modifier | modifier le code]

Armée française[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jacques Veissid, Savoir à quel saint se vouer 1000 Saints, leur histoire et leurs prières pour faire face aux difficultés de la vie, Éditions Perrin, 2002 (ISBN 9782262019129).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Proclamation de saint François d’Assise comme Patron de l’écologie
  2. Pie XI, Lettre apostolique Galliam Ecclesiæ filiam (2 mars 1922)
  3. Pie XI, Lettre apostolique Galliam Ecclesiae filiam (2 mars 1922)
  4. Pie XII Lettre apostolique Sanctae Romanae Ecclesiae (3 mai 1944)
  5. Cela est évident d'après un grand nombre de documents issus du roi de France Louis XI. De surcroît, il faisait effectuer toujours les déviations en tant que pèlerinage, s'il y avait les établissements Notre-Dame et Saint-Martin sur les routes. Voir Itinéraires du roi Louis XI de 1461 à 1483.
  6. https://books.google.fr/books?id=j3kUAQAAMAAJ&pg=PA154 lettres patentes du roi de France Louis XI daté du 26 décembre 1475
  7. À nouveau confirmée, par le roi de France Louis XIII, « Regnum Galliæ Mariæ » (https://books.google.fr/books?id=BdwkCwAAQBAJ&pg=PT230)
  8. https://books.google.fr/books?id=OJ-b2-CLz7EC&pg=PA236
  9. Saint-Denis était le fief principal de la maison carolingienne, deuxième dynastie française, notamment celui de Pépin le Bref qui y accueillit Étienne II (pape) en 754 ; « Montjoie saint Denis » était le cri de guerre des chevaliers français.
  10. Édition critique du chant grégorien publiée en 2008 par l'abbaye Saint-Pierre de Solesmes, avec les notations et textes en latin : http://www.abbayedesolesmes.fr/FR/editions/livres.php?cmY9MTMw
  11. Aragon turismo
  12. Diocèse de Fréjus-Toulon, « saint Hermentaire (Draguignan) - Eglise catholique du Var », sur www.diocese-frejus-toulon.com (consulté le 23 août 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Liste des Saints Patrons sur le site de la Conférence des évêques de France