Nationalisme vénitien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de la Vénétie

Le nationalisme vénitien (aussi vénétisme, du vénitien/nom italien, Venetismo) est une idéologie et un mouvement régionaliste revendiquant la re-découverte de l'héritage de la République de Venise, ses traditions, sa culture, sa langue et/ou demandant plus d'autonomie ou même l'indépendance de la Vénétie par rapport à l'Italie. Selon le journaliste Paolo Possamai, le vénétisme est « l'effort de la Vénétie et des Vénitiens vers la reconnaissance de leur identité et de leur autonomie[1] ». Le nationalisme vénitien est un mouvement large qui inclut les partis vénétistes comme la Ligue vénète, mais englobe aussi des gens de tous les partis politiques.

Les nationalistes vénitiens considèrent habituellement la Vénétie comme une nation distincte de l'Italie et refusent souvent la validité du résultat du référendum qui unifia la Vénétie à l'Italie en 1866[2],[3],[4],[5]. Certains, comme les membres du Parti national vénitien/Veneto State[6] et ceux d'Indépendance vénète, proposent une ré-édition de ce référendum et font campagne pour l'indépendance de la République de Venise historique, couvrant l'actuelle Vénétie, Frioul-Vénétie julienne de grosses portions de la Lombardie (la Province de Brescia, la province de Bergame, la zone autour Brescia et une portion de la Province de Mantoue) et la province autonome de Trente[7]. Même si cela réfère habituellement au mouvement autonomiste vénitien, le terme « vénétisme » est quelques fois utilisé pour identifier les vénétistes qui refusent le concept de Padanie, un état proposé par la Ligue du Nord, auquel participe la Liga Veneta (le parti vénétiste qui a eu le plus de succès jusqu'à maintenant). Alberto Gardin, un indépendantiste qui soutient le boycott des élections italiennes, donne une autre interprétation en considérant le « vénétisme » comme un concept partisan, qui fait partie du système politique italien[8],[9].

Contexte et histoire[modifier | modifier le code]

Annexion de la Vénétie par l'Italie[modifier | modifier le code]

La République de Venise a existé pendant 1 100 ans de 697 à 1797 et était une des premières républiques modernes. Après avoir vaincu la République de Gênes lors des guerres vénéto-génoises qui se sont déroulées de 1256 à 1381, la République de Venise est devenue une des premières puissances maritimes méditerranéennes, s'étendant à son apogée jusqu'à la Plaine du Pô et jusqu'à certains territoires de la Slovénie, de la Croatie et de la Grèce d'aujourd'hui. Jusqu'au XVIe siècle, Venise reste une puissance majeure dans le monde occidental. En 1797 après un long déclin, Napoléon échange ce qu'il reste de la République à l'Autriche contre d'autres territoires lors du traité de Campo-Formio. En 1848, les vénitiens guidés par Daniele Manin se rebellent contre le pouvoir autrichien et proclament l'indépendance de la République de Saint-Marc jusqu'à ce que les Autrichiens en reprennent le contrôle en 1849[10].

La Vénétie a été rattachée à l'Italie en 1866, cinq ans après l'unification italienne et la création en 1861 du Royaume d'Italie avec à sa tête la Maison de Savoie. L'unification de la Vénétie avec l'Italie a été le résultat de la troisième guerre d'Indépendance italienne et d'un référendum tenu les 21 et 22 octobre 1866[11].

Développements récents[modifier | modifier le code]

2012–2013 sondages sur l'indépendance[modifier | modifier le code]

Alors que le soutien pour un système fédéral, en opposition à un État centralisé, est fort, l'indépendance bénéficie d'un soutien moins important. De récents sondages montrent une poussée indépendantiste. Selon un sondage fait en décembre 2011, 50 % des Vénitiens soutiennent l'indépendance[12]. Encore plus frappant, un sondage publié dans Il Gazzettino en janvier 2012 met la majorité indépendantiste à 53,3 % (55,0 % chez ceux qui sont nés en Vénétie)[13],[14] . Selon ce même institut de sondage, le soutien pour l'indépendance a grimpé à 56,7 % en janvier 2013[15],[16].

Référendum sur l'indépendance[modifier | modifier le code]

Du 16 au 21 mars 2014 une consultation non-officielle est menée en ligne. D'après les organisateurs 2,36 millions de Vénitiens (soit 63,2% du corps électoral) auraient participé au référendum en ligne. 89,1% d'entre eux ont voté oui à l'indépendance. Le taux de participation à cette consultation a par la suite été contestée par plusieurs médias.

Le 12 juin 2014, le Conseil régional de Vénétie vote l'organisation d'un référendum sur l'indépendance[17],[18]. La Cour constitutionnelle doit se prononcer sur la conformité du référendum avec la constitution[19].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Francesco Jori, Dalla Łiga alla Lega. Storia, movimenti, protagonisti, Marsilio, Venise 2009, p. 98
  2. Ettore Beggiato, 1866: la grande truffa, Éditrice Universitaria, Padoue 1998
  3. Giampaolo Borsetto, Venezia 1866: el grande inbrogio. El plebisito de l'anexion a l'Italia, Raixe Venete, Trévise 2006
  4. [PDF] Luigi Zanon, 1866: anno della vergogna italiana. 19 ottobre 1866: giorno di lutto per le genti venete, 2000
  5. (it) « L’Italia è occupante abusivo del Lombardo-Veneto ; L'opinione di Loris Palmerini », sur Palmerini.net (consulté le 18 octobre 2011)
  6. (it) « Chi siamo ; PNV. Press News Veneto », sur Pnveneto.org, (consulté le 18 octobre 2011)
  7. (it) « Venetia », sur Iveneti.org (consulté le 18 octobre 2011)
  8. (it) « "INDIPENDENZA VENETA" / cena lavoro 15 aprile 2009 », sur Forum Radicali.it, (consulté le 18 octobre 2011)
  9. (it) « Veneto, autonomisti anche a sinistra – Repubblica.it » Ricerca », sur Ricerca.repubblica.it (consulté le 18 octobre 2011)
  10. James Minahan, Encyclopedia of Stateless Nations, Greenwood, Westport (Connecticut) 2002
  11. Franco Bampi, « Cronologia dei plebisciti in Italia », Francobampi.it (consulté le 18 octobre 2011)
  12. http://www.scenaripolitici.com/2012/01/sondaggio-gpgand-quanti-sono-favorevoli.html
  13. « Veneto indipendente, il 53% sarebbe favorevole »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 16 septembre 2013), Il Gazzettino, 20 janvier 2012
  14. Veneto, anche gli immigrati favorevoli all'indipendenza, L'Indipendenza, 20 janvier 2012
  15. Almost 6 on 10 for the independence of Veneto
  16. http://indipendenzaveneta.net/latest-poll-56-7-of-venetians-want-independence/
  17. (it) Indipendenza del Veneto, via libera del consiglio regionale al referendum
  18. (it) LEGGE REGIONALE n. 16 del 19 giugno 2014
  19. (it) Indizione del referendum consultivo sull'indipendenza del Veneto. (19-6-2014)
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Nationalisme vénitien.