Mozaïk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mozaïk
Image illustrative de l’article Mozaïk
Logo du réseau Mozaïk

Image illustrative de l’article Mozaïk
Un Solaris Urbino 8,9 du réseau Mozaïk à Fort-de-France

Situation Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique, Martinique
Type Autobus
Entrée en service
Lignes 60 + 2 lignes BHNS
Gares 4 sur Fort-de-France (Pointe simon, Nardal, Clémenceau et Aliker), 1 sur Lamentin (Petit Manoir), ainsi qu'une à Saint-Joseph
Propriétaire Martinique Transport (AOTU)
Exploitant Compagnie foyalaise des transports urbains

Mozaïk est le nom commercial du réseau de transport en commun des quatre communes de la Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique (CACEM).

Le réseau est géré par la Compagnie foyalaise des transports urbains (CFTU), et dessert les villes de Fort-de-France, Schœlcher, Le Lamentin et Saint-Joseph, en Martinique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le réseau de transport en commun foyalais a été exploité à partir de 1972 par le Groupement des entrepreneurs de transport (GET) et jusqu'au où la Société d'exploitation des transports urbains de Fort-de-France (SETUFF) prends le relais[1].

Toutefois l'exploitation par la SETUFF, avec des bus d'occasion provenant de la RATP notamment, est perturbée par le GET qui continue de desservir la ville en toute illégalité car elle estimait avoir le droit de poursuivre l'exploitation malgré la fin de son contrat avec la commune[1] : s'en suit quatre ans de grèves et de conflits de la part des deux sociétés, qui conduit au placement en redressement judiciaire de la SETUFF.

La ville créée, conjointement avec Transdev, en mars 2000 la Compagnie foyalaise de transport urbain (CFTU) afin de reprendre l'exploitation du réseau puis lance en mai 2000 un appel public à la concurrence auquel répondra la CFTU et Corporation française de transport (CFT) à la suite duquel la CFTU sera choisie le 7 juin 2000[1].

Dès 2002, la Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique (CACEM) entre au capital de la CFTU, qui remporte la délégation de service public (DSP) en 2005, au détriment de la CMT, qui a pour objectif d'étendre le réseau aux quatre communes du Centre (Fort-de-France, Schœlcher, Le Lamentin et Saint-Joseph) le  ; le réseau étendu prends alors le nom Mozaïk[1].

La CMT attaque la délibération de la CACEM en 2006 pour vice de procédure, la justice annulera la DSP dans la foulée mais, une convention provisoire signée en avril 2007 permet de maintenir la continuité du service public assuré par la CFTU[1]. En 2011, la CACEM lance un appel d'offres pour une nouvelle délégation de service public de 12 ans à compter du soit jusqu'en 2024[1]. Le vainqueur de l'appel d'offres est le groupement momentané d'entreprises Ensemble pour Mozaïk composé du mandataire et exploitant sortant (la CFTU), de Véolia-Transdev Outre-Mer et de 4 transporteurs « co-traitants » martiniquais (SAS Sotravom, Saithsoothane SARL, SMTV et SAT)[1].

Le , l'établissement public Martinique Transport s'est substituée à la CACEM dans ses fonctions d'autorité organisatrice des transports en commun[2].

Le , le Transport collectif en site propre de Martinique, composé des deux lignes A et B, est mis en service, impliquant une restructuration du réseau Mozaïk.

Le réseau Mozaïk[modifier | modifier le code]

Le GX117 no 224 du réseau Mozaïk charge ses voyageurs, à son terminus Saint-Joseph.

Le réseau Mozaïk a été créé le 7 juin 2000. Le capital partagé de 1 325 000 euros est réparti à 53 % par la CACEM, 27 % par la ville de Fort-de-France, et les 20 % restants sont financés par Transdev.

Les bus circulent de 4 h 35 à 21 h 30.

Chiffres-clés[modifier | modifier le code]

Un GX-327 de la ligne 26 Mozaïk, dans le quartier de Cluny à Schœlcher.
Le dépôt Mozaïk, (où l'on peut voir des Agora S ou des MAN Unvi) Place des Almadies à Fort-de-France.
Un MAN Unvi de la ligne 1A (future 31), à Aliker
  • 6 732 089 km parcourus en 2011[3] ;
  • 8 320 178 voyages en 2011[3] ;
  • 62 lignes dont 19 exploitées par la CFTU ;
  • 12 groupements d'affrétés[3] ;
  • 55 relais de vente Mozaïk et 3 agences (bureaux de tabac, commerces de proximité...)[4] ;
  • 319 salariés à la CFTU[4];
  • 200 salariés chez les affrétés[3].

La CFTU étudie également la mise en place d'un Système d'aide à l'exploitation (SAE) ainsi que l'information dynamique aux voyageurs (IDV) indiquant les temps d'attentes aux clients via des bornes disponibles aux arrêts de bus[4].

Les lignes[modifier | modifier le code]

Un Agora S de la ligne 100 arrive à son terminus, près de l'Université Antilles Guyane.
La ligne 420 est la plus fréquentée du réseau Mozaïk. Desservie soit par des Mercedes Citaro comme sur l'image ou par des GX-327
Dès septembre 2012, la ligne C12 devenue la ligne 426[5].
Gare multimodale de la Pointe-Simon, à Fort-de-France
Un bus de la ligne S5, dans le couloir réservé au TCSP, à Fort-de-France
Beaucoup de lignes du réseau Mozaïk sont gérées par des co-traitants ou affrétés

Le réseau est organisé depuis août 2018 autour de deux lignes de bus à haut niveau de service empruntant le TCSP relie le centre-ville de Fort-de-France (Pointe Simon) au Lamentin, à la Place Mahault d'une part et à l'échangeur de Carrère d'autre part. Ces deux lignes sont exploitées à l'aide de Van Hool ExquiCity 24[6].

Le réseau régulier est composé quant à lui de 60 lignes régulières fonctionnant de 4 h 35 à 21 h 30 et réparties en trois types de lignes :

  • Les lignes structurantes : fréquences de 10 à 15 minutes ;
  • Les lignes complémentaires : fréquences de 15 à 30 minutes ;
  • Les lignes locales : fréquences de 30 à 120 minutes.

Une navette a d'ailleurs été créé afin de désenclaver le centre-ville de Fort-de-France, et inciter les clients à utiliser cette navette plutôt que leur véhicule personnel. Il s'agit de la ligne 211 qui relie le P+R de Dillon, à Fort-de-France.

Ci dessous, les lignes avec un fond vert desservent la ville de Fort-de-France, avec un fond rouge, Schœlcher, fond bleu Saint-Joseph et avec un fond orange Le Lamentin[7].

TCSP[modifier | modifier le code]

Lignes du réseau Mozaïk au 13 août 2018
Ligne Desserte
A
Almadies Bô Kannal ↔ Carrère via Aéroport
B
Almadies Bô Kannal ↔ Mahault

Lignes régulières[modifier | modifier le code]

Lignes du réseau Mozaïk au 13 août 2018
Ligne Desserte
1
Clemenceau ↔ Cité Dillon
2
Clemenceau - Hôpital La Meynard ↔ M.F.M.E. C.H.U.
3
Clemenceau ↔ Z.A.C. Est
4
Clemenceau ↔ Volga
5
Nardal - Haut du Port ↔ Moutte
8
Clemenceau - Bon Air - Reneville ↔ Callebasse
9
Clemenceau - Montgérald ↔ Petite Z.A.C.
10
Nardal ↔ Langellier Bellevue
11
Clemenceau - Voie de Ville ↔ Jambette
12
Clemenceau ↔ Trénelle Citron
13
Aliker - Texaco ↔ Centre Commercial Bellevue
14
Nardal ↔ Hôpital Clarac
15
Nardal ↔ La Ferme
16
Nardal - Redoute ↔ Fond Zombi
18
Nardal - Ravine Vilaine - Fond Cacao ↔ Bois du Parc
19
Aliker ↔ Godissard
20
Aliker - Morne Laurent ↔ Église du Sacré-Cœur
21
Aliker ↔ Bois Thibault
22
Aliker - Tivoli ↔ Poste Colon
24
Aliker - Ancienne Route de Schoelcher ↔ Giratoire du Rond-Point
25
Aliker - Jardin de Balata ↔ Hôpital psychiatrique de Colson
27
Aliker ↔ Tunnel Didier
28
Aliker - Ex Hôpital Civil ↔ Ermitage
29
Clemenceau ↔ Voie de Ville
30
Godissard - Desbrosses ↔ Cité Dillon
31
Aliker ↔ Etang Z'Abricot
32
Clemenceau ↔ Z.A.C de Rivière Roche
33
Aliker - Cluny Hôtel des Impôts ↔ Campus
100
Pointe Simon ↔ Campus - Lycée Pointe des Nègres
104
Anse Madame - Campus ↔ Ravine Touza-Tunnel Didier
105
Centre Commercial La Batelière ↔ Monastère de Terreville
110
Rectorat - Campus ↔ Pointe Simon
111
Pointe Simon - Bourg de Schœlcher ↔ La Colline
112
Pointe Simon - Campus ↔ La Démarche
114
Pointe Simon ↔ Hôtel des Impôts par Plateau Roy et Plateau Fofo
211
Palais de Justice - Préfecture ↔ Stade de Dillon
301
Gare Saint-Joseph ↔ Presqu'Île
302
Gare Saint-Joseph ↔ Sérail
303
Gare Saint-Joseph ↔ Morne des Olives
304
Gare Saint-Joseph - Salubre ↔ Derrière Bois
307
Gare Saint-Joseph ↔ La Durand
320
Gare Saint-Joseph ↔ Pointe Simon par Redoute
321
Gare Saint-Joseph - Bois du Parc ↔ Rivière l'Or
340
Gare Saint-Joseph - Bélème ↔ Petit Manoir
341
Gare Saint-Joseph - M.F.M.E. ↔ Centre Commercial La Galléria
342
Gare Saint-Joseph - Palmiste - C.C. La Galléria ↔ Petit Manoir
401
Navette circulaire Bourg du Lamentin
402
Petit Manoir ↔ Pelletier par RN1
403
Petit Manoir - Grand Case ↔ Pelletier
404
Petit Manoir - Belle Isle ↔ Manzelle via RD3
406
Petit Manoir - Plaisance - Bécouya ↔ Pelletier
408
Petit Manoir ↔ Duchesne
416
Petit Manoir - Place Mahault - Ozanam Acajou - Galleria
421
Kerlys - MFME - Gondeau ↔ Petit Manoir ↔ Hôpital mangot vulcin
422
Kerlys - Acajou ↔ Petit Manoir
426
Petit Manoir ↔ Hôpital La Meynard
440
Petit Manoir - Roches Carrées ↔ Fond Nicolas
441
Petit Manoir - Rivière Caleçon ↔ Bellevue
442
Petit Manoir - Bel Air ↔ Morne Pavillon
444
Navette du quartier Californie

Gestion des lignes[modifier | modifier le code]

Au , suite à l'ouverture du TCSP, les exploitants sont[1] :

  • Lignes gérées par la Compagnie foyalaise des transports urbains : A, B, 1, 2, 3, 11, 13, 19, 24, 25, 26, 27, 31, 32, 33, 211, 320, 421, 422 ;
  • Lignes gérées par les co-traitants : 9, 14, 102, 104, 111, 301, 302, 303, 304, 307, 321, 340, 341, 342, 402, 403, 426, N102 ;
  • Lignes gérées par les affrétés : 4, 5, 8, 10, 12, 15, 16, 18, 20, 21, 22, 28, 30, 101, 401, 404, 406, 408, 416, 440, 441, 442, 444.

État de parc[modifier | modifier le code]

Le réseau Mozaïk a un parc de véhicules très diversifié

Le réseau est exploité à l'aide de 96 véhicules, répartis en [8]:

Parc relais[modifier | modifier le code]

Le réseau dispose de 3 parcs relais (sur 4 villes desservies).

Délégation de service public[modifier | modifier le code]

L'actuelle délégation de service public a été votée lors du conseil communautaire du . Deux sociétés étaient candidates, la CFTU et la Compagnie martiniquaise de transport (CMT). C'est la CFTU qui a été retenue pour assurer l'exploitation, pour une durée de 10 ans à compter du , le réseau, baptisé Mozaïk et qui dessert les villes de Fort-de-France, Schœlcher, Le Lamentin et Saint-Joseph a été mis en service le [9].

Évincé lors de cet appel d'offres, la CMT a attaqué la délibération, qui a été annulée au principe que la Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique n'avait pas consulté les commissions qui sont en partenariat avec eux, en pleine restructuration du réseau. L'exploitation a continué au titre de la continuité du service, à travers une convention provisoire conclue en . En 2010, la CACEM a lancé par un appel à candidatures, le cahier des charges pour la nouvelle délégation. Cet appel d'offres pour une délégation de service public d'une durée de 12 ans a été remporté par l'exploitant en place, la CFTU, via un groupement momentané d'entreprises appelé « Ensemble pour Mozaïk » constitué de la CFTU (Mandataire), Véolia Transdev Outre-Mer, et de 4 transporteurs Martiniquais, appelés co-traitants (SAS Sotravom, Saithsoothane SARL, SMTV et SAT)[10], à compter du . Cette délégation comprend, outre la gestion du réseau et les investissements pour l'achat de véhicules, le financement et la construction d'un centre technique sur un terrain de la CACEM à la Trompeuse[1].

Les affrétés[modifier | modifier le code]

La ligne 110 était exploitée par la Sotravom.
La ligne 304 est une ligne affrétée, qui dessert la commune de Saint-Joseph.

Afin d'épauler la CFTU dans l'exploitation du réseau, la CACEM a fait appel à des entreprises partenaires, les co-traitants et les affrétés présents principalement sur les communes du Lamentin, Saint-Joseph et Schœlcher, ils assurent environ 50 % de la desserte.

En 2018, un nouvel appel d'offres a été lancé pour les affrétés et remporté par le Groupement des transporteurs associés du Centre (GTAC)[11].

Les entreprises affrétées :

  • Les Transports Boniface ;
  • Les Transports Euphrasie & Fils ;
  • La Coopérative des entreprises de transports martiniquaises (CETRAM) ;
  • La Coopérative des transporteurs réunis du centre(CTRC) ;
  • La Société martiniquaise de transports de voyageurs SAS(SMTV) ;
  • TRANSCAPITAL ;
  • SERTRANS.

Les entreprises co-traitantes[12] :

  • SMTV ;
  • SOTRAVOM ;
  • SAITHSOOTHANE ;
  • SAT.

A noter que SOTRAVOM ne dessert plus les lignes de Schoelcher suite à un conflit social. C'est désormais la société SOTRANSCOOP qui dessert les lignes 104, 110 et 111[13].

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]