Saint-Joseph (Martinique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Joseph.
Saint-Joseph
Les bus.
Les bus.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Martinique
Département Martinique
Arrondissement Fort-de-France
Intercommunalité communauté d'agglomération du Centre de la Martinique
Maire
Mandat
Athanase Jeanne-Rose
2014-2020
Code postal 97212
Code commune 97224
Démographie
Population
municipale
16 976 hab. (2014)
Densité 392 hab./km2
Géographie
Coordonnées 14° 40′ 27″ nord, 61° 02′ 16″ ouest
Altitude Min. 20 m – Max. 762 m
Superficie 43,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Martinique

Voir la carte administrative de Martinique
City locator 14.svg
Saint-Joseph

Géolocalisation sur la carte : Martinique

Voir la carte topographique de Martinique
City locator 14.svg
Saint-Joseph

Saint-Joseph est une commune française située dans le département de Martinique en région Martinique. À proximité de Fort-de-France et du Lamentin. Son château d'eau et les stations de captage de la rivière Blanche alimentent en partie la ville de Fort-de-France. Ses habitants sont appelés les Joséphins.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Cette commune du centre de l'île présente tout comme sa voisine de Gros-Morne, un relief vallonné de mornes et aucun accès à la mer.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat y est de type tropical.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mozaïk.
Un bus de la ligne S5, du réseau Mozaïk qui dessert Saint-Joseph.

La ville de Saint-Joseph est desservie par le réseau de transports urbains Mozaïk.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La population est d'environ 17 000 habitants, répartis sur de nombreux quartiers (Derrière-bois, Durand, Belle Étoile, Bambou du champ, Chapelle, Sérail, Morne des Olives, Gondeau, Allé-Choco, Bois Neuf, Bois du parc, Rosière, Rivière monsieur, Séailles, Salubre, Long Bois, Rabuchon...).

Cœur Bouliki situé sur la commune est un lieu-dit plébiscité par les Joséphins et autres pour son aire de pique-nique au bord de la rivière Blanche située en pleine forêt. 150 000 visiteurs fréquentent annuellement ce site ouvert en 1983, et qui a bénéficié d'importants travaux d'aménagement de l'Office national des forêts en 2014[1]. Une route forestière réservée à l'entretien de la forêt environnante permet d'atteindre la route de l'Alma.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Joseph est créée officiellement le 24 mars 1888 confirmant le rassemblement en ce lieu, d'habitants regroupés depuis 1862 en section de commune et en paroisse, dépendant alors de la commune voisine, le Lamentin.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1959 1993 Émile Maurice DVD puis
UDR puis RPR
Conseiller général (1958-1993)
Président du Conseil général (1970-1992)
1993 2001 Raymond Saffache RPR puis DVD Conseiller général (1993-2001)
Conseiller régional
2001 en cours Athanase Jeanne-Rose RDM Conseiller général depuis 2008

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 16 976 habitants, en augmentation de 1,47 % par rapport à 2009 (Martinique : -3,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1961 1967 1974 1982 1990 1999 2006 2011 2014
9 876 10 923 10 950 11 266 14 036 15 785 17 107 16 849 16 976
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Le dernier dimanche du mois de janvier a lieu la grande parade d'ouverture du carnaval Matinik Caribean kanaval, manifestation organisée par le groupe Matjilpa en partenariat avec l'Office du tourisme, la MJC et la Municipalité. L'occasion est donnée au plus grand orchestre de rue de la Martinique de défiler dans les rues du bourg. Des groupes de pays voisins sont régulièrement invités (Brésil, Sainte-Lucie, Cuba).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Émile Maurice, maire de Saint-Joseph de 1959 à 1993 et Président du Conseil Général de 1970 à 1992.
  • Guy Cabort-Masson, écrivain nationaliste et anticolonialiste.
  • Marcé, chanteur de musique traditionnelle
  • Sandrine Gruda, basketteuse internationale

Économie[modifier | modifier le code]

Les cultures fruitières nécessitant beaucoup d'eau y sont reines, notamment la banane. Les fleurs y sont aussi cultivées (anthurium, alpinia, rose de porcelaine). L'élevage de poissons d'eau douce aussi, pour les mêmes raisons.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Saint-Joseph est une réplique de la cathédrale de Paris, en face de laquelle se trouve le monument aux morts en mémoire aux morts de la guerre ainsi que la tour du jubilé faite de pierre.

Monument aux Morts, érigée en 1922, avec plaques de marbre gravées par Boisson, protégé au titre des monuments historique le 26 novembre 2015.

Sports[modifier | modifier le code]

Équipements sportifs :

  • Stade Henri Murano
  • Hall des Sports

Il y a plusieurs clubs sportifs à Saint-Joseph :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Cœur Bouliki fait peau neuve », sur http://www.martinique.franceantilles.fr/, (consulté le 17 septembre 2015)
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :