Jamésie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jamésie
Image illustrative de l'article Jamésie
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Nord-du-Québec
Statut municipal municipalité régionale de comté géographique
Démographie
Population 14 232 hab. (2016[1])
Densité 0,05 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 00′ nord, 74° 45′ ouest
Superficie 28 385 989 ha = 283 859,89 km2
Divers
Langue(s) parlée(s) Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Jamésie

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir la carte topographique du Canada
City locator 14.svg
Jamésie

La Jamésie est une municipalité régionale de comté géographique située dans la région administrative du Nord-du-Québec, au Québec. Le territoire couvre presque toute la partie sud partie de la région administrative Nord-du-Québec.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Jamésie s'étend de la baie James à l'ouest aux monts Otish à l'est. Ce territoire possède de nombreuses enclaves de l'Eeyou Istchee, autre territoire équivalent qui forme une MRC géographique, centrées sur neuf villages autochtones.

Chibougamau, excentrée à l'extrême sud-est de la région, est sa plus grande ville. Elle compte près de 8 000 habitants.

Son territoire est principalement constitué de forêt boréale.

En tant que MRC géographique, la Jamésie ne constitue pas une entité administrative investie des pouvoirs d'une MRC tels que définis selon le Code municipal du Québec. Plutôt, les quatre villes qui en font partie n'appartiennent à aucune MRC, et le Gouvernement régional Eeyou Istchee Baie-James est une structure sui generis ayant les compétences d'une municipalité et d'une MRC.

Entités incluses[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2007, les terres cries deviennent indépendantes du territoire et forment l'Eeyou Istchee.

Hydro-électricité[modifier | modifier le code]

Les centrales hydroélectriques les plus puissantes du Québec, qui font partie du complexe La Grande, se trouvent dans la partie septentrionale de la Jamésie:

À longueur d'année, la société Hydro-Québec offre des visites guidées de l'aménagement Robert-Bourassa et de la centrale LG-1 (seulement en période estivale), qui se trouvent dans les environs de Radisson et Chisasibi.

Langues[modifier | modifier le code]

En Jamésie, selon l'Institut de la statistique du Québec, la langue la plus parlée le plus souvent à la maison en 2011[3] sur une population de 14 090 habitants, est le français à 96,88 %, l'anglais à 1,24 % et une autre langue (cri) à 0,82 %.

Principales montagnes[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La route de la Baie James est le seul lien routier existant qui traverse la Jamésie sur l'axe nord-sud. La route Transtaïga traverse le territoire d'est en ouest, pour aboutir au réservoir de Caniapiscau, non loin du Labrador.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tourisme dans la Baie-James.

Municipalités[modifier | modifier le code]

La Jamésie compte 14 654 habitants, répartis dans les localités suivantes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Répertoire des divisions territoriales », sur Institut de la statistique du Québec (consulté le 15 octobre 2017).
  2. Région administrative et MRC géographique, outil de recherche offert par l'Institut de la statistique du Québec. Choisir la région administrative 10 - Nord-du-Québec.
  3. Institut de la statistique du Québec. Population selon la langue parlée le plus souvent à la maison, municipalités et TE du Nord-du-Québec et ensemble du Québec, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]