Université du Québec à Trois-Rivières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
UQTR
Université du Québec
à Trois-Rivières
LogoblasonUQTR.jpg
Logotype et blason.
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
Type
Régime linguistique
Recteur
Christian Blanchette
Devise
Savoir. Surprendre.
Membre de
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
14 617 (Automne 2019)
Budget
137 millions $ (2012-2013)
Localisation
Campus
Ville
Pays
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Mauricie
(Voir situation sur carte : Mauricie)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Trois-Rivières
(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Trois-Rivières)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Canada
(Voir situation sur carte : Canada)
Point carte.svg

L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), fondée en 1969, est une institution scolaire de niveau universitaire basée à Trois-Rivières, dans la province de Québec, au Canada.

L'établissement est membre du réseau de l'Université du Québec qui fut fondé dans le but de permettre aux francophones d'avoir accès à des universités dites gratuites en région. En 2019, l'UQTR accueille environ 14 350 étudiants inscrits dans près de 300 programmes d'études ce qui en fait la deuxième des 10 institutions opérées par l'UQ, après l'UQAM[1]. Près de 1 800 étudiants proviennent de l'étranger, originaires de quelque 89 pays.

Depuis sa fondation, l'université a octroyé plus de 100 000 diplômes à plus de 81 000 diplômés.

Le campus de Trois-Rivières est titulaire d'une grande bibliothèque disposant d'approximativement 400 000 documents[2].

L'université dispense aux étudiants ses différents cursus sur deux campus, Trois-Rivières et Drummondville[3]. Elle dispose également de neuf centres universitaires à travers le Québec[2].

Ses équipes sportives se nomment les Patriotes.

Le , un lock-out est déclenché par l'administration, parce que les professeurs revendiquent de nombreux enjeux concernant le salaire, les tâches administrés, le plancher d'emplois, etc. Cet arrêt de cours dure jusqu'au . Plus de 445 professeurs[4] sont en arrêt pour cette durée, alors que les chargés de cours continuent leurs enseignements. Plusieurs négociations ont lieu jusqu'à la levée du lock-out vers la mi-[5].

Associations et regroupements étudiants[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du campus de Trois-Rivières.
Les résidences du chemin Michel Sarrazin.

L'Association générale des étudiant(e)s de l’Université du Québec à Trois-Rivières (AGEUQTR) est fondée le . En 2019, avec ses 14 350 membres, l’Association générale des étudiants de l’UQTR est le plus important groupe jeunesse de la Mauricie et du Centre-du-Québec[6]. L'Association générale des étudiants hors campus de l'UQTR (AGEHC UQTR) regroupe pour sa part les étudiants dispersés hors du campus trifluvien.

En 2020, l'AGEUQTR dénonce des frais d'inscription injustifiés chargés aux étudiants englobant la vie étudiante et le centre sportif, alors que tous ces services sont inaccessibles aux étudiants qui suivent des cours à distance en raison de la pandémie de Covid-19[7].

Campus et centres universitaires[modifier | modifier le code]

En plus des campus de Trois-Rivières et de Drummondville, l'UQTR dispose de centres universitaires hors campus à Longueuil, Terrebonne, Saint-Hyacinthe, Québec, Sorel-Tracy, Victoriaville, Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, Joliette et L'Assomption.

Le campus de l'UQTR à Trois-Rivières, le principal, compte 15 pavillons, des résidences étudiantes réparties sur trois sites et un centre de la petite enfance. Le campus de Drummondville compte quant à lui un pavillon.

Pavillons[modifier | modifier le code]

Trois-Rivières
Albert-Tessier
Benjamin-Sulte
Centre de l'activité physique et sportive (CAPS)
Centre intégré en pâtes et papiers (CIPP)
Chiropratique
Institut de recherche sur les petites et moyennes entreprises (PME)
Léon-Provancher
Michel-Sarrazin
Nérée Beauchemin / Pavillon de la Vie Étudiante (PaVÉ)
Pierre-Boucher
Ringuet
Robert-Lionel-Séguin
Suzor-Côté
Santé
Tapan K. Bose (Institut de recherche sur l'hydrogène)
Drummondville[8]
Campus de l'UQTR à Drummondville

Recherche et études[modifier | modifier le code]

Plusieurs centres de recherche sont situés sur le campus de l'UQTR dont l'Institut de recherche sur l'hydrogène (IRH) et le Centre interuniversitaire d'études québécoises (CIEQ) qui couvre de larges champs disciplinaires que sont l'histoire, la sociologie, les sciences politiques et les études littéraires. Le cœur des recherches du CIEQ est de comprendre le changement culturel au Québec de la naissance de la colonie (XVIIe siècle) à aujourd'hui. Parmi les programmes d'études particuliers de l'UQTR, notons ses doctorats en chiropratique et en médecine podiatrique[9], son programme en thérapie du sport (le premier en français en Amérique du Nord) ainsi que son baccalauréat en traduction[10], qui a la particularité d'être offert entièrement en ligne. Notons aussi le guichet unique FISCALITÉuqtr.ca qui offre un déploiement pédagogique Web entièrement sous forme de ressources éducatives libres[11].


Équipes sportives[modifier | modifier le code]

Les équipes des Patriotes regroupent près de 160 étudiants-athlètes dans 9 disciplines :

  • Badminton
  • Golf
  • Hockey masculin
  • Natation
  • Cross-country
  • Cheerleading
  • Volleyball féminin
  • Soccer masculin
  • Soccer feminin (entraineur-chef: Marie-Ève Nault)

Diplômés connus[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hausse des inscriptions à l'UQTR », sur ici.radio-canada.ca (consulté le )
  2. a et b « Faits et Chiffres » [archive du ], Université du Québec (consulté le )
  3. « Campus de l'UQTR à Drummondville: «une mobilisation inspirante» », sur www.lapresse.ca (consulté le )
  4. « Le lockout est levé à l’UQTR », sur Le Devoir (consulté le )
  5. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « L'UQTR met ses professeurs en lock-out », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  6. « Mémoire de l’AGE UQTR Sommet sur l'enseignement supérieur », sur mesrs.gouv.qc.ca (consulté le )
  7. Sébastien houle, « Des frais d'inscription qui soulèvent la grogne à l'Université du Québec à Trois-Rivières », tva nouvelles,‎ (lire en ligne)
  8. « Campus de l'UQTR à Drummondville », sur oraprdnt.uqtr.uquebec.ca (consulté le 25 mai 2019)
  9. « Université du Québec à Trois-Rivières - Le doctorat de premier cycle en chiropratique est unique en Amérique du Nord », sur ledevoir.com (consulté le )
  10. « Baccalauréat en traduction », sur oraprdnt.uqtr.uquebec.ca (consulté le )
  11. « Une nouvelle méthode d’enseignement : FISCALITÉuqtr et le Web 2.0 | En Tête UQTR », sur blogue.uqtr.ca (consulté le )
  12. « Baccalauréat en loisir, culture et tourisme (7699) », sur oraprdnt.uqtr.uquebec.ca (consulté le 25 mai 2019)
  13. « Le premier ministre Trudeau rencontre le Président malgache Rajaonarimampianina », sur pm.gc.ca (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]