Locoal-Mendon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mendon (homonymie).

Locoal-Mendon
Locoal-Mendon
Le chemin de Cadoudal à Locoal.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Lorient
Canton Quiberon
Intercommunalité Auray Quiberon Terre Atlantique
Maire
Mandat
Jean-Maurice Majou
2014-2020
Code postal 56550
Code commune 56119
Démographie
Gentilé Locoalo-Mendonnais
Population
municipale
3 408 hab. (2016 en augmentation de 7,61 % par rapport à 2011)
Densité 85 hab./km2
Population
aire urbaine
11 498 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 42′ 45″ nord, 3° 06′ 14″ ouest
Altitude m
Min. 0 m
Max. 42 m
Superficie 39,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte administrative du Morbihan
City locator 14.svg
Locoal-Mendon

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
Locoal-Mendon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Locoal-Mendon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Locoal-Mendon
Liens
Site web locoal-mendon.fr

Locoal-Mendon [lɔkwal mɛ̃dɔ̃] est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Du breton lok qui signifie ermitage et de saint Goal, Gwal, Gudwal, Gurval, Gutual ou encore Gault. Mendon vient des mots bretons men qui signifie pierre et don qui signifie profond.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 5 août 1944, 10 planeurs en provenance d'Angleterre, atterrissaient sur la commune. Ils transportaient 10 jeeps et 30 parachutistes français du Special Air Service, c'était l'élément motorisé du 2e régiment de chasseurs parachutistes du commandant Pierre Bourgoin. Ces jeeps participèrent à la libération du Morbihan. Un pilote de planeur anglais se tua à l'atterrissage[1],[2],[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1982 André Kermorvant    
1982 mars 1983 Eugène Le Gohébel    
mars 1983 mars 2001 Serge Le Gouguec DVD Conseiller général (1988-2001)
mars 2001 mars 2014 Louis Hervé DVD Retraité
mars 2014 En cours Jean-Maurice Majou DVD Expert-comptable

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

La commune a engagé une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21 en 2010[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2016, la commune comptait 3 408 habitants[Note 1], en augmentation de 7,61 % par rapport à 2011 (Morbihan : +2,81 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5441 3721 4762 1752 1081 8821 8461 8142 070
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 0372 0412 0852 0002 0812 1752 1852 2112 159
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 1782 2432 3572 1932 1652 1432 1592 0471 853
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 7821 7501 6651 8812 0802 1822 8953 1673 408
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La quenouille de sainte Brigitte.
  • Église Saint-Pierre de Mendon (XVe – XIXe siècle), inscrite Monument Historique en 1925[9].
  • Église Saint-Goal de Locoal (XIe ou XIIe siècle, XXe siècle). Une chapelle prieurale est construite à l'époque romane par les bénédictins de l'abbaye Saint-Sauveur de Redon. De cet édifice subsiste les arcades brisée retombant sur des piles carrées à simple tailloir, murées dans les murs de la nef, une petite fenêtre à l'ouest et un contrefort au nord, au niveau du chœur. En 1572, pendant les Guerres de Religions, les Espagnols cantonnés à Port-Louis incendient le prieuré. L'église est restaurée en 1614 et prolongée à l'est. Suite à un incendie en 1765, les bas-côtés sont supprimés et les arcades murées. L'arcade du porche sud, peut-être édifié au XVIIIe siècle, est surélevée en 1908[10].
  • La quenouille de sainte Brigitte[11] ;
  • Croix de Pen-er-Pont ;
  • Croix du Moustoir de Locoal-Mendon ;
  • Dolmen de Mané-er-Loh et allée couverte de Mané-Bras ;
  • La « cache » de Georges Cadoudal[12] à la pointe de la Forest en Locoal.

Langue bretonne[modifier | modifier le code]

À la rentrée 2017, 94 élèves étaient scolarisés dans la filière bilingue catholique[13].

L'adhésion à la charte Ya d’ar brezhoneg a été votée par le conseil municipal le 7 avril 2015. Le label Ya d’ar brezhoneg de niveau 1 a été remis à la commune le 6 mai 2016.

Culture[modifier | modifier le code]

Le bagad Roñsed-Mor de Locoal-Mendon donne des concerts seul ou avec des artistes tels que Denez Prigent, Gilles Servat, Dan Ar Braz ou Pat O'May. Il a été quatre fois champion de Bretagne.

Jean Rouayd a consacré son film Bagad au Bagad de Locoal-Mendon qu'il suit pour le championnat des bagadoù en 2005.

En 2013, Jean Rouaud filme le pen sonneur de ce même bagad dans son film Avec Dédé.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Photos aux Archives départementales du Morbihan,
  2. Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945 (page 505), édition de la Manutention Mayenne, 1990,
  3. Lucien Neuwirth, Mais, après tout...(ma guerre à 16 ans), Actes Sud, 1994.
  4. FICHE | Agenda 21 de Territoires - Locoal-Mendon, consultée le 31 octobre 2017
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Église Saint-Pierre », notice no PA00091400, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Eglise paroissiale Saint-Goal, Locoal (Locoal-Mendon) », sur patrimoine.bzh (consulté le 14 novembre 2019)
  11. Notice no IA56005711, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  12. Notice d'inventaire du patrimoine
  13. http://www.opab-oplb.org/98-kelenn.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :