Armée révolutionnaire française

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir armée révolutionnaire et forces armées françaises.
Fusilier de ligne français de la Révolution

Quand la Révolution française se radicalisa, celle-ci fut rapidement menacée par des ennemis extérieurs et intérieurs. Cet état de guerre permanente, extérieure et intérieure, mena à plusieurs réformes des armées existantes en 1791 : Armée du Rhin, du Nord et du Centre.

Elles furent divisées en sept, puis onze, puis culminèrent à quinze armées après la réorganisation par Lazare Carnot, membre du Comité de salut public, à l'automne 1793.

Elles étaient souvent nommées d'après le département d'où elles opéraient. Elles disposaient toutes d'un journal propre.

1791 : 3 armées[modifier | modifier le code]

La première organisation des armées françaises en leur attribuant à chacune une région à défendre date de décembre 1791, du fait du ministre de la guerre, Narbonne[1].

1792 : 10 armées[modifier | modifier le code]


1793[modifier | modifier le code]

Alors qu'en février 1793, la France n’avait que 200 000 hommes sous les drapeaux, la levée en masse gonflera énormément les effectifs ; en juillet, on en compte 500 000 ; en septembre, 732 000 ; Et 804 000 soldats en décembre 1793[2], chiffre considérable pour l'époque, qui seront répartis en un maximum de 15 armées (marine incluse)[3].

1794[modifier | modifier le code]

Contrairement aux précédentes années, dorénavant les noms d'armées créées portent plus rarement le nom du département d'où elles opéraient, mais souvent celui du pays qu'elles envahissent.

Les armées en activité sont :

Autres armées créées par la suite[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arthur de Ganniers, « Le général Jarry et l’incendie de Courtrai par l’armée française en 1792 » Revue des questions historiques, tome XXIII, livre LXVII, 1900, p. 525
  2. Michel Mollat, Histoire de l'Ile-de-France et de Paris, Éditions Privat,‎ 1971, 599 p.
  3. [PDF]« Situation militaire de 1789 à 1815 », sur http://racineshistoire.free.fr/, Racines & Histoire (consulté le 8 octobre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]