Yvan Bourgnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourgnon et Yvan.
Yvan Bourgnon
Yvan Bourgnon.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Fratrie
Autres informations
Site web

Yvan Bourgnon est un skipper suisse, né le à La Chaux-de-Fonds. Il est le frère cadet de Laurent Bourgnon, avec qui il a remporté la Transat en double Jacques-Vabre 1997.

D'octobre 2013 à juin 2015, il effectue un tour du monde sur un catamaran non habitable de 6,30 m, sans GPS, en faisant le point à l'aide d'un sextant et de cartes papier.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de huit ans, il embarque avec ses parents pour un tour du monde qui va durer près de quatre ans. Lorsqu'il a treize ans, la famille s'installe à Saint-Brevin-les-Pins, en Loire-Atlantique[1].

Il se fait connaître en 1995 en remportant un triplé inédit Mini-Fastnet-Transgascogne-Mini Transat[1]. En 1997, sur Primagaz, il gagne avec son frère Laurent la Transat Jacques-Vabre[1]. Il est marié et a deux enfants.

Tour du monde « à l'ancienne » sur un catamaran de sport[modifier | modifier le code]

Le , il part des Sables-d'Olonne en compagnie de Vincent Beauvarlet[2] pour un tour du monde « à l'ancienne » sur un catamaran de sport de 6,30 m non habitable. Les deux navigateurs ne reçoivent pas d'informations météo et n'ont pas de GPS. Ils n'ont qu'un sextant, un téléphone satellitaire et des cartes traditionnelles[3]. Un bateau accompagnateur, l'Ideo, va leur porter assistance aux escales, mais pas en mer : il ne leur communique même pas leur position.

Après une escale à La Corogne du 8 au 12 octobre 2013, ils rencontrent des conditions « dantesques » le 13 octobre : rafales à 45 nœuds, houle de cinq mètres. Le bateau se cabre à la verticale[4]. Les deux marins connaissent huit jours très difficiles. Par manque de vent et de nourriture, ils font une escale imprévue à Agadir, du 21 au 26 octobre. À Las Palmas de Gran Canaria (îles Canaries), Vincent Beauvarlet abandonne[5]. Le 20 novembre, Yvan Bourgnon continue seul[6]. Le 29 novembre, il rencontre des vents très forts. Le bateau est mis sur le côté. Retenu par sa ligne de vie, le navigateur bataille une heure durant avant de redresser le bateau, et doit encore lutter pour se hisser à bord[7]. Il arrive au Marin, en Martinique, le 10 décembre[8]. Il en part le et arrive à Colón, au Panama, le 9[9].

Après avoir franchi le canal, il quitte l'archipel des Perles le 23 février 2014, et arrive à Puerto Baquerizo Moreno, dans l'île San Cristóbal (Galápagos), le 2 mars[10]. Il repart le 7 pour son étape la plus longue, vers les îles Marquises[11]. Il arrive à Nuku Hiva le 27 mars[12]. Après des escales aux Tuamotu, à Tahiti, à Raiatea, à Bora-Bora et aux Samoa, il arrive à Viti Levu (la plus grande des îles Fidji) le 17 mai[13]. Il fait encore escale aux îles Vanuatu et à Darwin, en Australie[14]. Il arrive à Bali le 1er juillet[15].

Principales routes maritimes et zone de piraterie. Celle-ci est concentrée dans le golfe d'Aden, mais s'étend très loin au large, des côtes d'Oman aux Seychelles
Zone d'opération des pirates somaliens entre 2005 et 2010.

Il quitte Bali le 12 juillet 2014 pour les Maldives. Les conditions de mer s'étant détériorées, il se déroute sur Galle, au Sri Lanka. Le 1er août, à l'approche de ce port, il fait naufrage. Il s'en sort indemne, mais son bateau est entièrement détruit[16]. Pris pour un trafiquant de drogue, il est emprisonné 24 heures[17]. Il fait construire un nouveau bateau à Caen, l'assemble au Sri Lanka et reprend la mer le 22 mars 2015, sans le bateau accompagnateur[18]. Le 3 avril, à quelque 200 milles de Socotra, il se met « en mode furtif » : il demande que sa position ne soit plus communiquée sur Internet, car il arrive dans une zone où la piraterie n'a pas été totalement éradiquée. Il fait escale à Djibouti du 15 au 22 avril. Il remonte alors la mer Rouge, étape qu'il considère comme la plus éprouvante de son voyage, en raison de forts vents contraires, parfois très violents, d'une mer courte et dure, de la navigation au sextant parmi les plates-formes pétrolières, parmi une multitude d'archipels hérissés de récifs coralliens, au milieu d'un trafic très dense — et surtout en raison du refus obstiné des cargos d'observer les règles de priorité (25 restent indifférents aux appels VHF, visuels et sonores, alors qu'ils sont en route de collision)[19]. Il arrive à Suez le 7 mai[20].

Il franchit le canal. Le 13 mai 2015, il quitte Port-Saïd. Du 26 au 29, il fait une escale technique dans l'île Manoel, à Malte. Le 8 juin, il franchit le détroit de Gibraltar. Le 11, il fait une escale technique à Cascais, sur la côte portugaise. Il repart le lendemain. Après une dernière escale à Torquay, sur la côte du Devon[21], il boucle son tour du monde en arrivant le 23 juin 2015 à Ouistreham, près de Caen[22].

Ce tour du monde est l'objet de la collection documentaire "Le Monde d'Yvan"[23], écrite et réalisée par Pierre Guyot pour le groupe Fox International Channels (National Geographic Channel, National Géo Wild et la chaîne Voyage) et composée de quatre films de 52 minutes : "Face aux éléments""Retour aux sources""Tous les dangers" et "Mare Nostrum". Le documentaire "Retour aux sources" raconte notamment les retrouvailles à Raiatea d'Yvan Bourgnon avec son frère Laurent Bourgnon dont le film dévoile les toutes dernières interviews et les dernières images filmées, avant sa disparition lors d'un accident de plongée dans l'archipel des Tuamotu en juin 2015. Par ailleurs, ce voyage fait l'objet d'un autre documentaire "En Équilibre sur l'Océan[24]" dont la sortie est prévue le 12 juillet 2017 et réalisé par Sebastien Devrient.

En août 2016, Yvan Bourgnon participe au Tour de la Martinique des yoles rondes sur la yole lamentinoise CDTM/EDF[25]

Palmarès en course[modifier | modifier le code]

  • 1995
1er Mini-Transat
1er Mini-Fastnet
1er Transgascogne (skipper) : jamais un coureur n’avait remporté les 3 épreuves dans une même saison.
2e Course de l'Europe (Primagaz / tacticien)
Champion de France Hobie Cat 16
2e Raid de la Liberté en catamaran F18
4e Raid BREITLING en catamaran F18
  • 1996
6e Québec-Saint Malo (Laiterie de St Malo / skipper)
1er Grand Prix de Brest (Primagaz / tacticien)
2e Trophée Clairefontaine
2e Grand Prix de Fécamp et de la Trinité-sur-Mer (Primagaz / tacticien)
  • 1997
3e Course de l'Europe (Primagaz / navigateur)
Record de la Manche (Primagaz / tacticien)
1er Fastnet Race (Primagaz / tacticien)
1er Transat Jacques Vabre (Primagaz / coskipper)
  • 1998
Route du Rhum (Yprema) Ab
2e Grand Prix de Vendée (Primagaz / navigateur)
  • 1999
Tentative de record de l'Atlantique en équipage échoué : record + 2 h (Foncia/skipper) avec un bateau plus petit que Jet Services.
3e Trophée Clairefontaine
4e Fastnet (Foncia / skipper)
3e Transat Jacques Vabres (Foncia /skipper)
  • 2000
3e Québec-St-Malo (Bayer en France / skipper)
Record de la meilleure distance parcourue en 24 heures : 625,34 milles (Bayer en France/skipper)
3e Grand Prix de Fécamp (Bayer en France / skipper)
  • 2001
4e Challenge Mondial Assistance (Cherbourg Tarragone) (Bayer/skipper)
Record de la Traversée de la Manche en 2 h 14 min 55 s (skipper)
8e Transat Jacques Vabres (Nautica / skipper) à la suite d'une avarie.
  • 2002
Concurrent de la Route du Rhum : chavirage avec 80 nœuds de vent (Rexona Men / skipper)
  • 2003
Champion de France Formule 18 des raids (barreur)
  • 2005
Création du Team Océan : 1re écurie de course au large
Vainqueur du Tour de l’île de Wight sur le trimaran Brossard
  • 2006
Record absolu des 24 heures en solitaire : 610 milles sur le trimaran Brossard
Record de la traversée de la Manche Britany Ferries entre Plymouth et Roscoff : 3 h 21 min à plus de 29 nœuds de moyenne sur le trimaran Brossard
Record SNSM entre Saint-Nazaire et Saint-Malo en équipage en 13 h 26 min sur le trimaran Brossard
6e de la Route du Rhum sur le trimaran Brossard
3e au raid Baie de mont Saint-Michel en catamaran F18
  • 2007
Record du Tour de la Guadeloupe : 8 h 03 min sur le trimaran Brossard
4e de la Transat Jacques Vabres entre Le Havre et Bahia de Salvador sur le trimaran Brossard
2e au Championnat de France des Raids en catamaran F18
  • 2008
Champion de France des Raids en catamaran F18 2008
1er au Raid Emeraude à Saint-Lunaire en catamaran F18
1er au Raid baie du mont Saint-Michel en catamaran F18
2e au classement national des coureurs en catamaran F18 raid 2008
2e raid de Ronce-les-Bains en catamaran F18
3e raid bleu en Normandie en catamaran F18
3e à la Costarmoricaine en catamaran F18
3e raid des Baleines en catamaran F18
3e du Trophée Malo en catamaran F18
3e du raid de Toulon en catamaran F18 (championnat de France)
2e du Trophée Mer et Montagne 2008 à Cancale
3e à l’Euromed’s cup à Marseille en IRC
  • 2009
7e à l’Archipelago Raid
1er Raid de Sète
  • 2010
3e au raid iroise en Catamaran F18
1er au raid de Sestri Levante en Italie en Catamaran F18
1er au Défi de la Baule
2e à la 66 Sailing Cup
2e raid de Quiberon
8e Championnat du Monde nacra F18 en Hollande
2e à la Juri’s cup
3e au Critérium de la Méditerranée en F18
3e au Raid Manche Atlantique
  • 2011
1er au Raid Iroise en F18
1er au Défi de la Baule en catamaran
3e à la Sailing Cup à Argelès en F18
14e au championnat du monde de F18
Statut de sportif de haut niveau
5e au Bol d’Or du lac Léman en M2
  • 2012
Record des 24h en cata de sport : 344 milles au large du Brésil en F20
Titre de champion d’Europe 2012 en Nacra F20
1er de la Zout Cup en Belgique
1er des régates du Lac de Joux en Nacra F20
3e du Raid des 3 phares en F18
5e du Grand Prix de Hyères en cata M2

Records[modifier | modifier le code]

  • 2012
Record des 24h en voile légère : 344 milles (637,52 km) au large du Brésil sur un cata de sport : Nacra F20 Carbon
Record de la traversée de la Méditerranée : 480 milles parcourus en moins de 53 heures entre Marseille et Carthage sur Hobie Cat Fox
1er août : Record Le trophée des cent milles Brittany-Ferries : 3 heures 21 minutes et 10 secondes à une moyenne de 29 nœuds à bord de son trimaran océanique Brossard [26].
Record SNSM : Record absolu en 13 heures 26 minutes et 49 secondes à bord de son trimaran océanique Brossard à plus de 21 nœuds de moyenne[27]
Record de distance à la voile en 24 heures : 610.45 milles à la vitesse moyenne de 25,44 nœuds à bord de Brossard[28]

Défis aventure[modifier | modifier le code]

  • 2012

Passage du Cap Horn en cata de sport avec 60h de navigations en F20, lors du Défi Terrésens 2012[29]

  • octobre 2013 à juin 2015

1er Tour du monde en catamaran de sport non habitable, en solitaire, sans assistance, sans météo et sans GPS. 20 mois, 20 étapes et 55 000 km autour du monde par les alizés, lors du Défi Atlantis Télévision.

  • 13 Juillet 2017 au 22 Septembre 2017

Défi Bimédia : relier Océan Pacifique et Océan Atlantique par la passe Nord-Ouest. Premier navigateur à faire l'exploit après 7500 km entre Nome (Alaska) et Nuuk (Groenland) sur son catamaran de sport non habitable, en solitaire.[30]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Parcours », sur yvan-bourgnon.fr.
  2. « Yvan Bourgnon cherche un nouvel équipier », sur eurosport.fr, 8 novembre 2013.
  3. « La navigation astronomique d'Yvan Bourgnon », sur ledefidyvanbourgnon.com, 18 mai 2015.
  4. « Sur les traces d’Yvan Bourgnon : la météo à l’ancienne », sur nautisme.meteoconsult.fr, Figaro Nautisme, 15 octobre 2013.
  5. Les deux hommes donnent à cet abandon des raisons contradictoires. Yvan Bourgnon, le , invoque la « défaillance physique et psychologique » de Vincent Beauvarlet. « Communiqué de presse Yvan Bourgnon », sur categorynet.com. Vincent Beauvarlet, le 4 février, conteste cette version. La « seule raison », selon lui, est un « différend financier ». « Du nouveau entre Vincent Beauvarlet et Yvan Bourgnon », sur voilesnews.fr.
  6. « Yvan Bourgnon est reparti en solitaire », sur nautisme.lefigaro.fr, 25 novembre 2013.
  7. « Je naviguais tranquillement dans la pétole », sur ledefidyvanbourgnon.com, 2 décembre 2013.
  8. « Yvan Bourgnon est arrivé en Martinique », sur letelegramme.fr, 11 décembre 2013.
  9. « Yvan Bourgnon arrivé à Panama », sur eurosport.fr, 10 février 2014.
  10. « Yvan Bourgnon aux Galapagos », sur lejournaldessables.fr, 3 mars 2014.
  11. « Traversée du Pacifique », sur en-avant-toute.ch, 7 mars 2014.
  12. « Yvan Bourgnon est arrivé aux Marquises », sur nautisme.lefigaro.fr, 27 mars 2014.
  13. « Yvan Bourgnon aux Fidji », sur letelegramme.fr, 18 mai 2014.
  14. « Yvan Bourgnon en Australie », sur lejournaldessables.fr, 17 juin 2014.
  15. « Yvan est arrivé à Bali ! » sur ledefidyvanbourgnon.com, 2 juillet 2014.
  16. AFP, « Yvan Bourgnon fait naufrage au Sri Lanka », sur francetvsport.fr, 1er août 2014.
  17. Bourgnon : « J'ai cru que j'allais y laisser ma peau ». Interview sur Sport365, 24 septembre 2015.
  18. Guillaume Loisy, « Yvan Bourgnon, « mister cata-sport » repart à l’aventure », sur sport24.lefigaro.fr, 22 mars 2015.
  19. « Ma traversée de la mer Rouge par Yvan Bourgnon », sur ledefidyvanbourgnon.com, 8 mai 2015.
  20. « Bourgnon à Suez », sur sport24.lefigaro.fr, 7 mai 2015.
  21. (nl) « Yvan Bourgnon volbrengt vandaag gewaagde wereldomzeiling per open sportcatamaran », sur nauticlink.com, 23 juin 2015.
  22. AFP, « Voile: Yvan Bourgnon boucle son tour du monde "à l'ancienne" », sur rtl.be, (consulté le 23 juin 2015).
  23. « Prenez part au tour du monde d'Yvan Bourgnon », sur Bateaux.com (consulté le 10 janvier 2016)
  24. « FILM DOCUMENTAIRE CINEMA | En équilibre sur l'océan - FILM 2017 », sur FILM DOCUMENTAIRE CINEMA | En équilibre sur l'océan - FILM 2017 (consulté le 19 juin 2017)
  25. « "Il faut déployer une énergie dingue pour rester en équilibre sur la yole" (Yvan Bourgnon) », sur Martinique 1ère (consulté le 4 août 2016)
  26. « 100 milles - Troisième édition », Brittany Ferries (consulté le 20 janvier 2012)
  27. « Les temps de référence », Record SNSM, (consulté le 20 janvier 2012)
  28. (en) « WSSR Newsletter No 125. 24 Hour record », sur www.sailspeedrecords.com (consulté le 9 janvier 2018)
  29. « Défi Terrésens : Yvan Bourgnon passe le Cap Horn », sur 20 Minutes,
  30. Rédaction, « Yvan Bourgnon réalise le premier passage à la voile entre l'Alaska et le Groenland », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]