Bagad Roñsed-Mor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bagad Roñsed-Mor
Description de cette image, également commentée ci-après
Le bagad Roñsed-Mor au Festival interceltique de Lorient 2012
Informations générales
Genre musical Musique bretonne
Instruments bombardes, cornemuses, caisses claires/percussions
Années actives Depuis 1969
Labels Coop Breizh
Site officiel www.ronsedmor.org
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Bagad Roñsed-Mor.

Le Bagad Roñsed-Mor est basé à Locoal-Mendon (Morbihan). Il a été créé en 1969 par Alan Le Buhé et fait partie des bagadoù les plus titrés en Bretagne (4 titres remportés en 1990, 1993, 1999 et 2003). Son nom signifie hippocampes (pl. de roñs-mor, chevaux de mer)[1]. Cet animal, que l'on trouve dans la rivière d'Étel, est le symbole du bagad[2].

Le bagad organise en mai un "trophée Roñsed-Mor" où les concours, concerts, spectacles, fest-noz et jeux divertissent d'agréables journées de festivités.

Il a publié de nombreux albums seul et a participé à des albums de Gilles Servat, Pascal Lamour, Denez Prigent, Pat O'May, Carlos Nuñez et Dan Ar Braz. Il a joué avec Alan Stivell, José Ángel Hevia, Michael Jones...

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Le bagad Roñsed-Mor est créé en 1969 à Locoal-Mendon par Alain Le Buhé. Ancien sonneur du bagad de Lann-Bihoué, et fondateur cinq ans plus tôt d'un autre bagad à Carnac, il répond ainsi à des demandes d'habitants de cette ville dont est originaire sa femme. Il favorise alors l'utilisation du binioù kozh dont la taille réduite est plus adaptée à l'enseignement pour les enfants, alors que les autres bagadoù de l'époque favorise l'usage du Biniou braz de plus grande dimension et importé d'Écosse. Il refuse par ailleurs la présidence du groupe de façon que les familles s'impliquent dans le projet[3].

Il participe au championnat national des bagadoù et accède à la première catégorie en 1981.

En mai 1987, il organise son premier "Trophée Roñsed-Mor", concours se déroulant sur trois jours, à Locoal-Mendon.

Années de champion[modifier | modifier le code]

Il obtient quatre fois le titre de "champion de Bretagne", en 1990, 1993, 1999 et 2003. André Le Meut était le penn-soner du bagad pour les titres de 1993 à 2003. Après son départ en 2005, son neveu, Yvonnick Le Meut, prend la place de "chef d'orchestre" en 2006[4]. Il est remplacé dans cette mission par Gwenaël Dage en 2009, chef du pupitre cornemuses durant plusieurs années. Début 2014, ses obligations professionnelles l'éloignant "du terrain", il est remplacé par Samuel Guegan.

En 1990, à l'occasion de ses 20 ans, il enregistre son premier CD, en compagnie de la chanteuse Nolùen Le Buhé. Les compositions sont signées par André Le Meut. En 1993, il sort son deuxième album et le chanteur Gilles Servat, qui habite Locoal-Mendon, rejoint le bagad pour une série de concerts. Gilles Servat invite également la formation à participer à l'enregistrement de son disque Sur les quais de Dublin et dans ses tournées[5]. De plus, son épouse est membre du bagad[6]. Lors du festival interceltique de Lorient en 2001, il accompagne Denez Prigent pour un concert enregistré et sorti sous le nom Live Holl a-gevret ![7].

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Le bagad lors du défilé du Festival interceltique de Lorient 2012.

En 2009 il fête ses 40 ans et présente son spectacle "Kejaj". Il se produit sur les grandes scènes comme Paris Bercy (mars 2010), l'Olympia (Paris), le Stade de France pour les St Patrick, le Stade de Rennes, le Stade de la Beaujoire à Nantes, le Théâtre antique de Vienne... Il a joué dans les grands festivals français comme les Vieilles Charrues 2004, le Festival de Cornouaille, le Festival interceltique de Lorient, Fête de la Musique à Bayonne, Breizh Touch sur les Champs-Élysées (2007, le Festival du chant de marin de Paimpol, les Highland Games de Bressuire, le Pont du Rock à Malestroit et étrangers : Festival Celtica (Italie), Celtic Festival à Chicago et Houston, Festival Bandas de Gaïtas à Gijón, Pola Siero, Villaviciosa d'Aviles et Vigo de Galicia (Espagne), Cap à l'Est Banska Stiavnica (Slovaquie), Festival Rudolstadt (Allemagne), Porrentruy (Suisse), Schots Week-End Alden Biesen (Belgique), World Pipe-Band Championships Glasgow 2006 (Écosse)...


Fonctionnement[modifier | modifier le code]

L'association[modifier | modifier le code]

Liste des présidents :

Le bagad Roñsed-Mor est organisé sous la forme d'une association loi de 1901 créée en 1969 et qui compte en 2013 160 membres[6]. Le groupe fait par ailleurs partie de la BAS 56, la section du Morbihan de la Bodadeg ar Sonerion.

Le groupe principal[modifier | modifier le code]

Liste des penn soner :

Le Bagad compte une quarantaine de musiciens répartis en trois pupitres, qui se produisent en concert, en fest-noz ou en défilé. En 2018, il est composé d’une soixantaine de membres[6].

Les autres ensembles et la formation[modifier | modifier le code]

Depuis 2000, il comporte également un Bagadig évoluant en 5e catégorie, après être descendu en 2010. Le bagadig remonte en quatrième catégorie en 2013, ce qui favorise la création du bagadigan Roñsed-Mor, un ensemble destiné aux débutants. Lors de cette même saison est créé un pipe band, le Sea-Horse Academy Pipe-Band, une « école d'exigence »[12].

Avec son école de musique, L'ensemble assure des activités de formation à plus de 70 élèves dont les cours sont dispensés par des professeurs diplômés de sonerion et part des professeurs benevoles membres du bagad. L’organisation des stages(danses, terroir, ensemble...) et la participations à differents concours(bagadig,ensemble bombarde, soliste, couple...) sont une part importante du cursus de formation des jeunes sonneurs.

Productions artistiques[modifier | modifier le code]

Répertoires et créations[modifier | modifier le code]

Pascal Lamour et le bagad en 2005

Le bagad mélange les styles et les expériences. Il a créé des spectacles avec Pascal Lamour : « War an Hent » (2004-2011), « Kejaj » (2009-2011) avec Louise Ebrel, Gilles Servat, Pat O'May, Dom Duff, Samuel Le Henanff et 16 danseurs. Des créations ont été montées avec la Marmite Infernale (collectif de Jazz Lyonnais), l’Eutépé (trompettes de Paris), la Batterie-Fanfare de Peillac...

La suite composée par les Roñsed-Mor et leur penn-soner en 2012 pour la finale à Lorient, É kreiz er pont (« Au milieu du pont »), s'inscrit bien dans l'esprit propre au bagad, en innovant quant aux sonorités et inspirations[13].

En 2012, sa création "Bahoteries" convie la section de cuivres L'Usine à Canards et le trio de chanteurs de Haute-Bretagne Roland Brou, Charles Quimbert et Mathieu Hamon.

Discographie[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Le pupitre percussions lors du concours à Lorient en 2012.

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Saint-Patrick à Bercy (CD/DVD)
  • Nuit Celtique au Stade de France (CD/DVD)
  • BAGAD : Championnat de Bretagne (Coop Breizh)

Résultats en championnat[modifier | modifier le code]

Le groupe finissant 4e du championnat national des bagadoù 2013.

Championnat national des bagadoù[modifier | modifier le code]

  • 2010 : 5e (1re cat.)[14]
  • 2011 : 4e (1re cat.)
  • 2012 : 6e (1re cat.)
  • 2013 : 4e (1re cat.)
  • 2014 : 4e (1re cat.)
  • 2015 : 3e (1re cat)
  • 2016 : 3e (1re cat)
  • 2017 : 4e (1re cat)[15]

Palmarès du bagad[modifier | modifier le code]

  • Champion de Bretagne des bagadoù : 1990, 1993, 1999, 2003
Le groupe en concert à Lorient.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation sur le site du festival des Filets bleus
  2. « LE BAGAD DE LOKOAL-MENDON » (consulté le 11 décembre 2009).
  3. Mathieu Pélicart, « Bagad Roñsed-Mor. Le bébé d'Alain Le Buhé », dans Le Télégramme, 10 mai 2009, consulté sur www.letelegramme.fr le 21 décembre 2013
  4. Bagad Roñsed-Mor. Gwenaël Dage nouveau penn-soner, Le Télégramme, 17 octobre 2009
  5. aux côtés de Ronnie Drew des Dubliners, de Rita Connolly, de Sharon Shannon et de Donal Lunny
  6. a b et c David Cormier, Musique. Dans les coulisses d'un bagad, Le Télégramme, 9 août 2013 
  7. Martine Valo, « Ces amateurs qui battent le rythme de la culture bretonne », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  8. a et b « Une femme à la présidence du bagad Roñsed-Mor », dans Ouest-France, 28 février 2010, consulté sur www.ouest-france.fr le 2 novembre 2012
  9. http://www.ouest-france.fr/lionel-herve-nouveau-president-du-bagad-ronsed-mor-2893282
  10. a b et c « Bagad Roñsed-Mor. Gwenaël Dage nouveau penn-soner », dans Le Télégramme, 17 octobre 2009, consulté sur www.letelegramme.fr le 26 novembre 2013
  11. a et b « Bagad Roñsed-Mor. Samuel Guegan, nouveau penn-soner », dans Le Télégramme, 31 décembre 2013, consulté sur www.letelegramme.fr le 13 janvier 2014
  12. Bagadig. Un nouveau pipe-band se met en marche, Le Télégramme, 7 novembre 2012
  13. Bagad. Les passerelles musicales des Roñsed-Mor, Le Télégramme, 2 août 2012
  14. Grille résultats Première Catégorie, BAS, 7 août 2010
  15. Grille résultats Première Catégorie,BAS, août 2017

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Armel Morgant et Jean-Michel Roignant, Bagad : vers une nouvelle tradition, Spézet, Coop Breizh, 2005, 160 p.  (ISBN 2-84346-252-5)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Bagad, film documentaire réalisé par Christian Rouaud, 52 min.
  • 2013 : Neuf mois au cœur d'un bagad, reportage réalisé par David Cormier pour Le Télégramme, 26 min.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]