Jules Mény

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mény.

Jules Adolphe Menj dit Mény (17 septembre 1890 à Paris - 1945 en déportation en Allemagne) fut directeur de la Compagnie française des pétroles (future Total) et résistant.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études à l'École Polytechnique (major de la promotion 1909), il poursuit à l'École des mines.

Il participe à la Première Guerre mondiale dans l'artillerie, puis dans l'aviation.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après la guerre et un premier emploi, il est recruté en 1920 pour codiriger la Steaua Romana, une entreprise pétrolière roumaine. Ce qui lui permet de faire ses preuves et de devenir l'un des spécialistes français du pétrole. En 1928, il est appelé à la direction de la toute nouvelle Compagnie française des pétroles.

Résistance[modifier | modifier le code]

En 1939, il est d'abord au grand quartier général de l'air, puis la direction des fabrications au ministère de l'Air, puis devient un sous-secrétaire d'État. Après la défaite, il prend la direction du comité d'organisation des combustibles liquides.

En 1943, il est arrêté par la Gestapo, en même temps qu'une vingtaine de hauts fonctionnaires. En 1945, il décide de s'évader, mais est repris et envoyé à Dachau. Jules Mény meurt en déportation entre Dachau et Buchenwald.

Liens externes[modifier | modifier le code]