Mohel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le mohel (מוהל en hébreu, mohalim au pluriel) est la fonction de celui qui exécute la Brit milah selon la tradition juive, c'est-à-dire la circoncision rituelle d'un enfant mâle au huitième jour après sa naissance ou lors d'une conversion.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Livret de Mohel provenant de Hegenheim (F), datée entre 1805 et 1849. Aujourd'hui dans la collection du musée juif de Suisse.

Dans le judaïsme contemporain, la circoncision est réalisée par un mohel professionnel, ayant une connaissance parfaite de la procédure et du rituel.

Bibliquement, le commandement de la circoncision est adressé au père de l'enfant lui-même. Toutefois, la majorité des pères juifs préfèrent déléguer l'exécution au mohel.

Il existe une coutume pour les mohalim de réaliser leur première circoncision sur leur propre fils si cela est possible, sous la direction de leur « formateur ».

Jusqu'à ce jour, de nombreux Mohalim inscrivent les noms et dates de naissance des garçons qu'ils circoncisent dans de petits livrets. Aujourd'hui, ces livres sont des documents importants pour les études généalogiques. De nos jours, ces notes sont souvent digitales.[1]

En France, le Consistoire de Paris publie depuis 2014 une liste de mohalim accrédités[2]. En Israël, les mohalim sont certifiés par un comité dépendant du ministère de la Santé, de celui des Affaires religieuses et du Grand rabbinat[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de + en) Birth Culture. Jewish Testimonies from Rural Switzerland and Environs, Bale, Naomi Lubrich, (ISBN 978-3796546075), p. 54-123
  2. « L'association française des Mohalim », sur le site du Consistoire de Paris
  3. (en) « Certified and Non-Certified Mohels »

Voir aussi[modifier | modifier le code]