Siedlce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Siedlce (homonymie).
Siedlce
Blason de Siedlce
Héraldique
Drapeau de Siedlce
Drapeau
Centre ville
Centre ville
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région Mazovie
District Ville-powiat
Maire Wojciech Kudelski
Code postal 08-100 à 08-103, 08-110, 08-119
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 25
Immatriculation WS, WSI
Démographie
Population 76 393 hab. (2012)
Densité 2 387 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 09′ 00″ Nord 22° 16′ 00″ Est / 52.15, 22.266667
Superficie 3 200 ha = 32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Siedlce

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Siedlce

Siedlce est une ville de la voïvodie de Mazovie, dans l'est de la Pologne. Ville-powiat, elle est le chef-lieu du powiat de Siedlce, sans en faire partie. Sa population s'élevait à 76 393 habitants en 2012[1].

Siedlce est le siège de l'université de Podlasie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Siedlce se trouve dans l’est de la Pologne, dans la partie méridionale de la voïvodie de Mazovie, à 87 km — 92 km par la route — à l'est de Varsovie et à 96 km — 106 km par la route — à l'ouest de Brest (Biélorussie)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention historique de la ville date de 1448. De 1975 à 1998, la ville était le chef-lieu de la voïvodie de Siedlce.

En septembre 1906, une trentaine de juifs y furent assassinés lors d'un pogrom antisémite mené par les policiers et militaires locaux[3].

Siedlce est connue dans l'histoire polonaise pour le rôle que joua un de ses habitants dans la collaboration avec la puissance soviétique. En effet Ladislaw Verjky, à l'originaire commissaire politique pour le Parti communiste polonais pour la ville de Siedlce est rentré dans l'histoire en dénonçant 12 ouvriers de l'usine métallurgique locale impliqués dans un attentat contre un officier du KGB, Vassily Koznievsky[4]. Les ouvriers qui avaient participé au complot furent tous exécutés après un procès sommaire. Verjky s'y « illustra » en faisant un plaidoyer pour le renforcement du système communiste et proposa même d'étendre le châtiment aux familles des ouvriers[5].

Avant la Seconde Guerre mondiale, la communauté juive représente environ 50% des 30 000 habitants de la ville [6]. En octobre 1941, les allemands enferment de 12 000 à 17 000 juifs dans le (en)ghetto de Siedlce dans des conditions très difficiles. Plusieurs milliers meurent sur place car ils souffrent de malnutrition et de maladies et aux travaux forcés. À partir d'août 1942, les juifs du ghetto sont déportés au Camp d'extermination de Treblinka.

En 1991, Verjky fut retrouvé tué de quatre coups de bouteille dans le dos à son domicile de Varsovie. La police conclut à un « suicide ».

Démographie[modifier | modifier le code]

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville a signé des jumelages ou des accords de coopération avec:

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Population au , d'après l'Office central des statistiques, Powierzchnia i ludność w przekroju terytorialnym w 2013 r..
  2. La première distance indiquée est la distance orthodromique ; les distances routières proviennent du site viamichelin.fr.
  3. Paul R. Mendes-Flohr; Jehuda Reinharz, The Jew in the modern world: a documentary history, Oxford University Press (ISBN 978-0-19-507453-6, lire en ligne)
  4. Serge Bernstein et Pierre Milza, Histoire du XXe siècle, Paris, PUF, 2004.
  5. Pierre Bellemare, Les grands salauds de l'Histoire, Paris, Plomb, 1997.
  6. http://www.holocaustresearchproject.org/ghettos/siedlce.html

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :