Aller au contenu

Chamamé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chamamé
Origines stylistiques Musique et danse de Corrientes
Origines culturelles Corrientes, Argentine
Instruments typiques Chant, accordéon, bandonéon, guitare, piano, violon, contrebasse, basse électrique, basse acoustique
Popularité Élevée (littoral argentin, Patagonie argentine), moyennement élevé (dans le Mercosur)

Genres dérivés

Sertanejo, chamamé rock, chamamé electro

Le chamamé *
Image illustrative de l’article Chamamé
Fresque du musée du chamamé.
Pays * Drapeau de l'Argentine Argentine
Liste Liste représentative
Année d’inscription 2020
* Descriptif officiel UNESCO

Le chamamé est un genre musical traditionnel ayant émergé dans la province de Corrientes, en Argentine, joué aussi au Paraguay et dans certains endroits du Brésil tels que le Mato Grosso do Sul, le Paraná ou le Rio Grande do Sul.

Le chamamé est inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité en par l'UNESCO[1].

Caractéristiques

[modifier | modifier le code]

Il rassemble des éléments culturels des Indiens Guarani[2], des conquistadors espagnols et même des émigrants italiens et allemands. C'est une musique de gauchos dit-on parfois[3], comme le malambo, mais se danse en couple contrairement à celui ci. Il montre actuellement (2020) un regain de popularité avec des artistes comme Chango Spaciuk.

Le chamamé est le résultat de la fusion des ethnies qui, mélangées avec le temps, content l'histoire de l'homme et de son paysage. Il utilise l'accordéon et la guitare comme instruments principaux. Ils alternent la partie rythmique et la partie mélodique, ainsi que le

[4]. De nombreux chamamés ont été entendus puis repris dans l'accordéon musette en France tandis que le style original y restait méconnu contrairement au tango, mais pour les mêmes raisons et les mêmes liens entre l'Argentine et l'émigration française du sud ouest en particulier. Il est encore beaucoup joué à l'heure actuelle comme en témoignent de nombreux groupes et vidéos sur YouTube, avec une partie traditionnelle qui essaye de garder une certaine qualité et une certaine authenticité, et une partie qui vise plus la variété et la danse et se rapproche dans ses codes du musette. La partie traditionnelle (avec accordéon ou parfois bandonéon) lui donne parfois des accents et une atmosphère qui le rapproche des accents du tango. Celui-ci était l'apanage des villes tandis que le chamamé était plus attaché à la campagne. Mais il gagne ensuite ses lettres de noblesse avec des artistes comme Raúl Barboza et d'autres.

En espagnol, on appelle chamameceros les joueurs de chamamé.

Artistes représentatifs

[modifier | modifier le code]
  • Chango Spasiuk[5]qui est très actif et très présent y compris dans la jeunesse actuelle en 2024 et qui s'est produit en France, notamment à Marseille
  • Raúl Barboza
  • Rudi et Nini Flores
  • Milagros Caliva [6]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. « L'UNESCO rassemble les peuples autour de traditions transnationales comme le couscous, l'une des 32 nouvelles inscriptions sur ses Listes du patrimoine immatériel », sur UNESCO,
  2. Cezame, « Album Argentine - Chamamé, musique du Paranà », sur Cezame Music Agency (consulté le )
  3. « Musica Gaucha: Chamamé », sur Musica Gaucha (consulté le )
  4. « À la découverte du chamamé, un emblème musical du nord-est argentin | SeoDigg » (consulté le )
  5. « Chango Spasiuk, chaman du chamamé », sur Libération.fr, (consulté le )
  6. Milagros Caliva y ensamble de cuerdas | Vilo Vinilo, Lumiton (, 43:43 minutes) Consulté le .