Pain pita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pita.
Pitas prêtes à être vendues.
Pitas cuites sur un feu extérieur.

La pita ou le pain pita est un pain peu épais de forme ronde, généralement présenté en pile sur les étals au Moyen-Orient. Il est notamment consommé avec le kebab, le gyros ou du poulet.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le terme pita (πίτα) est probablement dérivé du grec ancien pēktos (πηκτός), qui veut dire « solide » ou « coagulé, grumeaux »[1]. Dans le monde arabe, les pains plats tels que la pita sont appelés khubz (pain ordinaire). Le livre de cuisine arabe du xe siècle, Kitab al-Tabikh de Muhammad bin Hasan al-Baghdadi, cite six recettes pour le khubz, tous cuits dans un four tandoor[2].

Il est aussi appelé « pain turc », « pain libanais », « pain syrien » ou « pain arabe », bien que le pain soit différent selon les régions.

Il porte différent nom selon le pays : كماج (« kmaj ») ou خبز عربي (« pain arabe ») en arabe, : питка en bulgare, Հաց պիտա (« Hats pita ») en arménien, πίτα en grec, פִּתָּה ou פיתה (« pitta ») en hébreu, pită en roumain, pide en turc.

Utilisation[modifier | modifier le code]

La pita est aussi le pain qui est mangé durant la période du ramadan en Turquie, appelé Pita du Ramadan (en turc : ramazan pidesi). Dans certaines villes de Turquie (en Anatolie centrale notamment), le pide est le seul pain vendu lors du Ramadan[réf. nécessaire].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) Georgios Babiniotis, Λεξικό της Νέας Ελληνικής Γλώσσας (Lexicon of New Greek), Κέντρο Λεξικολογίας,‎ 2005 (ISBN 960-86190-1-7), p. 1412.
  2. (en) Nawal Nasrallah, Annals of the caliphs' kitchens Ibn Sayyār al-Warrāq's tenth-century Baghdadi cookbook, Leiden Boston, Brill,‎ 2007 (ISBN 978-9004158672), p. 118–126.