Alexandrie (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alexandrie (homonymie).
Alexandrie
Drapeau de Alexandrie
Drapeau
Image illustrative de l'article Alexandrie (Italie)
Noms
Nom italien Alessandria
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Piedmont.svg Piémont 
Province Alexandrie 
Maire Maria Rita Rossa
2012-2017
Code postal 15121
Code ISTAT 006003
Code cadastral A182
Préfixe tel. 0131
Démographie
Gentilé alessandrini
Population 94 974 hab. (31-12-2010[1])
Densité 466 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 55′ 00″ N 8° 37′ 00″ E / 44.91667, 8.6166744° 55′ 00″ Nord 8° 37′ 00″ Est / 44.91667, 8.61667  
Altitude Min. 95 m – Max. 95 m
Superficie 20 400 ha = 204 km2
Divers
Saint patron San Baudolino
Fête patronale 10 novembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Piémont

Voir sur la carte administrative du Piémont
City locator 14.svg
Alexandrie

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Alexandrie

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Alexandrie
Liens
Site web http://www.comune.alessandria.it/default.asp

Alexandrie (en italien : Alessandria, en piémontais : Lissàndria) est une ville italienne, place-forte pendant la Renaissance, située dans la région du Piémont dans la plaine du Pô, qui est aujourd’hui le chef-lieu de la province d'Alexandrie.

La ville est située au bord du Tanaro, à environ 75 kilomètres au sud-est de Turin. Alexandrie constitue un important nœud ferroviaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Aussi nommée « Alexandrie de la Paille », cette ville fut construite à la hâte en bois et en chaume, en 1168, par la ligue lombarde pour s’opposer à Frédéric Barberousse, et reçut le nom d’Alexandrie en l’honneur du pape Alexandre III, qui régnait alors. Frédéric l’appela par dérision Alexandrie de la Paille, nom qui lui est resté.

En 1348, Alexandrie tombe entre les mains des Visconti et passe avec leurs biens aux Sforza, jusqu'en 1707, quand elle fut cédée par Joseph Ier à la Savoie.

Elle fut rattachée à la France de 1796 à 1814. Le 14 juin 1800, le village de Spinetta Marengo, situé sur la commune d'Alexandrie, fut le théâtre de la Bataille de Marengo, où s'affrontèrent troupes françaises et autrichiennes. Alexandrie devint ensuite chef-lieu du département de Marengo[2].

À partir de 1814, Alexandrie fut un territoire à nouveau savoyard, partie intégrante du Royaume de Sardaigne.

Pendant les années du Risorgimento, Alexandrie fut un centre actif des libéraux.

Alexandrie fut la première capitale d'une province italienne à être dirigée par un socialiste: l'horloger Paolo Sacco, le 25 juillet 1899.

Alexandrie était une cible militaire tactique durant la Seconde Guerre mondiale et a été soumise à des bombardements intensifs des Alliés, le plus grave étant les raids du 30 avril 1944, avec 238 morts et des centaines de blessés, et le 5 avril 1945, avec 160 morts, dont 60 enfants de l'asile des enfants dans la Via Gagliaudo. À la fin du mois, la ville a été libérée de l'occupation allemande (1943-1945) par la résistance partisane et les troupes de la Force expéditionnaire brésilienne.

Le 6 novembre 1994, le Tanaro a inondé une bonne partie de la ville, causant des dommages importants, surtout dans le quartier Orti.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mai 2002 mai 2007 Mara Scagni Parti démocrate  
mai 2007 mai 2012 Piercarlo Fabbio Le Peuple de la liberté  
mai 2012 en cours Rita Rossa Parti démocrate  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Spinetta Marengo, Castelceriolo, Lobbi, San Giuliano Nuovo, San Giuliano Vecchio, Mandrogne, Cascinagrossa, Litta Parodi, Valle San Bartolomeo, San Michele, Valmadonna, Villa del Foro

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bosco Marengo, Castellazzo Bormida, Castelletto Monferrato, Frugarolo, Montecastello, Oviglio, Pecetto di Valenza, Pietra Marazzi, Piovera, Quargnento, Sale, San Salvatore Monferrato, Solero, Tortona, Valenza

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville d'Alexandrie est jumelée avec [3]:

Économie[modifier | modifier le code]

La ville abrite une usine de fabrication de pneumatiques du groupe français Michelin.

Cultures[modifier | modifier le code]

Parmi les principaux monuments de la ville :

Sport[modifier | modifier le code]

La ville organise chaque année en mai un tournoi de tennis sur terre battue du circuit ATP Challenger Tour. la ville possède aussi un club de foot qui a evolué en série A

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

De nombreuses personnalités sont nées à Alexandrie :

Par ailleurs :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Alexandrie » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)
  3. Città gemellate

Annexes[modifier | modifier le code]

Source partielle[modifier | modifier le code]