Un mariage de rêve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Easy Virtue.

Un mariage de rêve

Titre original Easy Virtue
Réalisation Stephan Elliott
Scénario Stephan Elliott
Sheridan Jobbins (en)
d'après la pièce de
Noël Coward
Acteurs principaux
Sociétés de production Ealing Studios
Fragile films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre comédie romantique
Sortie 2008
Durée 97 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un mariage de rêve (Easy Virtue) est une comédie romantique britannique écrite et réalisée par Stephan Elliott, sortie en 2008.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Larita Huntington, une Américaine, est pilote de courses dans les années 1920. À l'issue d'un Grand Prix de Monte-Carlo, elle fait la connaissance d'un Anglais, John Whittaker, et l'épouse très peu de temps après. Le couple arrive en Angleterre où la jeune femme fait la connaissance de sa belle-famille. Veronica Whittaker, la mère de John, ainsi que ses sœurs Hilda et Marion, ont une opinion négative sur cette Américaine, contrairement à Jim, le père de famille. Veronica fait des recherches sur le passé de Larita et découvre un scandale : cette femme a déjà été mariée et a été soupçonnée du meurtre de son mari alors atteint d'un cancer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

La majorité des chansons de la bande sonore ont été écrites par Noël Coward, auteur de la pièce que le film adapte. When The Going Gets Tough, The Tough Get Going, clôturant le film, est cependant une chanson de Billy Ocean de 1986, arrangée dans un style jazz années 1920, et chantée par Colin Firth, Ben Barnes, Jessica Biel, et Andy Caine.

Comparaison avec le film de Hitchcock[modifier | modifier le code]

Le film de 1927, dû à Alfred Hitchcock et qui portait le même titre original, ne durait que 58 minutes mais était consacré pour presque la moitié au premier mariage de Larita avec l'artiste qu'elle amenait au suicide (dans le film de 2008, elle l'aidait à se suicider), au procès qui s'ensuivait (elle y était lavée de l'accusation d'homicide, mais condamnée pour adultère), à son voyage sur la Côte d'Azur où elle faisait la connaissance de John, et finalement à l'arrivée du couple en Angleterre dans la luxueuse propriété de sa belle-famille. Le film de 2008 commence pour sa part avec l'arrivée du couple à la villa et se poursuit pendant 90 min.

À partir de ce moment les deux films commencent une histoire parallèle, même si le film muet de 1928 se montre beaucoup plus concis. C'est-à-dire que la belle et intelligente Américaine Larita (Jessica Biel) se voit en butte à la famille dont John Whittaker est le rejeton, jusqu'au moment où son passé sera découvert : le procès, le vrai motif de la mort du premier mari (suicide et non pas cancer comme le prétendait Larita), conduisant John à renoncer à Sarah, comme dans le film d'Alfred Hitchcock. Mais dans cette nouvelle version, Larita est amenée à abandonner la villa, et le père de John (Colin Firth) s'enfuit avec elle, alors que dans le film de 1928 elle était contrainte de faire face à un nouveau procès pour adultère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lieux de tournage », sur IMDB (consulté le 10 décembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]