Crache ton venin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Crache ton venin

Album par Téléphone
Sortie 2 avril 1979
Enregistré janvier-février 1979
Studios Pathé, Paris
Red Bus Studios, Advision Studio, Londres
Durée 35:59
Genre Rock
Producteur Martin Rushent (en)
Label EMI

Albums par Téléphone

Singles

  1. La Bombe humaine
  2. J'sais pas quoi faire
  3. Un peu de ton amour

Crache ton venin est le deuxième album studio du groupe Téléphone sorti le 2 avril 1979. Porté par le single La Bombe humaine, il consacre Téléphone comme le groupe de rock français le plus populaire et médiatisé de cette période, obtenant un disque de platine.

Historique[modifier | modifier le code]

L'album est produit par l'Anglais Martin Rushent (en), producteur des premiers albums des Stranglers et des Buzzcocks, et est enregistré en un mois, en janvier et février 1979, principalement aux studios Red Bus de Londres[1]. Le groupe y aborde des thèmes de société comme la révolte et les conflits familiaux des adolescents (Fait divers, J'suis parti de chez mes parents) à travers des textes se voulant très réalistes[1]. La Bombe humaine, chanson la plus connue de l'album, était à l'origine une nouvelle de science-fiction écrite par Jean-Louis Aubert où des hommes avaient un H tatoué dans le dos, à la fois appareillage technologique et symbole de leur statut social, le H évoquant la Bombe H mais en remplaçant hydrogène par humaine. Il a ensuite réduit la taille de la nouvelle pour arriver au texte de la chanson[2]. Le refrain de la chanson J'sais pas quoi faire, « Qu'est-ce que je peux faire, J'sais pas quoi faire », est tiré d'une réplique d'Anna Karina dans le film Pierrot le fou (1965)[1].

La pochette a été conçue par Jean-Baptiste Mondino, également auteur du clip d'Un autre monde. On y voit les quatre membres du groupe debout. Elle est constituée d'un calque coulissant, où sont imprimés leurs vêtements. Quand on le retire, on voit les membres du groupe nus. Les trois hommes cachent leur sexe en croisant les jambes.

Tournée[modifier | modifier le code]

En février-mars 1979, le groupe teste ses nouveaux titres en Angleterre en assurant la première partie de la tournée de Steve Hillage[3]. D'avril à juin, le groupe fait une tournée française triomphale qui s'achève avec deux concerts au Palais des sports de Paris, filmés par Jean-Marie Périer pour le documentaire Téléphone Public, présenté au festival de Cannes l'année suivante. Le 8 septembre, les membres du groupe arrivent sur la scène centrale de la fête de l'Humanité en portant des masques de Jacques Chirac, Valéry Giscard d'Estaing, Georges Marchais et François Mitterrand mais les enlèvent vite en raison de la réaction hostile d'une partie de la foule[4]. En janvier 1980, le groupe fait une tournée en Italie. En mars, le groupe joue quelques concerts au Canada et fait une mini-tournée des clubs new-yorkais[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Pays Ventes Certification Date
Drapeau de la France France[5] 450 000 + Disque de platine Platine 1980

Crache ton venin a atteint la 2e place du classement de ventes d'albums en France[6]. L'album s'est vendu à plus de 450 000 exemplaires[1] et est certifié disque de platine.

Selon l'édition française du magazine Rolling Stone, Crache ton venin est, en 2010, le 17e meilleur album de rock français[7]. Pour Paula Haddad, de Music Story, qui lui donne 4,5 étoiles sur 5, « le groupe enchaîne les morceaux musclés et jouissifs ». Elle met en avant la « boule d'énergie » qu'est Crache ton venin, la « sensualité funky-rock » de Un peu de ton amour, le « pur moment de plaisir » de Ne me regarde pas et « l'hymne incontournable » qu'est La Bombe humaine[8].

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Tous les titres sont écrits par Jean-Louis Aubert et composés par Téléphone, excepté Ne me regarde pas et Tu vas me manquer, écrites par Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac, et Regarde moi, écrite par Richard Kolinka.

Crache ton venin
No Titre Auteur(s) Durée
1. Crache ton venin Jean-Louis Aubert 4:57
2. Fait divers Jean-Louis Aubert 3:17
3. J'suis parti de chez mes parents Jean-Louis Aubert 2:42
4. Facile Jean-Louis Aubert 3:12
5. La Bombe humaine Jean-Louis Aubert 4:13
6. J'sais pas quoi faire Jean-Louis Aubert 3:36
7. Ne me regarde pas / Regarde moi Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka 5:34
8. Un peu de ton amour Jean-Louis Aubert 2:40
9. Tu vas me manquer Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac 5:40

Crédits[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Bataille 2004, p. 46-48
  2. Bataille 2004, p. 29-30
  3. a et b Bataille 2004, p. 114
  4. Bataille 2004, p. 59-60
  5. « Les Certifications depuis 1973 - Téléphone », sur infodisc.fr (consulté le 8 octobre 2012)
  6. « Détails Albums Téléphone » (consulté le 8 octobre 2012)
  7. « 100 disques essentiels du rock français », Rolling Stone, no 18,‎ février 2010
  8. Paula Haddad, « Crache ton venin Chronique Music Story », Music Story (consulté le 8 octobre 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sébastien Bataille, Téléphone de A à Z, Express Éditions,‎ 2004 (ISBN 2-84343-210-3)